Parmi les équipes surprises de la saison de Ligue 2, Rodez est bien placé. Cinquième après 29 journées, les ruthénois peuvent toujours viser les playoffs. L’attaquant Killian Corredor s’est exprimé dans le podcast RMC L2 Le Debrief. Retranscription.

La forme de Rodez

Killian Corredor (Rodez) : « Tout va bien, oui. Ça fait quelques mois qu’on fait des bons matchs et qu’on est récompensé. On est récompensé depuis le début de saison parce que ce qu’on fait globalement, c’est bien et on joue un bon football cette saison. »

La victoire contre le GF38 : « On fait une mauvaise entame de match. En ce moment, on fait beaucoup de mauvaises entames de matchs. Donc là, on ne rentre pas dans le match, on prend le premier but. On se prend un peu une claque, ça nous réveille. On arrive à égaliser assez vite. Puis à la mi-temps au vestiaire, on arrive à corriger les erreurs, à se remettre en place tactiquement. Mieux rentrer en 2ᵈᵉ mi-temps pour pouvoir dérouler notre jeu. »

« On savait que c’était une très belle équipe avec de très bons joueurs, on n’a pas 40 points comme ça. Mais on savait aussi qu’ils étaient dans une mauvaise période et qu’il ne fallait surtout pas les laisser respirer. Le fait d’égaliser assez vite, on a pu les étouffer assez rapidement. »

« L’ASSE, c’est fort »

Killian Corredor (Rodez) sur l’ASSE : « Cette saison, c’est tellement serré avec toutes les équipes que tout peut arriver. Une mauvaise série et tu te retrouves 10ᵉ. Une bonne série et tu te retrouves 2ᵉ. Ça va vraiment très vite. Ça fait quelques matchs où l’ASSE déroule, c’est fort. »

Une motivation supplémentaire à jouer à Geoffroy-Guichard : « Ah oui oui, c’est particulier. Je me rappelle de mon premier match à Geoffroy-Guichard, c’était incroyable, l’ambiance incroyable, les frissons quand tu rentres sur le terrain. Pareil pour Bordeaux, lors du dernier match de la saison dernière, pareil. Les supporters, une ambiance de folie. Quand on joue au foot de toute façon, on joue pour jouer des matchs comme ça. Ce sont toujours des matchs exceptionnels à jouer. »

« C’est plus la forme du moment qui est impressionnante avec l’ASSE. Parce qu’en début de saison, on arrive à les gagner 2-1 même si sur le match, Saint-Étienne avait quand même fait un bon match. Mais on ne sentait pas ce qu’on ressent là sur les derniers mois. »

 

Bordeaux sous pression ?

Killian Corredor (Rodez) sur Bordeaux : « Sur le papier, ils ont vraiment de beaux joueurs. Des Livolant qui l’année dernière fait une très grosse saison, Weissbeck qui est un très gros joueur. Et d’autres, des Ignatenko ce sont des joueurs expérimentés et qui sont vraiment au-dessus pour moi. Mais tu as l’impression qu’il y a peut-être trop de pression, je ne sais pas. »

« Je pense que tu as une petite pression en plus en rejoignant des clubs comme ça, dans le sens où déjà le projet de Bordeaux en début de saison c’est de remonter, de jouer le Top 2. Donc, tu sais que tu viens là pour monter, avoir des résultats. Il suffit je pense d’avoir une petite mauvaise série ou de ne pas arriver forcément à gagner les matchs dès le début de saison et ça te met directement dans le sac. »