Affaire Ruffier : Stéphane Ruffier doit faire son mea culpa et restaurer son image !

Il y a quelques semaines, tout le Peuple Vert s’offusquait de l’attitude des joueurs lyonnais à l’issue du Derby perdu 3-0, suite à un chambrage en règle de Corentin Tolisso notamment. Le contexte ainsi que les enjeux avaient ce soir-là largement pris le dessus sur certaines valeurs dont l’une fondamentale : le respect. A l’époque, Romain Hamouma ou Loïc Perrin s’étaient exprimés en notant l’arrogance de certains lyonnais et expliquant qu’un an auparavant les stéphanois avaient su avoir la victoire modeste (3-0 en novembre 2014).

Hier, dans un contexte bien moins passionné que le Derby et face à un adversaire plus habitué à rencontrer des réserves professionnelles que les professionnels eux-même, l’affaire Ruffier (puisqu’il faut finir par appeler cette histoire une « affaire ») interpelle…

Que s’est-il passé ? Séance de tirs aux buts, l’ASSE revient de nulle part et est toujours en vie malgré deux tirs au but ratés ! Les stéphanois qui tirent en premier viennent d’inscrire leur 4ème tir au but. Si le tireur de Raon l’Etape loupe son tir, l’ASSE est qualifiée. Wilfried Rother, le défenseur central de Raon l’Etape se présente devant Stéphane Ruffier. Il s’élance et le gardien stéphanois s’interpose ! C’est terminé, les Verts sont qualifiés ! Le joueur vosgien est à genou et Stéphane Ruffier lui passe devant en lui parlant… Ça c’est la version « téléspectateurs de France 3 ».

Si vous vous appelez Wilfried Rother, voici quelle est sa version des événements. Avant son tir au but, Wilfried Rother aurait lancé un « Vous êtes sympas mais maintenant vous nous laissez gagner la séance de tirs au but ! » à Stéphane Ruffier. Une petite phrase qui montre plus le respect du joueur pour Ruffier et l’ASSE que l’inverse. Mais une fois le tir arrêté, le gardien stéphanois est passé devant le Raonnais et lui aurait rétorqué « Guignol, rentre chez toi ! N’oublie pas de me regarder le jeudi en Europa League ».

Si telle est le cas, c’est tout bonnement inadmissible et l’ASSE doit réagir ! Un gardien international qui vient de boucler une séance de tirs au but face à une équipe d’amateurs de CFA 2 qui justement regarde l’ASSE les jeudis en Europa League n’a pas le droit de s’adresser ainsi à un adversaire. C’est aussi honteux que petit ! Nous sommes persuadés que si ce que raconte Rother est vrai, tout supporter ou membre de l’ASSE ne peut que partager notre avis à moins de faire preuve de malhonnêteté intellectuelle…

La version de Stéphane Ruffier n’est pas tout à fait la même, et c’est Philippe Lyonnet, le responsable de la communication de l’ASSE qui en parle : « Dès son retour au vestiaire Stéphane, qui était énervé, a dit qu’il s’était fait traiter de grosse merde et d’espèce d’enculé. Il a estimé qu’il n’avait pas à se faire insulter et que s’il avait employé le mot guignol c’était pour ne pas répondre à une insulte par une autre insulte. »

Ainsi, à une grossière insulte Stéphane Ruffier aurait répondu par un vilain chambrage… Pas classe des deux côtés, ni respectueux, mais l’erreur et la réaction sont humaines. Stéphane Ruffier s’est semble-t-il fait copieusement insulter durant toute la rencontre. Et alors ? On le sait depuis des décennies ! S’il fallait s’arrêter de jouer à chaque fois qu’un supporter insulte un joueur adverse le football n’existerait plus… Triste mais réel ! D’autant plus dans un contexte champêtre comme celui-ci… Il est certain que quelques énergumènes sont plus identifiables à Raon l’Etape qu’à Gerland ou au Parc des Princes. C’est ça aussi la coupe de France. On ne dit pas que les spectateurs ont raison, nous expliquons juste qu’un joueur de son niveau doit être capable de ne pas s’emporter face aux insultes de supporters ou d’un joueur amateur… et même professionnel !

Stéphane Ruffier fait partie de ces joueurs « écorchés vifs » qui ne supportent pas qu’un joueur adverse le chahute. Il a le droit, mais il ne faut pas que ce soit disproportionné. Rappelons-nous de certaines réactions au moment où un attaquant laisse un peu traîner les pieds. Bien sûr que ce n’est pas bien, mais ne doit-il pas à ce moment garder sa lucidité et son sang-froid afin de ne pas sortir de son match ? Ne doit-il pas montrer un minimum l’exemple afin de ne pas inspirer les « minots » qui l’ont pris pour modèle ?

Alors évidemment, nous ne sommes pas tendres avec Stéphane Ruffier, mais c’est aussi parce que nous n’aimons pas qu’un joueur de l’ASSE renvoie une image aussi négative vers le monde du football et dans l’opinion publique. Nous n’aimons pas voir notre gardien boudé par Didier Deschamps non plus, et Daniel Riolo n’a pas tout à fait tort dans ses déclarations d’après-match quand il explique que les attitudes de Ruffier ne plaisent pas… Avant lui il y avait Eric Cantona qui liait les gestes à la parole… Aujourd’hui il y a aussi Ibrahimovic qui aurait amusé beaucoup de monde s’il avait eu la même attitude… Mais eux sont des stars planétaires…

Pour conclure et parce que nous aimons autant Stéphane Ruffier que le Sport dans tout ce qu’il représente, nous pensons qu’une une invitation de la part du gardien stéphanois lors d’un match à Geoffroy Guichard et une bonne poignée de main seraient une merveilleuse réponse à cette polémique qui n’aurait jamais dû exister !

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j’ai une douzaine d’années… Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This