Parole de supporter : Le bilan à la mi-saison

Merci à Colas42 qui a souhaité partager avec les lecteurs de Peuple Vert le bilan qu’il tirait de cette première partie de saison. Vous aussi vous pouvez participer à la vie du site en nous soumettant vos articles ! Bonne lecture…

On y est ! La mi-saison est là et on peut déjà faire un 1er bilan…

Au premier abord, on peut être satisfait : 6ème en championnat à seulement 2 longueurs du second synonyme de coupe aux grandes oreilles et qualifié pour les 16èmes de finale de l’EL face à un adversaire prenable le FC Bâle.

Si on rentre un peu plus dans les détails, il y a des choses à redire c’est sûr. Sur le plan du jeu déjà où l’équipe a surfé sur tous les tempos !
Le très bon (Dnipro, Rosenborg, Reims, Nantes, Ajaccio, Lazio), le passable (Bordeaux, Bastia, Nantes, Rennes), le médiocre (Angers, Caen, Lille) et le pire (Nice, PSG, Lyon). On n’oubliera pas le match « pas aidé » comme celui de Monaco non plus….

Mais comment expliquer un tel yoyo ?
D’abord l’accumulation de matches. N’en déplaise à certains (Herbin le premier), jouer 34 matches en 5 mois, dont 4 de préparations en juillet, est une moyenne de fou !! 30 matches officiels en 142 jours soit un match tout les 4,7 jours c’est beaucoup et c’est bien plus physique que dans les années 70-80… Si vous rajoutez dans l’équation une cascade de blessures qui empêchent de faire tourner comme on veut, une politique de turn-over permanent en début de saison qui ne fonctionne pas, la perte de votre buteur 2 mois après son arrivée et enfin 7 nouveaux joueurs qui n’ont pas pu parfaire leurs automatismes avec leurs coéquipiers à cause des nombreuses blessures, on tient déjà une bonne partie des réponses .

Et le coach dans tout ça, il n’a pas sa part de responsabilité ?
Bien sûr que si ! Il a parfois joué bien trop prudemment sur certains matches ou s’est tout simplement planté dans son schéma tactique ! Mais il a su aussi se remettre en cause. N’oublions pas qu’en début de saison il avait adopté un système en 3-4-3 vite abandonné quand il a vu que ça ne fonctionnait pas pour revenir au bon vieux 4-2-3-1.

Nos 2 présidents ont aussi participé à ce marasme ?
Là encore, on peut se dire que oui ! Mais voilà, entre ce que veut le coach, ce que veut le joueur visé et ce que peut le club ou veulent les supporters, il y a souvent un monde. Surtout en rajoutant l’agent et les autres clubs dans la popote… Néanmoins ils ont claqué tout de même 9M€ cet été et sont sur le point d’en claquer encore 2-3 cet hiver pour satisfaire les désirs du coach : pas mal pour des pingres qui ne pensent qu’à s’en mettre pleins les poches non ?

Et nos jeunes dans tout ca ?
Bah, on a pu en voir un bon paquet à l’œuvre grâce aux matches de préparation, à l’EL avec le match contre la Lazio et celui de la coupe de la ligue contre Paris : Karamoko, St-Louis, Roussey, Dekoke ou Suljic ont fait leurs premiers pas chez les grands.
Pinheiro commence à apparaître régulièrement dans le groupe, Polomat, Maupay et Bamba sont régulièrement appelés et Pierre-Gabriel est le petit dernier arrivé, sans crier gare, mais en faisant sensation. Il est très certainement amené à faire parti du groupe à chaque match. Pour un coach qui ne donne pas sa chance aux jeunes, c’est pas mal non ?

Alors que peut on tirer comme bilan au final ?
Comme dans les bulletins de nos chers bambins :

 PEUT MIEUX FAIRE. DOIT APPROFONDIR SON TRAVAIL POUR OBTENIR DE MEILLEURS RESULTATS.

Même si ce n’est pas vraiment grandiose, on peut tout de même voir le futur avec optimisme :
Tout d’abord nous allons retrouver un effectif plus conséquent à la reprise avec le retour de pas mal de blessés dont Théophile-Catherine qui devrait stabiliser la défense et offrir plus de solutions à droite et dans l’axe.
Ensuite l’effectif va bouger au mercato : la venue d’un n°9 est acquise, un milieu offensif polyvalent semble être envisagée aussi et on aura surement d’autres mouvements en fonction des départs. Si Ruffier a des envies de départs, on est tranquilles avec Moulin qui a prouvé sur ses 2 matches qu’il avait le niveau !
Avec la coupe de la ligue terminée et l’EL seulement dans 2 mois, on va pouvoir aligner une équipe type, peaufiner les automatismes et proposer un jeu sûrement plus attrayant. En tout cas c’est notre souhait à tous…

Bonnes fêtes de fin d’années à tout le Peuple Vert !

Auteur : colas42
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j’ai une douzaine d’années… Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

9 pensées sur “Parole de supporter : Le bilan à la mi-saison

  • 23 décembre 2015 à 19 h 40 min
    Permalink
    Hélas, je ne peux être que commentateur. J’essaye d’être un observateur attentif pour un club que je porte dans mon cœur depuis 1970. J’étais tout jeune, mais alors tout jeune.
  • 23 décembre 2015 à 14 h 10 min
    Permalink
    C est bien simple si Galtier s en va pose ta candidature. Amicalement 😉 😮
  • 23 décembre 2015 à 12 h 14 min
    Permalink
    ALEX JE M’INSURGE CONTRE UNE PUBLICITE POSE A ET NOMME: 9 h 36 min Des femmes Cougar qui savent ce qu’elles veulent!_ :mrgreen:
  • 23 décembre 2015 à 10 h 52 min
    Permalink
    pa
  • 23 décembre 2015 à 9 h 56 min
    Permalink
    salutation et merci pour ce bilan de mi-saison qui pour moi est d’une justesse remarquable.
  • 23 décembre 2015 à 9 h 26 min
    Permalink
    L’ère Galtier est marqué en matière de jeu par une pauvreté navrante et une efficacité disproportionnée par rapport à la qualité technique proposée. On ne peut pas reprocher à Galette de ne pas rechercher des solutions offensives, surtout depuis deux ans, mais force est de constater que cette option a généré paradoxalement une perte en efficacité. Il me semble que deux éléments manquent pour faire tourner à bien les choix tactiques de Galtier, dont la principale caractéristique est de ne pas perdre le ballon. D’où le ronronnement en passes latérales et arrières qui permet à l’adversaire de se regrouper très rapidement. Il est très facile de jouer en compactage devant les verts. Cette incapacité à aller vers l’avant avec facilité vient de:
    1/ l’absence d’un joueur technique au milieu. Ceux qui sont là sont de très moyens numéros 10. L’on doit alors se poser la question pourquoi un type comme Benarfa va à Nice et pas à Sainté?
    2/ a défaut de cette recrue, il faut de temps à autre essayer de casser les lignes en remontant de la défense. Bayal-Sall l’a fait dernièrement avec une percée qui aurait pu aboutir. Cette tactique permet de dynamiser le jeu et peut le rendre plus vertical.
    Il y a d’autres constats qui sont liés aux joueurs et plus ou moins à la tactique:
    1/ une dernière remarque qui n’est pas d’ordre tactique. Il y a depuis deux ans une tendance à ne pas transmettre plus rapidement le ballon, et cela est manifeste chez Lemoine, joueur clé. Par ailleurs, celui-ci et Cohade ont perdu cette justesse dans la passe. Eysseric a progressé par rapport à Nice mais son registre technique reste limité. Il doit progresser.
    2/ les recrues ne sont pas des manchots mais pas non plus des aigles. On ne peut pas se pâmer devant tant remplissage.
    3/ les ailes ne fonctionnent plus avec des arrières absents pour le dédoublement. A ce propos, Ekkoto est clairement un ratage. Polomat n’est pas à la hauteur. Sa façon de se disposer sur le terrain pour recevoir le ballon de ses partenaires – dos tourné – le fait priver d’un spectre plus large de transmission de ballon. Il doit regarder vers l’avant et se mettre en position de recevoir le ballon devant soi, dans le sens de la montée . La posture adoptée est celle d’un attaquant isolé qui attend ses partenaires. Je préfère encore Brison.
    Au final, il est clair que Sainté n’a pas de fond de jeu. L’exercice actuel, contrairement aux années précédentes, est marqué entre autres par l’absence de réussite. Le millésime 2015 a moins de caractère. Les défaites face aux grosses cylindrées le confirment amplement. On est en réalité à notre place. Pour ceux qui avancent que nous sommes à trois points seulement du podium, il faut leur signaler que derrière ça pousse, et même fortement. On peut se retrouver très rapidement entre la 10ème et 14ème place.
    Je persiste à croire que le recrutement prioritaire doit se faire au milieu – un grand technicien – et non pas dans la recherche d’un avant centre.
    ALV.
  • 22 décembre 2015 à 16 h 17 min
    Permalink
    il me semble que c’est pas 2 points mais 3 points du 2eme. vu que l’on remet en cause du plus GRAND et du MEILLEUR entraineur de l’ASSE, je pose son interview afin que chacun se fasse sa propre pensée:
    Herbin en désaccord avec Galtier
    Publié le 22 décembre 2015 à 11:29 par Thomas |
    24 commentaires

    Robert Herbin, l’homme qui compte près de 500 matchs conne joueur à l’AS Saint-Etienne puis plus de 600 comme entraîneur a livré sa traditionnelle analyse d’après-match au Progrès. Le sphinx se réjouit du brin de réussite qui a pour une fois aidé les Verts mais revient aussi et surtout sur l’enchaînement des matchs et la question de la fatigue :

    « Je ne suis toujours pas d’accord avec Christophe Galtier lorsqu’il évoque la fatigue de ses joueurs. Pour tout dire, ça m’irrite un peu car c’est pour moi un grand point d’interrogation. C’est une opinion que je ne partage pas. J’ai été joueur, il l’a été aussi et le fait de jouer n’a jamais été une contrainte. Ensuite, il nous arrivait de jouer trois fois par semaine à l’époque où j’entraînais et les effectifs à l’époque n’étaient pas aussi conséquents. Je le reconnais, c’était une autre époque mais tout de même. Et puis, toutes ces blessures sont aussi un gros point d’interrogation mais ne partageant pas leur quotidien, il m’est difficile d’y répondre.

    Sinon, je le répète, ce match fut intéressant à suivre. Notre jeu est parfois monocorde parce qu’il manque un joueur talentueux au milieu de terrain capable d’imposer un rythme, de diriger tout ce qui se passe.

    L’entrée de Corgnet a fait du bien puisqu’il a marqué peu de temps après son entrée en jeu. C’est un joli but, instinctif. »
    personnellement je n’aurais que chose à dire en ce qui concerne cette interview: LABRUTE SORT DU CORPS DE MR HERBIN :mrgreen:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This