L’ASSE reçoit Grenoble ce samedi à 19 heures. Olivier Dall’Oglio s’est présenté en conférence de presse. L’occasion de s’exprimer avant ce rendez-vous très important pour les Verts.

 

| Stade Geoffroy-Guichard | samedi 20 avril 2024-19:00
AS St-Etienne
AS St-Etienne
v v v v d
2 : 1
Match terminé
FCG Bordeaux
FCG Bordeaux
n d n v d
I. Cardona
90'+1'
I. Cardona
90'+4'
Pedro Díaz
42'

Une semaine studieuse

Olivier Dall’Oglio (ASSE) : « On va rentrer dans une semaine à trois matchs. Certainement pas décisive, mais très importante. Parce que les trois matchs vont passer très rapidement et il faut sortir de là avec un maximum de points. Toutes les équipes disent ça, mais aujourd’hui, c’est une avant-dernière étape qui est très importante.

Avec le plus grand des sérieux, avec le travail, l’implication, nos remises en question puisque le dernier match, on n’a pas été efficaces. Il y a eu pas mal d’erreurs. Pas que de nous d’ailleurs.

Ça fait que le match, on l’a rendu difficile en fait. Sur coup de pied arrêté, on n’a pas été très efficaces. On a retravaillé sur ces aspects-là. La semaine était importante parce que la semaine prochaine, on n’aura pas trop le temps de travailler sur le terrain. On travaillera plus en vidéo, mais sur le terrain, ce sera un peu plus difficile. Il y a eu une belle semaine de travail, je suis assez content de ce que j’ai vu, de l’implication. C’est plutôt positif.

 

Tous les clubs sont fatigués

Olivier Dall’Oglio (ASSE) : « On a vu qu’Angers avait pris un point sur la dernière journée. On en parle, mais on n’a pas le temps de s’appesantir sur ce genre de choses. On fait le constat et puis, on passe à autre chose obligatoirement.

 « Une blessure à l’échauffement ? Il faut avouer que se blesser à l’échauffement, ce ne sont pas des choses que je prépare spécialement. On peut, sur certains entraînements, faire changer le poste des joueurs, mais ça, on le fait régulièrement. Un garçon comme Irvin s’est préparé à jouer à un poste et il joue à un autre. Obligatoirement, il n’a pas rechigné, il s’est mis dedans. Mais c’est vrai qu’il y a aussi chez les joueurs une préparation mentale d’avant-match, notamment sur les échauffements, des projections. Se dire que je vais me placer là, je vais jouer comme ça. Des projections mentales qui sont importantes. Là qu’il y a eu un changement au dernier moment.

Une fatigue athlétique et mentale ? Oui, on n’a pas eu que des matchs faciles. Là, le résultat n’était pas positif. Mais on a vu, par exemple, à Valencienne, on a eu une deuxième mi-temps poussive. Mais quand je vois les matchs, c’est un petit peu tout le monde.

Je vois Angers qui va à Grenoble. En fait, il y a un 0-0. Auxerre ne gagne pas spécialement tous ses matchs. On voit que cette fin de saison, elle est difficile pour tout le monde. Est-ce que nous, on pouvait prévoir un peu de fatigue ? Peut-être.

Maintenant, ce qui est intéressant, c’est d’avoir des joueurs plus frais qui vont rentrer et qui amènent du jus. C’est ce qu’on a besoin. Mais je pense qu’on les a. On a des garçons un peu plus émoussés, d’autres des garçons qui sont vraiment frais et qui doivent faire la différence.

 

L’ASSE a minimisé les dégâts

Olivier Dall’Oglio (ASSE) :  Yvann (Maçon), qui rentre, c’est un point positif. Effectivement, c’est sûr que n’ayant pas de latéraux de métier des deux côtés sur le dernier match, on ne peut pas dire que l’équipe était le plus équilibrée possible. Aïmen (Moueffek) a fait son match sur le côté, mais on sait que ce n’est pas son poste de prédilection. Ça ne nous a pas non plus aidé.

Après, on ne va pas revenir sur les aspects de l’arbitrage qui ne nous a pas non plus aidé. On a vu dernièrement que les cartons étaient quand même supprimés. Il y a eu des erreurs de la part de l’arbitre, qui a eu le mérite de reconnaître ses erreurs. Tout le monde ne le fait pas. C’est à noter.

À noter aussi le travail des dirigeants pour intervenir auprès de l’arbitre pour enlever le carton de Bouchouari et de Monconduit. C’est énorme pour nous parce que vous imaginez bien que si on avait un joueur en moins et un carton de plus pour Bouchouari, ce n’était pas le top. Moi, je veux garder un maximum d’effectifs.

Malgré ce match difficile à Ajaccio, on revient sans trop de dégâts. »