24 mars 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – ActualitĂ©
Actualité

🔎 Le Vert de la Semaine : Aimen Moueffek, et si l’avenir s’écrivait sur le flanc droit ?

Pur produit du centre de formation, Aimen Moueffek peine Ă  enchaĂźner les bonnes performances. RĂ©cemment rĂ©intĂ©grĂ© dans le groupe professionnel aprĂšs des blessures rĂ©currentes, il a mĂȘme commencĂ© deux matchs ( Annecy, Caen), ce qui n’était plus arrivĂ© depuis quasiment deux ans (janvier 2021). Il a mĂȘme terminĂ© la rencontre en tant que latĂ©ral droit, oĂč ses qualitĂ©s de percussion ont Ă©tĂ© mises en valeur. Cela peut mĂȘme contribuer Ă  se poser la question : Ă  quel poste s’inscrit son avenir sous la tunique verte ?

Un diamant brut Ă  peaufiner

Il avait Ă©tĂ© lancĂ© par Claude Puel en professionnel un 17 septembre 2020, soir de victoire 2-0 au VĂ©lodrome oĂč il avait supplĂ©Ă© Mathieu Debuchy, blessĂ©. Sa titularisation Ă©tait une rĂ©compense pour tout le personnel du centre de formation. Parmi eux, Razik Nedder et Julien SablĂ© le voyaient comme un joueur aux « qualitĂ©s uniques », un profil rare mais qui malheureusement n’a pas eu une progression linĂ©aire.

En effet, les blessures rĂ©currentes l’ont empĂȘchĂ© de continuer sur sa lancĂ©e. DĂ©jĂ  l’annĂ©e derniĂšre, le coach de la rĂ©serve R. Nedder espĂ©rait « que les blessures seront derriĂšre lui pour qu'il puisse enfin jouer tranquillement ». Un an aprĂšs seulement il vient d’enchainer deux titularisations.

Au-delĂ  des blessures, ses performances n’ont pas toujours Ă©tĂ© rĂ©guliĂšres. ObligĂ© de performer pour sauver une situation sportive prĂ©occupante, alors qu’il n’était pas prĂȘt physiquement, il a déçu la saison derniĂšre. Cette annĂ©e, Laurent Batlles a Ă©tĂ© patient avec son protĂ©gĂ©, en l’intĂ©grant petit Ă  petit dans le onze.

Il a en effet besoin d’ĂȘtre en pleine possession de ses moyens physiques pour atteindre un niveau de performance auquel ses qualitĂ©s doivent le conduire. Son jeu est portĂ© sur la prise de risque et il demeure encore ĂȘtre un joueur relativement peu expĂ©rimentĂ© au niveau professionnel, avec seulement 1700 minutes passĂ©es sur le prĂ©, ce qui reprĂ©sente presque 19 matchs. MalgrĂ© tout, sur des actions, on observe des fulgurances, oĂč il semble ĂȘtre le seul profil de l’effectif Ă  pouvoir casser des lignes balle au pied, avec des allures de « Dragster » inarrĂȘtable.

Un « couteau suisse » solutionnant les maux de l’ASSE ?

Au regard de ses deux derniers matchs, et de sa progression au sein de ceux-ci, Aimen Moueffek va pouvoir postuler Ă  une place de titulaire rĂ©gulier pour la suite de la saison. Au-delĂ  de ses qualitĂ©s indĂ©niables, il a l’avantage de pouvoir occuper plusieurs postes. En tĂ©moigne ses cinq premiers matchs avec les pros, oĂč il avait Ă©tĂ© positionnĂ© dĂ©fenseur droit, puis la suite oĂč il s’est installĂ© en tant que milieu de terrain.

A lire Ă©galement :  🗣 L'intĂ©gralitĂ© de la dĂ©fense de Laval sera absente !

La polyvalence peut aussi troubler la progression de jeunes joueurs, jamais installĂ©s au mĂȘme poste, devant colmater les brĂšches d’une Ă©quipe en perdition. Cela peut faire penser au cas de Moueffek. TantĂŽt installĂ© en tant que dĂ©fenseur droit, il avait ensuite jouĂ© milieu, puis il avait occupĂ© le poste de piston sous les ordres de Claude Puel.

La meilleure solution n’est pas connue, mais il est vrai que dans un milieu Ă  trois, ses fulgurances pourraient faire de lui, le pendant Ă  droite de V. Lobry. En effet l’ancien Palois fait montre d’une grande abnĂ©gation lors de ses matchs en amenant le danger par ses prises de risque et sa conduite de balle chaloupĂ©e.
Toutefois, lors du dernier match contre Caen il a remplacĂ© un A. Bakayoko en difficultĂ©, et Ă  l’avenir Batlles pourrait compter sur lui dans un systĂšme avec une dĂ©fense Ă  3 ou Ă  4.

Potentiellement Moueffek peut jouer dans un poste hybride, dans un systĂšme changeant selon si l’équipe possĂšde ou non le ballon. PlutĂŽt rapide, disposant d’une bonne qualitĂ© de percussion, il semble que ses qualitĂ©s soient adĂ©quates avec celles d’un latĂ©ral moderne, c’est-Ă -dire un latĂ©ral portĂ© sur le jeu offensif. Seul hic, l’arrivĂ©e de Dennis Appiah pourrait le barrer sur le flanc droit.

En revanche, L. Batlles n’a pas clairement affirmĂ© cela en confĂ©rence de presse car il a appuyĂ© sur la polyvalence de l’ex-Nantais. En effet, ce dernier peut aussi jouer dans une dĂ©fense Ă  3 en tant que dĂ©fenseur central droit.

Un piston box-to-box ?

29 Aimen MOUEFFEK (asse) during the Ligue 2 BKT match between Saint-Etienne and Caen at Stade Geoffroy-Guichard on December 30, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Alexandre Dimou/FEP/Icon Sport)

Dans l’éventualitĂ© oĂč Appiah pourrait jouer dĂ©fenseur central droit dans une dĂ©fense Ă  3, on pourrait imaginer un rĂŽle hybride attribuĂ© Ă  Moueffek. En possession du ballon, il aurait la place d’un piston droit dans un 3-5-2. Tandis que quand l’équipe perdra la balle, il passerait milieu droit dans un 4-4-2, quand Appiah prendrait le couloir en tant que latĂ©ral.

Les qualitĂ©s dĂ©fensives de Moueffek permettront peut-ĂȘtre d’amener un peu de pĂ©rennitĂ© dĂ©fensive Ă  l’ASSE, Ă  l’heure oĂč les Verts siĂšgent Ă  la derniĂšre place des dĂ©fenses de Ligue 2 avec 31 buts encaissĂ©s.
Cette polyvalence peut ĂȘtre la solution dans une animation dĂ©fensive bien pĂąle oĂč ni Palencia, ni Maçon, ni Namri ont su saisir leurs chances. A Moueffek de dĂ©montrer que ses qualitĂ©s peuvent ĂȘtre mises au service du collectif, non plus par des sĂ©quences mais par une dynamique vertueuse qui doit ĂȘtre enclenchĂ©e dĂšs la prochaine journĂ©e Ă  Geoffroy Guichard face Ă  Laval pour la 18Ăšme journĂ©e de Ligue 2.

Article rédigé par Lino Viale

error: Ce contenu est protégé !!
P