Actualité Enquête Transferts

Dossier Mercato : Le plan de Claude Puel pour transformer son équipe

Le mercato d'hiver vient de fermer ses portes et laisse un goût d'inachevé... Première leçon à retenir : le coach stéphanois n'a pas joué l'intox en déclarant qu'il n'y aurait pas ou peu de mouvements, si ce n'est dans le sens des départs. Le début de la mise en place d'un plan très précis pour transformer l'équipe et relancer le club. Décryptage.

Dégraisser : la priorité absolue !

Claude Puel veut et doit dégraisser. Tout d'abord pour alléger un effectif qui demeure extrêmement compliqué à gérer avec à peu près 40 joueurs sous contrat professionnel. Ensuite, parce que la masse salariale du club explose, que ce soit par le nombre de contrats signés ou les sommes auxquelles certains émargent chaque mois. Au-delà de ces deux critères, Claude Puel n'a pas été convaincu sportivement par certains de ses joueurs. Il souhaite clairement se séparer de joueurs dont il ne raffole pas et qui n'auront pas d'avenir sous ses ordres.

Se séparer des joueurs que Puel ne veut pas conserver...

La grande lessive a commencé cet hiver. Exit Robert Beric qui n'a finalement jamais convaincu ni Gasset, ni Printant et ni Puel. Non pas que le joueur soit maladroit ou intrinsèquement "mauvais", cependant, sa lenteur et sa difficulté à représenter un véritable point de fixation combiné à sa propension à éviter les contacts depuis sa blessure au genou, en ont fait un attaquant pas toujours indispensable. Souvent utilisé à domicile, lorsque le bloc était amené à évoluer plus haut, il devenait presque inutile à l'extérieur au regard de ses coaches. Parti au Chicago Fire, il devrait retrouver des sensations perdues dans le Forez.

Exit également l'énigme Alpha Sissoko. Recruté cet été au Clermont Foot en même temps que Franck Honorat (recruté en janvier 2019 mais arrivé cet été), le latéral devait apporter une solution de rotation sur le côté droit. On ne l'aura finalement jamais vu ni sur une pelouse de L1, nous sur un banc de touche. On peut clairement se poser la question de ce transfert. Erreur de casting ? Joueur encore pas prêt pour le haut niveau mais dont le potentiel laisse espérer ? Claude Puel a tranché : il ne compte pas à court terme sur Alpha Sissoko et ne devrait pas compter sur lui non plus à moyen terme, puisqu'Yvann Maçon vient d'arriver pour occuper le poste en soutien de Debuchy et Palencia. Prêté au Puy Foot, en National, il vient de passer de la L2 à la L1 puis au National en 6 mois... Une trajectoire qui laisse perplexe.

Harold Moukoudi a également fait ses valises pour rejoindre un club de Championship anglaise. Utilisé par Printant et Puel, il semble barré par le retour de William Saliba. La charnière Fofana-Saliba épaulée par Perrin, Kolodziejczak voire Debuchy, Tshibuabua ou Nadé, ne devrait laisser que des miettes à Moukoudi pourtant arrivé gratuitement du Havre (L2) avec une réputation de pépite et bonne pioche. Son prêt à Middlesbrough sans option d'achat semble toutefois signifier que l'ASSE ne s'en séparera qu'une fois trouvé son remplaçant. Il semblerait toutefois que Claude Puel n'ait pas été complètement convaincu des qualités de l'ancien Havrais qui, malgré un physique impressionnant, ne donne pas toutes les garanties dans son placement et en termes de vitesse, vélocité et technique.

Et puis il y a ceux qui auraient pu partir et qui sont finalement restés. Claude Puel ne compte plus sur Loïs Diony qui a eu de nombreuses touches cet hiver : la Turquie, la France, les USA et même la Bulgarie. Pourtant, soit parce qu'il n'était pas convaincu par le projet sportif, soit parce que l'offre financière ne convenait pas à l'ASSE, aucune suite n'a été donnée. L'attaquant demeure donc stéphanois et Claude Puel va devoir le faire entrer dans la rotation, même si tous les mercatos ne sont pas fermés comme en Autriche, en Suisse, en Bulgarie ou en Russie. On l'a vu à Monaco, le "taureau" stéphanois peut apporter sa combativité et user les défenses. C'est dans ce rôle qu'il pourrait apporter aux Verts d'ici la fin de saison...

Léo Lacroix pourrait également encore trouver une issue vers la Suisse ou un pays un peu plus "exotique". Son départ est toujours dans les tuyaux, mais comment vendre (ou brader devrions-nous dire) un joueur qui ne joue plus à haut niveau ?

Claude Puel prépare le grand ménage estival !

Comme indiqué par Laurent Hess dans But Football Club, Sergi Palencia n'a pas convaincu et devrait quitter le club un an après son arrivée. Pourtant classé dans la catégorie des latéraux modernes avec sa vitesse et sa capacité à se projeter vers l'avant, il n'a toutefois pas brillé par son apport défensif, souvent coupable d'approximations. Timothée Kolodziejczak ne devrait pas non plus faire de vieux os au club. En froid avec Claude Puel, il dispose toutefois de l'assurance que l'ASSE va définitivement l'acheter aux Mexicains de Monterrey puisque le contrat de prêt le prévoit. A 5 millions d'euros l'option d'achat automatique, Claude Puel devra toutefois bien gérer son défenseur afin qu'il soit rapidement revendu en perdant le moins d'argent possible. 

Outre les indésirables, Claude Puel ne luttera pas pour conserver certains éléments dont les salaires plombent les finances du club. Parmi eux, Loïc Perrin verra son bail avec les Verts se terminer en juin prochain. Le capitaine des Verts et icône du club reste toutefois discret sur ses intentions pour l'année prochaine. Il n'est pas à exclure qu'il négocie un an de contrat supplémentaire. Toutefois, il ne devrait pas effectuer l'année de trop. Claude Puel sait pertinemment qu'il aura besoin d'expérience pour encadrer les jeunes l'an prochain, et ne pourra donc pas se passer de sa vieille garde. En revanche, il ne pourra promettre le capitanat et un poste de titulaire à Loïc Perrin qui est au crépuscule de sa carrière. 

Stéphane Ruffier, engagé jusqu'en 2021 avec les Verts, reste un pilier. Mais là encore, il n'aura pas échappé à l'oeil du manager général qu'est Claude Puel que son gardien n'offre plus les mêmes statistiques que les saisons précédentes (64,7% d'arrêts depuis le début de la saison, soit l'un des plus faibles ratios de la L1). A presque 35 ans en juin 2021, le gardien du temple Vert justifiera-t-il encore les 300 000 euros mensuels (primes comprises) qu'il touche. Claude Puel imagine déjà l'après-Ruffier, dès lors il ne serait pas étonnant de voir débouler un gardien lors du mercato estival 2020. Autre solution, Stefan Bajic, dont les qualités sont indéniables. Sera-t-il le prochain jeune propulsé sur le devant de la scène par Puel...? Pas impossible.

Cet été devrait également marquer la fin de l'aventure Verte pour Yohan Cabaye. le milieu international français fatigue malgré un état d'esprit qui reste impeccable. Malheureusement, ses pépins physiques lui rappellent son âge. Mathieu Debuchy finira son bail en Vert un peu plus tard, en 2021. D'ici-là, il devrait entrer dans une rotation avec Yvann Maçon, transfuge de l'USL Dunkerque cet hiver, qui représente l'avenir au poste. 

Dans la liste de ceux qui devraient quitter le bateau stéphanois, on devrait trouver Yann M'Vila, Assane Diousse et peut-être même Gabriel Silva...

Claude Puel veut dénicher et former les futures pépites de demain !

Claude Puel veut recruter malin. Il n'a de toute manière jamais été un entraîneur comptant sur les pétrodollars de ses présidents. Passé par Monaco, Lille, Lyon ou Leicester, il a pourtant pu compter sur de gros moyens, mais son plaisir c'est de faire pousser la jeunesse, de propulser les futurs talents. Claude Puel va ainsi se concentrer sur l'Etrat où il va donner des consignes de recrutement aux scouts de l'ASSE. Comme il l'expliquait cette semaine dans France Football, Puel veut attirer des joueurs fins techniquement, intelligents, qui respirent le football. Voilà pourquoi il se montre aussi patient avec Ryad Boudebouz. L'ancien Montpellierain a cette petite chose en plus que personne d'autre ne possède dans le groupe. C'était la même chose avec Rémy Cabella avant lui. Wahbi Khazri fait aussi partie de ces joueurs qui possèdent cette capacité à faire basculer une rencontre, et lorsque le Tunisien est en forme, il devient irrésistible !

Claude Puel a envoyé un message très fort à son arrivée en rebattant les cartes. L'indéboulonnable M'Vila a fréquenté le banc de touche, Jessy Moulin a eu droit à sa campagne de coupe, Perrin s'est également assis sur le banc tout comme Debuchy, Khazri, Beric ou encore Hamouma. Les cadres ont vu une partie de leur statut écorné par le management de Puel. Jamais l'ASSE n'avait lancé autant de jeunes en aussi peu de temps. Si Fofana, Saliba ou Camara étaient apparus sous l'ère Printant, on voit depuis quelques semaines éclore Abi, Correia, Rivera, Benkhedim...

Claude Puel souhaite s'appuyer sur certains de ces jeunes et la prolongation du contrat de Correia en est la preuve. Il compte également recruter des profils qui correspondent à l'image qu'il se fait du footballeur moderne. Ainsi, l'arrivée d'Yvann Maçon est un appel d'air à d'autres arrivées du même type. Bien évidemment, l'ASSE ne pourra pas exister sans cadres, sans joueurs confirmés. Il faudra donc flairer les bons coups aussi bien chez les jeunes que chez les cadres, dans les championnats du top 5 comme dans les petites divisions françaises. Claude Puel va ainsi lancer son projet accompagné d'hommes qu'il aura choisi dès l'été prochain. Plus tard, dans 2 à 3 saisons, on pourra parler de l'ASSE de Claude Puel. Cette ASSE devrait pouvoir jouer les premiers rôles et gagner des titres, c'est en tout cas le souhait du coach stéphanois qui espère accrocher la Ligue des Champions d'ici 5 ans... On en salive déjà !

Crédit photo : Icon Sport

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Seb
Seb
1 février 2020 16 h 37 min

Je n’hésite pas à montrer mes désaccords concernant certains de vos tweets mais il faut aussi le dire q… https://t.co/CBWoO8F5mH

Stuka42
Stuka42
1 février 2020 16 h 53 min

Gros bouleversements en perspective ! Quid des deux présidents ?... C. PUEL semble les reléguer eux aussi ! Il montre vraiment que le maître du jeu, c'est lui.
Quoi qu'il en soit, une révolution est en marche. Mieux vaut ça que l'immobilisme ...

noam
noam
1 février 2020 17 h 00 min

meme l'années prochaine ça sera une saison galère quand je vois Rennes prendre N'zonzi, et l'asse prendre des mec de N2, puel va reconstruire une équipe avec des clopinettes ça promet

noam
noam
1 février 2020 17 h 26 min

dénicher sans pognon je vois pas comment, meme avec du flaire, on sera toujours moins que Rennes Lille Bordeaux Nice, sans parler des cadors Paris Marseille Lyon Monaco, l'asse finira entre 10 et 15eme chaque années, heureusement que claude puel et là, sinon ça serait la ligue 2 avec printant logique on prend des mec pour le maintien, on mérite pas mieux

DANVERT
DANVERT
1 février 2020 18 h 50 min

le degraissage permettra 2 gros joueurs et des jeunes mors de faim

Didier42
1 février 2020 21 h 11 min

L'arlesienne de la grande lessive mdr. Déjà annoncée cet hiver, il ne s'est rien passé au regard du nom… https://t.co/Q8vA2Yorbw

noam
noam
Répondre à  Didier42
1 février 2020 23 h 27 min

puel ne pourra rien faire malheureusement, les 2 clowns refuse 3 millions pour honorat,
et 15 millions pour moukoudi vraiment des incompétent, 2 joueurs à peine le niveau ligue 1

7
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P