Bernard Lions en remet une louche avec la fameuse liste noire !

Bernard Lions déclenchait le courroux de la direction stéphanoise lorsqu’en janvier dernier il rendait publique une liste de noms de joueurs soit-disant indésirables à l’ASSE : la fameuse liste noire de Christophe Galtier. A cette époque, les Verts n’avaient pas besoin de telles fuites (réelles ou pas) puisque l’équipe cherchait son football et les résultats… Pourquoi ressortir cette histoire de « liste noire » en ce jour de Derby dans l’édition dominicale de l’Equipe

Bernard Lions est certainement (bien ?) informé sur l’ASSE. Lui qui côtoie régulièrement les dirigeants ou proches de ceux-ci possède sûrement des sources d’information qui lui permette d’en savoir beaucoup sur la coulisse du club stéphanois.

Ainsi, en janvier 2016 il est informé d’une liste noire qui recenserait des joueurs jugés indésirables par un Christophe Galtier qui n’en peut plus de l’attitude de certains de ses éléments : Bahebeck, Bayal Sall, Clément, Cohade, Corgnet et Roux.

Nous en apprenons un peu plus aujourd’hui, comme le business plan qui devait permettre de conserver Bahebeck durant deux saisons puis de bénéficier d’un bonus à la revente du joueur par le PSG. De la même manière, nous sommes ravis d’apprendre que Bayal Sall a des ennuis avec le fisc… Mais quel intérêt ? Pourquoi sortir ces information aujourd’hui dans la presse ?

Nous avons quelques éléments de réponse à avancer. Tout d’abord, parce que Bernard Lions semble ne pas accepter que son information de janvier lui soit revenu à la figure tel un boomerang. Raillée par les dirigeants et les supporters, la fameuse liste noire a mis en évidence une certaine unité du Peuple Vert : on ne touche pas à l’institution. En rédigeant un article sur le revenant Nolan Roux, aujourd’hui dans les colonnes de l’Equipe, Bernard Lions n’avait d’autre but que de resservir un plat réchauffé en y ajoutant un peu de poivre et de sel afin de ne pas rendre l’information trop fade. Cet article n’a rien à faire dans la présentation du Derby. Elle n’apporte rien à la rencontre de ce soir. En revanche, il aurait été opportun d’écrire sur la non présence des stéphanois dans l’enceinte lyonnaise et de tenter d’en savoir plus sur les vraies raisons de leur absence. Moins vendeur peut-être…

Ensuite parce que nous sommes dimanche, que le journal sera beaucoup lu et que l’article permettra encore le buzz. Vous nous direz, en parler c’est également colporter le buzz, mais ne rien dire c’est l’approuver… Parmi les six joueurs visés, trois sont encore stéphanois et gérés au quotidien par Christophe Galtier. Les trois sont dans le groupe pour le Derby de ce soir. Fallait-il en rajouter une louche alors que tout le monde loue l’unité et les valeurs du vestiaire stéphanois ?

Il est intriguant d’observer que les bombes, petites ou grosses, tombent toujours à l’orée d’une échéance importante pour les Verts. Le journal l’Equipe s’en est fait le spécialiste. Ne soyons pas dupes…

Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015.
Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !
Alexandre S.
Suivez-moi !

Alexandre S.

Créateur de Peuple-Vert.fr en mars 2015. Je suis bien évidemment supporter des Verts depuis que j'ai une douzaine d'années... Voilà donc près de 30 ans que je suis tombé dans le chaudron de potion magique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares