6 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – ActualitĂ©
Actualité

🗣 G. Charbonnier (ASSE) : "Apporter mon tempĂ©rament, mon envie de gagner des matchs !"

10 Gaetan CHARBONNIER (asse) during the Ligue 2 BKT match between Chamois Niortais and Association Sportive de Saint-Etienne at Stade Rene Gaillard on January 16, 2023 in Niort, France. (Photo by Gwendoline Le Goff/FEP/Icon Sport)

A peine arrivĂ©, GaĂ«tan Charbonnier est dĂ©jĂ  trĂšs important. DĂ©cisif Ă  deux reprises, il symbolise un Ă©tat d’esprit en train de changer chez les Verts. Il a rĂ©pondu aux questions de So Foot. Extraits.

GaĂ«tan Charbonnier : " On est sur une sĂ©rie positive qui peut servir de dĂ©clic. Maintenant, il faut continuer de faire les efforts, comme ça a Ă©tĂ© fait depuis la trĂȘve. C’est comme ça que l’on va s’en sortir. (L’ASSE est 18e, Ă  trois point du premier non-relĂ©gable, NDLR.)

C’est toujours bien de marquer dĂšs les premiers matchs, surtout si cela permet d’avoir de bons rĂ©sultats et de prendre des points. Ça me rend confiant pour la suite. Notre match nul face Ă  Caen (1-1) ne nous rapporte qu’un point, mais il stoppe une spirale nĂ©gative. Comme je l’ai dit aux joueurs, il ne fallait pas le banaliser. On sait d’oĂč on vient et il ne faut pas que l’on retombe dans nos travers.

On est plusieurs Ă  prendre la parole. J’ai rejoint un groupe assez jeune (24,7 ans de moyenne d’ñge, NDLR), il y a des gĂ©nĂ©rations qui se croisent et, nous les recrues (Gautier Larsonneur, Dennis Appiah et Kader Bamba ont dĂ©barquĂ© cet hiver, avec lui, NDLR), on ramĂšne du sang neuf et de l’expĂ©rience. Il faut trouver un juste milieu pour que tout se coordonne correctement.

Moi, je connais trĂšs bien ce championnat, j’essaye d’ĂȘtre le plus positif possible, de mettre tout le monde bien dans ses pompes pour qu’on aille de l’avant. Mon ambition en arrivant, c’était d’apporter mon tempĂ©rament, mon envie de gagner des matchs. C’est ce que j’essaye de faire passer au quotidien.

10 Gaetan CHARBONNIER (asse) during the Ligue 2 BKT match between Saint-Etienne and Caen at Stade Geoffroy-Guichard on December 30, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Alexandre Dimou/FEP/Icon Sport)

Ses premiers pas en Vert

J’ai Ă©tĂ© trĂšs bien accueilli. J’ai senti une grande volontĂ© des dirigeants et du staff de me faire venir. C’est important pour moi d’ĂȘtre dans un endroit oĂč je me sens considĂ©rĂ©. Ensuite, pour moi, Saint-Étienne est un grand club, il ne faut pas le voir descendre. Je savais qu’avec le groupe en prĂ©sence, c’était une anomalie qu’il se retrouve dernier. Je m’attendais Ă  un vestiaire touchĂ© psychologiquement, il l’était, mais il y avait tout de mĂȘme une bonne ambiance. Je crois que la trĂȘve a fait du bien, tout le monde a pu se reposer, se retrouver en famille pour couper du foot et revenir avec de meilleures intentions. Je trouve que depuis que je suis arrivĂ©, on est dans la continuitĂ© de cet esprit-lĂ .

J’ai toujours regardĂ© les matchs de Saint-Étienne. C’est un club qui m’a donnĂ© envie de jouer au foot, un club qui a marquĂ© l’histoire. Quand on est amoureux du foot, on aime les clubs historiques avec un public comme celui-lĂ . Mon frĂšre est supporter de Marseille et, petits, on se cachait derriĂšre le canapĂ© des parents pour regarder OM-ASSE.

J’ai grandi avec des images d’AloĂ­sio et avec le maillot noir, un peu bleu marine, avec les sponsors Dreamcast et GĂ©ant Ă©crits dessus. Je l’ai encore Ă  la maison. C’est un tout. Avant de signer mon premier contrat en 2007-2008 (avec ChĂątellerault, NDLR), je m’étais entraĂźnĂ© pendant une semaine au centre d’entraĂźnement de l’ASSE, Ă  l’époque de Laurent Roussey. Je m’en souviens comme si c’était hier. J’avais mĂȘme fait un spĂ©cifique attaquant avec BafĂ© Gomis.

 

A lire Ă©galement :  Ex- ASSE : Les nouvelles galĂšres de TimothĂ©e Kolodziejczak

"L'Ă©tiquette de joueur de Ligue 2 ? SincĂšrement, je m’en cogne"

L'Ă©tiquette de joueur de Ligue 2 ? SincĂšrement, je m’en cogne. Ce qui compte pour moi, c’est l’importance que l’on m’accorde au sein du club, du projet. J’ai l’habitude de dire que quand on donne, on rend. Ici, je sens que l’on me donne, donc je vais tout faire pour rendre.

En Ligue 1, j’ai toujours Ă©tĂ© dans des Ă©quipes qui ne jouaient pas le haut de tableau, avec des ambitions diffĂ©rentes. Il y a forcĂ©ment une possession de balle moins consĂ©quente quand tu joues le maintien dans l’élite et ça me laisse moins de ballons, on est moins offensif. Comme j’aime participer au jeu, en Ligue 1, je n’hĂ©site pas Ă  redescendre pour aider Ă  remonter le terrain et j’ai plus un rĂŽle de numĂ©ro 10 que de pur attaquant.

Finir Ă  SaintĂ© ? Tant que mon corps me dira pas non, je continuerai Ă  jouer. C’est mon mĂ©tier, ma passion et tant que la flamme sera lĂ , je serai encore sur le terrain. AprĂšs, oui, je suis un homme de dĂ©fi, maintenir un club comme Saint-Étienne, ce n’est pas anodin. Pour l’instant, le deal, il est lĂ , on verra dans six mois quand l’objectif sera atteint.

A SaintĂ© pour l'argent ? Non, pour moi, ce n’est pas une question sur laquelle les journalistes doivent s’attarder. On n’a pas besoin de se justifier."

Photo : Asse.fr

error: Ce contenu est protégé !!
P