2 octobre 2022
Actualité

đŸ“ș Un reportage exceptionnel Ă  l'honneur de Salif Keita !

Johnny REP of Bastia and Salif KEITA of Sporting during the UEFA Cup, first round, second leg match between Sporting CP and Sporting Bastia, at Estadio Jose Alvalade, Lisbon, Portugal on 28th September 1977 ( Photo by Max Colin / Onze / Icon Sport )

L'histoire de Salif Keita s'inscrit au chapitre des légendes de l'AS Saint-Etienne. L'Institut National de l'Audiovisuel rend hommage à la véritable panthÚre noire en publiant un reportage à son honneur.

Son histoire est devenu mythique. Le joueur arrive en provenance de Bamako en 1967 et sans s'enage, non saml avec l'AS Saint-Etienne. Il Ă©crira ensuite les plus belles ligne de la LĂ©gende des Verts.

Salif Ketia raconte en 1972 : "J’étais obligĂ© de prendre le taxi pour aller jusqu’à Saint-Étienne. On est arrivĂ© Ă  Orly. Je n’ai trouvĂ© personne. J’ai attendu deux ou trois heures. J’ai essayĂ© de joindre le siĂšge de l'AS Saint-Étienne au tĂ©lĂ©phone. Jamais je n’ai pu avoir quelqu’un. J’étais obligĂ© de prendre un taxi jusqu’à Saint-Étienne. Certains ont dit que c’était pas ce que je ne connaissais pas la gĂ©ographie, mais je vous jure que ce n’est pas pour ça. C’est parce que je n’avais rien en poche. Je n’avais rien et j’étais obligĂ© de faire ça. On ne peut pas prendre un train ou un avion dire aux contrĂŽleurs qu’on le paiera en arrivant. Il faut avoir le billet alors que le taxi c’est possible.

Ce qu’il fait Ă  l’entraĂźnement avec ton de facilitĂ©, il le fait Ă©galement match. Partenaires et adversaires sont unanimes : son rayonnement et sa personnalitĂ© ont fait de Salif Keita un virtuose du ballon.

Albert Batteux, son entraĂźneur Ă  l’ASSE racontait en 1970 : « Un supporters de Saint-Étienne, un supporter extrĂȘmement intĂ©ressĂ© par cette Ă©quipe stĂ©phanoise, nous a recommandĂ© Salif Keita avec tellement d'insistance que finalement le prĂ©sident Rocher a dit : "Mais enfin il faudrait quand mĂȘme voir ce joueur. Si ce n’est pas effectivement l’oiseau rare, donc on nous parle."

Mais en ce qui me concerne, je crois que lĂ  il y a eu tellement de chaleur dans les lettres successives. Des lettres envoyĂ©es par ce supporter qui s’appelle Monsieur Dagher et qui habite Bamako. Finalement, Monsieur Rocher Ă©tait Ă©branlĂ©. Il a dit : "Mon dieu, Bamako - Paris. Ça fait quand mĂȘme loin. On peut quand mĂȘme payer le prix du voyage. Ça peut ĂȘtre intĂ©ressant."

Il a une intelligence de jeu qui n’est pas contestable. Et par consĂ©quent, s’il est louĂ© trĂšs naturellement, il est hors de doute qu’il est acquis, depuis plusieurs annĂ©es, un bagage sur le plan de l’intelligence du jeu qui lui permet de tirer le plus grand partie de ses qualitĂ©s naturelles. »

Robert Herbin, son coĂ©quipier, appuyait la mĂȘme annĂ©e : « J’ai rencontrĂ© pas mal de grands attaquants, mais il me semble que Salif a des qualitĂ©s assez exceptionnelles. C’est un petit peu un sorcier dans sa façon de jouer. On ne sait jamais ce qu’il va faire. Et puis, il a une façon de conduire le ballon. On a toujours l’impression qu’il va le perdre. Puis finalement, il le rattrape toujours. C’est assez extraordinaire. J’ai rarement vu des joueurs aussi souples. Aussi dĂ©liĂ©s dans leur façon de jouer. MĂȘme PelĂ©, qui est peut-ĂȘtre plus efficace, c’est un joueur qui a une autre rĂ©putation que Salif, bien que Salif en est une trĂšs bonne, mais en ce qui concerne le football lui-mĂȘme, il fait des gestes parfois exceptionnels et dĂ©routants.

Robert Herbin Coach of Saint Etienne during Saint Etienne training on May 12, 1976, in Glasgow, Scotland. ( Photo by Michel Barrault / Icon Sport )

En principe lorsqu’un joueur africain arrive en France, ils ont du mal Ă  s’adapter au jeu collectif. Ce sont des joueurs qui sont assez brillants, individuellement, mais qui ont beaucoup de mal Ă  s’adapter Ă  un jeu collectif. Or, Salif a montrĂ© beaucoup de dispositions sur le plan collectif dĂšs son arrivĂ©e Ă  Saint-Étienne. Et ça n’a pratiquement jamais posĂ© de problĂšme, au contraire. »

L'intégralité du reportage est à retourver sur le site l'INA.

A lire Ă©galement :  JĂ©rĂ©mie Janot reste fidĂšle Ă  Roland Romeyer

Salif Keita chez les Verts

  • 185 apparitions
  • 184 titularisations
  • 140 buts !
  • 113 victoires
  • 33 nuls
  • 39 dĂ©faites

Sa carriĂšre

  • Bamako : avant 1967
  • ASSE : de 1967 Ă  1972
  • OM : 1972 Ă  1973
  • FC Valencia : 1973 Ă  1976
  • Sporting Portugal : de 1976 Ă  1979
  • New England (E-U) : de 1979 Ă  1980
P