Accueil » Roland Romeyer : "Je serai content d'aider encore dans la transmission du club à l'investisseur"
Brèves

Roland Romeyer : "Je serai content d'aider encore dans la transmission du club à l'investisseur"

Roland Romeyer pourrait rester à l'ASSE, à l'instar de Bernard Caïazzo, mais dans un rôle différent. Il souhaite faire profiter les prochains propriétaires de sa connaissance du contexte et des personnalités locales. Quant au futur président, peu importe quelle sera son identité pour Roland Romeyer, le plus important étant le propriétaire, celui qui apporte l'argent !

"Si je reste, ce ne sera pas dans l'opérationnel, mais pour passer le flambeau. Pour le respect des valeurs, être proche des gens et aider dans la représentation du club auprès des partenaires financiers, industriels, des supporters, des collectivités... je suis Stéphanois, c'est mieux d'ouvrir la porte à quelqu'un que de le laisser frapper. Je ne sais pas, je serai content d'aider encore dans la transmission du club à l'investisseur. Au niveau conscience, c'est quelque chose qui m'empêche un peu de dormir pour le moment. Matt Hulsizer ? Il m'a fait une très forte impression, et moi, je marche au feeling.

En ce qui concerne Jérôme de Bontin, je le connais depuis très longtemps, j'ai fait des transactions avec lui quand il était à Monaco. Mais ce n'est pas lui qui amène l'argent au club. Vous avez pu lire le nom du duo richissime qui amène l'argent (les Hulsizer), le mari et la femme, et s'ils mettent Jérôme de Bontin, il sera président, sans doute. Mais le patron de Peak 6, c'est un grand gestionnaire. Si ça ne va pas avec Jérôme, ils mettront quelqu'un d'autre, peu importe. Moi ce qui m'importe, c'est le patron, le boss, le boss c'est Peak6. Après s'il met Jérôme de Bontin, c'est qu'il a confiance en lui, et s'il a confiance en lui, j'ai confiance en lui."

Source : France Bleu

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite