20 mai 2022
Brèves

Patrick Guillou : "Cette soirée doit entretenir l’espoir de revoir les Verts en Ligue des champions !"

Patrick Guillou, l'ancien chouchou de Geoffroy Guichard, raconte ce matin dans l'Equipe quelles sensations procurent le Chaudron pour un joueur de l'ASSE. Ce soir, à guichets fermés, Geoffroy Guichard sera peut-être le théâtre d'un nouveau chapitre légendaire dans la grande histoire de l'ASSE. Patrick Guillou donne un avant goût de ce qui attend les joueurs... et les Mancuniens ce soir à 18h !

"Le Chaudron, c’est une ferveur et une cocotte-minute. Il te file des frissons quand tu rentres sur la pelouse. Tu ressens alors le poids de la pression et de l’amour des Stéphanois. Un peu à l’image de certains sportifs pendant les hymnes, ce trop- plein d’émotions faisait que j’en chialais sur le terrain avant le coup d’envoi. Tu espères ensuite pouvoir répondre aux attentes de ton entraîneur et à celles des Stéphanois. Et quand tu marques, la soupape de sécurité saute. Tu reçois une décharge d’émotion et un partage en pleine figure. C’est pour ça que les supporters constituent une vraie valeur ajoutée à l’ASSE. Leur amour et leur passion sont tels qu’ils t’obligent à te transcender. À partir du moment où les joueurs ont respecté le maillot et l’identité du club – et tous ces mots ne doivent pas être galvaudés –, jamais le public de Geoffroy-Guichard ne doit les paralyser et créer un frein à la performance. Au contraire. Il sert de tremplin, de levier et de moteur. Sinon, les joueurs se sont trompés de métier. Les supporters présents à Old Trafford en ont apporté la démonstration. Ce soir, il y aura en plus tous ceux qui n’ont pu s’y rendre. Peu importe le score du match aller et du retour. Il y aura une symbiose entre eux et les joueurs. Si Manchester United est une très grande adresse du football mondial, ce match ne sera pas une apothéose. Il représentera juste le prolongement de tout ce que Saint-Étienne a réussi en Coupe d’Europe depuis quatre ans. L’ASSE ne jouant pas son maintien ou la survie de ses salariés, comme ce fut parfois le cas à mon époque, cette soirée doit déclencher une prise de conscience et entretenir l’espoir de revoir les Verts en Ligue des champions."

Source : L'Equipe

P