21 mars 2023
Peuple-Vert.fr РFoot РASSE РActualit̩
Actualité

🔎 Le Vert de la semaine : Jean-Philippe Krasso s'impose !

Avec 8 buts en 15 matchs et 4 passes décisives, Jean Philippe Krasso occupe les troisième et première place des classements individuels. Malgré tout, son bilan est contrasté, avec un carton rouge et des négociations de contrat au point mort avec la direction forézienne. Toutefois, hier face à Laval, il a changé le match grâce à des dribbles, de la percussion et un frisson que lui seul a créé. Finalement, il est passeur décisif sur le but de Mathieu Cafaro et va sûrement bousculer la hiérarchie dans l’attaque de l’ASSE.

Alors qu’il était souvent délaissé et prêté (Le Mans, Ajaccio) lorsque l’ASSE était en Ligue 1, Jean-Philippe Krasso est devenu un élément indéboulonnable de l’attaque des Verts. Avec quelques actions de génie, il a contribué aux rares points pris par les Verts. Toutefois, son bilan est terni par des imbroglios internes au club. En effet, le sujet du contrat est épineux.

Bien qu’émargeant à 15 000€ par mois actuellement, selon Le Progrès l’attaquant ne serait vu proposer qu’une augmentation mensuelle de 5000€ pour un nouveau contrat, ce qui a rompu les négociations. Paradoxalement, alors que la situation sportive s’empirait jour après jour, les dirigeants sont allés chercher Gaëtan Charbonnier en lui proposant 100 000€ mensuels, ce qui a encore plus refroidi l’ex-Spinalien de prolonger l’aventure dans le Forez.

C’est typiquement le cas de figure où la mauvaise gestion interne d’un club influe négativement sur les performances sportives de l’équipe.

08 Dennis APPIAH (asse) - 17 Jean-Philippe KRASSO (asse) - 18 Mathieu CAFARO (asse) - 22 Victor LOBRY (asse) during the Ligue 2 BKT match between Association Sportive de Saint-Etienne and Stade Lavallois at Stade Geoffroy-Guichard on January 10, 2023 in Saint-Etienne, France. (Photo by Alexandre Dimou/FEP/Icon Sport)

Une entrée décisive face à Laval

A nouveau, lundi face à Laval, l’international ivoirien a dû aller s’asseoir sur le banc des remplaçants au coup d’envoi. Visiblement, les négociations contractuelles l’éloignent tellement des terrains que le soporifique Ibrahima Wadji lui a été préféré au coup d’envoi.

A lire également :  🗣 Deux formateurs évoquent l'énorme potentiel d'Aïmen Mouffek

En revanche, dès son entrée le visage offensif des Verts est passé de l’obscur au rayonnant. Il a amené percussion, dribbles et précision technique, en résumé tous les éléments manquants.

Si son entrée se matérialise par une passe décisive, elle a eu un apport bien supérieur. Il a apporté une âme de leader avec cette volonté de faire mal à l’adversaire. En 36 minutes, il a montré sa supériorité technique et sa volonté d’amener quelque chose de nouveau balle au pied, avec 5 dribbles réussis (record du match). Cette prestation doit évidemment montrer à Batlles la nécessité de le titulariser. Toutefois, le joueur doit aussi rester concentré sur le projet collectif, ce qui semblait être la raison de sa non-titularisation hier.

Un projet de jeu encore peu fiable

Ce matin Ouest France titrait « Laval, solide, implose sur une étincelle verte à Saint Etienne ». Cela résume assez bien la performance des Verts hier, encore tributaires d’un exploit individuel pour arriver à bout d’un Laval très limité. Malgré quelques performances intéressantes (Moueffek, Larsonneur, Sow), les Verts ont ronronné jusqu’à l’heure de jeu et ce très beau mouvement collectif pour venir à bout du 15ème de Ligue 2, qui a enchainé hier sa troisième défaite de suite.

Pour vraiment s’échapper de cette zone rouge, les Verts devront enchaîner. Potentiellement un tandem Krasso-Charbonnier peut être intéressant alors que de nouvelles recrues sont attendues dans les prochains jours. Un tel duo peut amener de l’expérience mais aussi de la créativité car Wadji et Chambost sont des échecs depuis le début de la saison.

Article rédigé par Lino VIALE

error: Ce contenu est protégé !!
P