Accueil » Yann M’Vila : « On parle beaucoup mais, à présent, il faut passer aux actes ! »
Actualité

Yann M’Vila : « On parle beaucoup mais, à présent, il faut passer aux actes ! »

Yann M’Vila croit en la capacité des Verts à rebondir après la claque subie à Paris. Cependant, l’efficacité offensive devra être au rendez-vous… Si le milieu de l’ASSE ne panique pas et explique qu’il n’y a aucune pression, il semble toutefois qu’il y ait urgence à engranger les points…

« Je pense que nous faisons une très bonne première mi-temps [à Paris]. On encaisse un but que l’on qualifiera de bizarre. Avant cela, nous avons eu quelques actions que nous devons mieux exploiter. En deuxième mi-temps, on essaie de pousser, on laisse des espaces. Et lorsqu’on en laisse à ce genre de joueurs, voilà ce qui arrive. Au tout début de la deuxième mi-temps, nous n’étions pas aussi bien que lors des quarante-cinq premières minutes. C’est ce qui nous a fait perdre ce match. Il y avait un truc à faire. Je ne pense pas que nous avons été surpris. On savait à quoi s’attendre et nous avons fait, en première mi-temps, ce que le coach nous avait demandé. Et puis, ils ont de la chance aussi sur le second but. Rabiot veut frapper, comme par hasard le ballon tombe dans les pieds de Cavani. Ce sont des choses qui arrivent. Ce sont de grands attaquants, lorsqu’on leur laisse ou qu’ils bénéficient d’une opportunité, ils concrétisent.

On sait très bien que nous aurions pu éviter quelques buts. Il faut savoir passer à autre chose et renouer avec la victoire, samedi, contre Caen. Il y a eu le match contre Amiens déjà. Au Parc, on peut tourner à la mi-temps sur un score de parité, 1-1, ou 0-0. On est un petit peu malchanceux. J’espère que cela va tourner en notre faveur lors des prochaines journées.

L’efficacité offensive ? C’est notre problème en ce début de saison. On l’avait déjà un peu la saison dernière. Il faut mettre plus d’intensité dans les trente derniers mètres, être plus durs sur les coups de pied arrêtés. On frappe de bons corners sur lesquels on pouvait mieux faire, me semble-t-il.

[A Paris], on a réussi à ressortir proprement le ballon sans se précipiter, sans s’affoler. Je pense que cette première mi-temps va rester dans nos têtes. Lorsque nous reverrons le match en vidéo, nous aurons énormément de regrets.

La pression ? Non pas du tout. On sait très bien ce que l’on est capable de faire. On parle beaucoup mais, à présent, il faut passer aux actes. »

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite