29 septembre 2022
Actualité

⚡Riolo cartonne Labrune : Les incidents les stades, loin d'être le principal problème de l'image du foot français !

Vincent LABRUNE new President of the French Professional Football League after the election of the new president of the French Professional Football League on September 10, 2020 in Paris, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Vincent LABRUNE - Paris (France)

Vincent Labrune, président de la LFP, s'est présenté en conférence de presse hier. L'occasion d'affirmer son souhait de voir le football français au plus haut du football européen. Parmi les sujets évoqués, il a évoqué les incidents dans les stades. Une sortie qui a provoqué la colère de Daniel Riolo, chroniqueur sur RMC Sport.

Daniel Riolo : "Notre football va mal. Il n’y a aucune collaboration avec notre DTN sur la manière dont nous formons nos joueurs. Qu'il y ait une certaine rigueur en France et qu’ils n’attendent pas de jouer à l’étranger pour l’acquérir et devenir performant. Qu'ils le soient quand ils sont encore dans notre championnat. Qu’ils aient déjà envie de briller, notamment en coupe d’Europe. Ce qui doit devenir une priorité pour nos clubs français. Si on veut être attractif et faire entrer de l’argent pour répondre aux attentes de Vincent Labrune, ça passera par là. Il faut arrêter d’être ridicule en coupe d’Europe.

Le discours de Vincent Labrune était catastrophique. Il ne parle jamais de foot. Il sort des choses incroyables : « Il faut sortir les criminels des stades ». Il y a eu des incidents, c’est vrai. Nous avons été les premiers à dire qu’il s’agissait d’une année horrible l’année dernière. La façon dont il présente les choses, je n’arrive pas être d’accord avec lui.

La manière de présenter les choses dans sa conférence de presse aujourd’hui, je n’arrive même pas à être d’accord avec lui.

Criminel, c’est un mot que je trouve un petit peu fort. Ce qui tue image du football c’est ce qui se passe à la FFF, ce qui se passe au PSG féminine, c’est les attitudes de certains joueurs capricieux insupportables. Ça matraque l’image du football ça. Ce n’est pas que quatre abrutis dans un stade qui balancent une bouteille d’eau.

C’est aux mecs qui sont à la tête de nos instances de réfléchir à tout cela. C’est bien beau d’aller taper sur quatre abrutis qui sont dans les stades. Oui, on le fait. Mais qu’on fasse également le ménage chez ceux qui nous gouvernent.

Si l’image du football est aussi déplorable, c’est aussi à cause d’eux. Et si il y a des mecs qui vont jeter des bouteilles, c’est parce que la sécurité a été mal faite. C’est parce que les présidents ne sont pas capables de recruter des bons directeurs de la sécurité. Qu’ils ne sont pas capables de payer correctement les stadiers. Parce qu’ils doivent donner des fortunes à des joueurs qui sont mauvais. C’est toute une politique qu’il faut changer ! Vincent Labrune n’en a pas du tout parlé de tout ça ! La sortie de Labrune aujourd’hui est détestable.

A lire également :  #ASSEGF38 : une absence de marque à prévoir ?
P