6 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité
Actualité

Professeur Puel - Docteur Dupraz

L’AS Saint-Etienne va mieux. Quatrième victoire pour Pascal Dupraz. De quoi dépasser le bilan de son prédécesseur après seulement 9 matchs de championnat. Alors oui rien n’est fait. La course au maintien reste loin d’être acquise. Les Verts n’ont aucune marge. Le coach savoyard en est bien conscient.

 

Vous ne verrez chez lui aucun relâchement. Il sait trop bien que la course au maintien est un long marathon. Il ne cesse de le rappeler depuis la victoire enthousiasmante de dimanche. Rien n’est fait. Les déplacements à Rennes, Nice , Nantes. La réception de l’Olympique de Marseille. Des rencontres contre des concurrents directs. Ce sera compliqué. Jusqu’au bout.

 

Pour autant les Verts vont bien mieux. Mieux dans le jeu, mieux dans les intentions, mieux dans les têtes. Ce dernier point est le plus marquant quand on observe l’AS Saint-Etienne.

 

Reconnu pour ses qualités managériales, Pascal Dupraz a été retenu par le trio de Direction (JF. Soucasse, L. Perrin, S. Rutsem) après la défaite indigeste des Verts sur la pelouse du Stade de Reims. Avec 12 points au compteur, il était temps de tirer la sonnette d’alarme. Le diagnostic d’une équipe malade a été posé : manque de qualité à certains postes + une confiance au plus mal chez les joueurs.

 

Les dirigeants ont cherché un docteur. Celui-ci s’appelle Pascal Dupraz. Beaucoup étaient sceptiques. Moi le premier. A-t-il les épaules ? Arrivera t il a relever les Verts ? Dupraz ça vend pas du rêve…

 

Aujourd’hui rien n’est acquis mais le coach haut-savoyard a réussi son premier pari : redonner la confiance à ses joueurs.

 

Cette semaine, Thierry Henry soulignait à la perfection toute l’importance de l’aspect mentale des joueurs dans une interview passionnante parue dans l’Equipe :

A mon époque, c'était :''Tu joues et tu te tais, tu ne ramènes pas tes problèmes.'' Quand j'arrivais en retard, on me disait :''Tu reprends tes affaires et tu restes trois mois avec la réserve.'' Il n'y avait pas de discussions. Maintenant, c'est fini ce temps-là et c'est bien. En tant que coach, si un de mes joueurs arrivait en retard, j'essayais d'en savoir plus. Tout le monde doit comprendre que les joueurs sont humains : entraîneurs, supporters, consultants, journalistes. »

 

« Il y a des émotions qui sont dures à contrôler.»

 

Et les stéphanois n’ont pas été  épargnés émotionnellement. 10 défaites, 6 nuls pour seulement 2 victoires obtenues contre les promus, le mal était profond chez les joueurs. Pascal Dupraz l’a tout de suite compris. Pas besoin d’être un expert pour établir le diagnostic tant le mal être est palpable. Plus de sourire, des consignes non comprises, le torchon a brûlé entre le groupe et Claude Puel. Mais il a laissé des traces…

A lire également :  Les supporters stéphanois croient-ils encore au maintien des Verts ? 👉 Réponse !

 

Plus que le diagnostic, Pascal Dupraz a réussi à redonner le goût du plaisir à un groupe qui l’avait perdu depuis trop longtemps. C’est bien connu l’aspect relationnel n’est pas la priorité du professeur Puel. Pour autant, la cohésion de groupe, la notion de plaisir et la confiance sont essentielles.

 

Un proche d’un joueur me confiait il y a quelques mois  : « Puel ? Il connaît tout de ses joueurs. Des points forts, ses axes d’amélioration avec une précision bluffante. C’est une machine. »

Mais les machines elles restent froides, sans émotion. Tout connaître de ses joueurs implique connaître leurs états mentaux et faire en sorte de les mettre dans les meilleures dispositions pour qu’ils préforment. Force est de constater que ce n’était plus le cas avec le Professeur.

 

Dès son arrivée, Docteur Dupraz a activé tous les leviers pour que le groupe retrouve la confiance. Apporter du sang neuf et expérimenté. Louer les qualités de manières collectives ou individuelles. Répéter ses louanges. Convaincre le groupe qu’il les aime et crois en eux. Le répéter encore et toujours. En conférence de presse, à l’entraînement ou dans l’intimité du vestiaire. Le Docteur n’a pas hésité à pousser l’exercice en envoyant son groupe faire des exercices de respiration dans une piscine gelée la semaine dernière.

 

Le résultat est sans appel : ça marche !

 

Les Verts enchaînent depuis une victoire à Angers le 26 janvier dernier : 4 victoires, 1 nul, 1 défaite. Encore une fois, le maintien reste loin d’être acquis. Les Verts perdront probablement encore des matchs sur les 11 finales restantes. Mais une chose est sûr, Pascal Dupraz pourra compter sur un groupe au diapason pour un objectif commun : le maintien de l’AS Saint Etienne.

 

Un esprit sain dans un corps sain. La devise n’a pas pris une ride. La où le professeur Puel l’avait quelques peu oublié, docteur Dupraz en fait son cheval de bataille quotidien.

error: Ce contenu est protégé !!
P