17 mai 2021
Actualité

Mediapro : Faut-il craindre la non-diffusion des matches de L1 dès ce week-end ?

Mediapro est en train de se retirer tout doucement du football français qu'il n'aurait finalement jamais dû rejoindre. Le groupe sino-espagnol, mauvais payeur, n'a pas réglé les deux dernières traites qu'il devait à la LFP et plongé le football professionnel français dans une crise sans précédent. Alors que les tribunaux tranchent et livrent leurs verdicts, faut-il craindre un écran noir, dès ce week-end, empêchant les supporters de visionner les rencontres de L1 ?

Mediapro c'est à ce jour un nouveau record dans le paysage footballistique français ! Après avoir battu le record du montant des droits TV offerts pour retransmettre la L1, le groupe diriger par Jaume Roures est également le plus mauvais payeur jamais rencontré dans l'histoire du football français. S'il versera encore 36 millions avant de disparaître à tout jamais de notre décorum footballistique hexagonal, Mediapro était jusque-là redevable de 324,8 millions d'euros après n'avoir finalement honoré qu'une seule traite du montant qu'il avait pourtant promis de régler chaque saison.

Le football français, crédule pour ne pas dire naïf, et ce malgré des mises en garde dès la signature du juteux contrat, s'en relèvera-t-il ? Des clubs, misant sur cette manne financière, ont programmé des dépenses jusqu'alors impossibles à imaginer pour eux. On comprend peut-être mieux celles de Lorient notamment qui a acheté Grbic près de 10 millions d'euros... Côté ASSE, seuls 400 000 euros ont été déboursés en transfert sec. Une politique d'austérité nécessaire et imposée par des finances stéphanoises sous surveillance côté dirigeants. Hors de question de dilapider. Au contraire, il faut lâcher du lest et réduire les dépenses. Une position salutaire à ce jour. 

Quoiqu'il en soit, les supporters seront-ils également les dindons de la farce ? En effet, avec le retrait de Mediapro, c'est la chaîne Téléfoot qui va mettre la clé sous la porte. Faut-il craindre la non-diffusion des rencontres, et ce dès ce week-end comme la rumeur le colporte ? A priori non. La LFP a autorisé la chaîne Téléfoot à produire les matches de cette fin d'année, voire même jusqu'à fin janvier si la situation l'impose. Toutefois, il y a fort à parier que Canal+ sera le prochain diffuseur de la L1, et ce dès le début du mois de janvier. La rencontre ASSE-PSG sera peut-être le premier match de gala d'une nouvelle ère, celle du football français qui repart la queue entre les jambes après avoir rêvé d'Eldorado...

Crédit photo : Icon Sport

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Noam
Noam
18 décembre 2020 12 h 43 min

il fallait supprimer Mediapro et les droit tv, faut faire comprendre au 2 clowns de présidents de pas compter sur les autres, et qui faut etre ambitieux à l'avenir, tout le contraire des 2 Zigoto,

1
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P