7 décembre 2022
Actualité

"Lyon Mag" accuse des Magic Fans de vandalisme !

Attention, information à prendre avec de très grosses pincettes. Le site Lyon Mag rapporte en effet ce soir que quatre Magic Fans 91 se seraient introduits dans un château du Beaujolais où se préparait un mariage et auraient tout détruit à coups de battes de baseball !! Les protagonistes auraient été encagoulés mais se seraient trompés de mariage... En effet, Lyon Mag explique que ces quatre ultras stéphanois visaient le banquet d'un supporter du virage Sud lyonnais mais se seraient tout simplement trompés de lieu !

Une histoire abracadabrante qui, si elle s'avère réelle, montre bien à quelle point la rivalité sportive peut tomber très très bas ! Le marié, un supporter lyonnais donc, est persuadé que c'était son mariage qui était visé : "Je suis persuadé que c'était mon mariage qui était en fait visé". Selon lui, "les Stéphanois se sont trompés, ce n’était pas le bon lieu qui leur avait été indiqué". D'ailleurs, les Lyonnais "sentaient le coup fourré arriver depuis quelque temps et restaient sur leurs gardes".

A lire également :  🗣 Pascal Dupraz voit des motifs d'espoir

Pourquoi faut-il prendre cette information avec des pincettes ? Tout simplement parce que le site lyonnais est le seul à avancer la théorie du complot stéphanois ! Alors que l'enquête est en cours, alors que les auteurs sont encagoulés, alors que ce n'est finalement pas le mariage d'un supporter lyonnais qui a été touché, Lyon Mag attise le feu et se permet d'accuser gratuitement des Ultras de l'ASSE, en l'occurence des Magic Fans.

Soit leurs informations s'appuient sur des preuves irréfutables et dans ce cas nous proposons au journaliste de Lyon Mag de se rapprocher rapidement de la gendarmerie de Villefranche-sur-Saône, soit c'est gratuit et cela s'apparente à un article susceptible d'apporter le trouble...

Notons que le journal 20 Minutes n'évoque en aucun cas une rivalité entre Ultras lyonnais et stéphanois... Qui croire ? N'ayant pas accès à l'article du Progrès qui relate cette histoire dans son édition d'hier, Peuple Vert ne peut aller plus loin dans son investigation...

P