Accueil » Jean-Louis Gasset : « Voir les joueurs s’arracher, ça me fait plaisir ! »
Actualité

Jean-Louis Gasset : « Voir les joueurs s’arracher, ça me fait plaisir ! »

Jean-Louis Gasset a apprécié l’efficacité retrouvée de son équipe à Toulouse. Loin de penser que cette victoire est due aux cadeaux toulousains, Jean-Louis Gasset préfère insister sur l’état d’esprit de ses troupes qu’il a apprécié et qu »il espère retrouver lors de la confrontation face à Monaco.

« Contre Toulouse, je retiens l’efficacité. On avait marqué deux buts contre Caen avec cinq ou six occasions et là, contre Toulouse, on en a marqué trois avec moins d’occasions. Cabella et Salibur ont ouvert leur compteur, c’est une bonne chose également. On a respecté notre organisation de départ. Tout le monde a noté les erreurs de Toulouse mais c’est nous qui les avons provoquées. Toulouse ne nous a pas fait de cadeaux comme ça par hasard, on a pressé assez haut et à des endroits bien précis.

On est toujours en rodage mais on progresse. Il fallait un peu de temps car il y a toujours des contretemps. Cabella était absent à Paris, Khazri était suspendu contre Toulouse, toutes les semaines il faut s’adapter, proposer une nouvelle animation offensive mais ce qui est intéressant c’est l’état d’esprit. Tous les joueurs sont contents même s’ils ne commencent pas les matches car ils savent qu’ils entreront en cours de match. Les jeunes ont fait ce qu’il fallait pour nous prouver qu’ils avaient le niveau pour nous aider de temps en temps. Pour moi, personne dans ce groupe n’est inutile, chacun aura son temps de jeu. Je leur ai dit et quand ils voient que Saliba et Nordin ont été titulaires, ils me croient. Les pros aiment les jeunes du groupe, j’en ai vu plusieurs aller leur parler et leur dire qu’ils avaient confiance en eux avant le déplacement. Ils ne les voient pas comme des concurrents. Ils savent qu’ils sont tous dans la même barque et que tout le monde se régalera si cette barque avance bien. À Toulouse, William Saliba a commis quelques petites erreurs mais il a donné de l’assurance. Il a montré qu’il avait les épaules pour jouer en Ligue 1, maintenant il faudra qu’il montre qu’il peut jouer à Geoffroy-Guichard. L’endroit et le timing sont importants pour lancer les jeunes. Il faut les mettre dans les meilleures conditions pour ne pas qu’ils aient de pression négative. Mais il faut qu’ils saisissent leur chance dès qu’on leur donne: Camara, Nordin et Saliba l’ont compris.

Je sens que l’équipe bouillonne bien, elle est en train de venir. Un proche m’a dit que notre équipe avait du cœur et ça m’a touché parce qu’on rate parfois un tir ou une passe mais on va toujours au bout des choses. Voir les joueurs s’arracher, ça me fait plaisir. J’aime avoir des morts de faim dans l’état d’esprit. On se crée de plus en plus d’occasions, ça vient avec les points et la confiance. Quand on regarde le classement, on voit qu’il est très serré et qu’on peut se retrouver tout en haut ou tout en bas en deux coups de cuillère à pot. C’est pour ça que ce qui m’importe c’est le jeu. Après Paris, on n’était pas la pire équipe de Ligue 1 et après deux victoires, on n’est pas non plus la meilleure équipe.

Monaco joue la Champions League. C’est une grande équipe qui doit être dans les quatre premiers du championnat. Après, quand on perd des joueurs majeurs comme Fabinho, Moutinho et Lemar, on perd obligatoirement de la technique et il faut reconstruire avec l’épine dorsale. Aujourd’hui, ils sont dans le dur. Espérons qu’ils reviendront bien, mais seulement après notre match car je ne suis pas amnésique. Je me rappelle que l’année dernière quand les deux équipes s’étaient affrontées, Monaco était dans une très bonne période et Saint-Étienne était beaucoup moins bien. Je n’ai pas non plus oublié que nous avons raté l’Europe sur penalty encaissé à Monaco mais c’est comme ça, le football est sans pitié. »

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite