Actualité Enquête

Crise à l'ASSE : mais où sont donc nos meneurs de vestiaire ?

L'ASSE traverse une crise de résultat comme elle n'en n'avait pas vécu depuis celle de 2017, quand Oscar Garcia avait précipitamment démissionné après un cauchemardesque Derby. Julien Sablé lui avait succédé avant de laisser sa place à Jean-Louis Gasset, prié de lancer l'opération maintien. A cette époque, la qualité de l'effectif laissait perplexe et ne manquaient que des hommes à la riche expérience et la carte de visite fournie. Les Verts échoueront aux pieds de l'Europe. Ces meneurs d'hier sont aujourd'hui aux abonnés absents. Pourquoi ?

On peut reprocher beaucoup de choses aux présidents de l'ASSE. Des stratégies de management fondamentalement opposées, une ingérence dans certains cas ou bien au contraire une passivité coupable dans d'autres situations, un manque d'anticipation... Bref, notre institution souffre d'une image brouillée par une communication parfois peu lisible de la part de ses dirigeants. Toutefois, la crise sportive que traverse l'ASSE n'est pas de même nature que celle de 2017. A l'époque, Oscar Garcia en désaccord quasi publique avec Roland Romeyer, avait jeté l'éponge alors que le club pointait dans le top 8. En toile de fond, la succession d'un Christophe Galtier véritable icône dans le club. Oscar Garcia a voulu changer des pratiques, apporter sa vision, mais c'était trop tôt et Garcia ne bénéficiait pas du standing d'un Gasset ou d'un Puel. Difficile de faire passer ses messages. De plus, le coach Espagnol n'a jamais vraiment fait d'effort pour s'intégrer et s'imprégner de la culture stéphanoise. Arrivé avec son staff, il a vécu en vase-clos durant tout son séjour dans le Forez. Les planètes ne se sont jamais alignées et l'entraîneur ibérique s'en est allé, devinant la catastrophe qui s'annonçait. Le pauvre Julien Sablé, dont nous n'avons toujours pas compris pourquoi il n'avait pas refusé ce poste de numéro 1 dans un tel contexte, lui a donc succédé et vivra l'une des périodes les plus sombres de l'histoire du club depuis sa remontée en L1. En 7 rencontres il n'obtiendra que deux nuls pour cinq défaites. L'arrivée de Gasset, d'abord comme numéro 1 bis avant de passer numéro 1, sera le grand tournant de cette saison 2017-18. Les présidents, apeurés par le spectre d'une descente ouvriront grand (mais pas trop !) les cordons de la bourse et arrivèrent Debuchy, Subotic, M'Vila ou encore N'Tep. L'ASSE finira aux portes de l'Europe grâce à une Ruffier retrouvé, un M'Vila impérial, un Subotic solide et un Debuchy vivant une seconde jeunesse.

Aujourd'hui, certains de ces cadres dont la grinta et l'expérience ont sauvé le club il y a 2 ans sont toujours présents. Pourtant, malgré cela, l'ASSE semble incapable de diriger la lance à incendie vers le foyer. Car s'il y a le feu dans la maison Verte, tout n'est pas perdu pour autant ; loin de là même. Où sont donc passés nos cadres ? Où sont ceux qui incarnaient la sérénité, l'expérience, le geste juste, le calme alors que la tempête soufflait fort sur le club ?

Loïc Perrin, icône intouchable de l'ASSE, avait 2 ans de moins en 2018 et était déjà sur une pente descendante. Il est évident qu'à moins d'avoir trouvé un élixir de jouvence, le capitaine des Verts présente aujourd'hui davantage le profil du joueur de rotation que du cadre. Claude Puel l'a bien compris et installe petit à petit à sa place un duo de jeunots qui cumulent à peine à eux deux le dixième des matches joués par Perrin.

Stéphane Ruffier, on le sait depuis la crise de 2017/18, n'est pas un meneur. Isolé, il a toujours été une individualité à côté de l'équipe. Il ne faut donc pas compter sur lui pour remobiliser les troupes. Même s'il forçait aujourd'hui sa nature, son discours n'aurait pas d'impact. Stéphane Ruffier dépend comme beaucoup de gardiens des hommes qui défendent devant lui. Si aucun but ne lui est imputable face à Brest, il ne joue plus les "Monsieur Plus" qu'il sait être lorsque tout va bien. Sa saison, la plus compliquée depuis son arrivée au club, montre clairement que le portier stéphanois bascule petit à petit vers sa fin de carrière. 

Yann M'Vila vécut une véritable renaissance à son arrivée en janvier 2018. Véritable métronome de l'équipe, on pouvait prétendre que quand M'Vila allait, tout allait. Problème, le milieu international s'est vite reposé sur les louanges lancées dans la presse ou par son entraîneur et les supporters. De rouage essentiel, il est devenu titulaire installé avant de basculer dans le statut de sénateur auto-proclamé. De quoi le pousser à jouer les divas au moment où Gasset laisse le doute sur sa prolongation au club en faisant du chantage aux dirigeants, d'abord pour conserver Gasset, ensuite pour nommer Printant. A côté de ses crampons en début de saison, M'Vila n'a pas convaincu Puel qui l'a secoué en le laissant sur le banc. Le milieu le lui a bien rendu en se complaisant dans une guérison à rallonge suite à sa dernière blessure.

Et les autres cadres ? Cabaye n'en est pas un. Homme de devoir et véritable soldat, il n'est clairement pas celui qui fera bouger les choses. Pourtant, son passé joue pour lui et les jeunes auraient tout intérêt à l'écouter. Hamouma est assez effacé dans ce collectif. Son ami Beric est parti et le voilà à nouveau orphelin... et blessé ! Wahbi Khazri possède une grinta incontrôlée (voir incontrôlable), et pourrait être celui qui va réveiller le vestiaire. Problème, le Tunisien est également un joueur qui peut rapidement se disperser dans une rencontre. Pas sûr qu'il faille le laisser endosser ce rôle de leader. Ryad Boudebouz est arrivé pour succéder à Rémy Cabella. Il est à ce jour impossible d'expliquer pourquoi le public, à l'instar de ce qu'il a fait avec Loïs Diony, l'a pris si rapidement en grippe. Ryad Bouebouz possède dans chaque jambe la technique que certains n'arrivent pas à démontrer à 3 ou 4... Geoffroy Guichard l'a pourtant rapidement sifflé. Foncièrement injuste ! La lumière peut venir de ses pieds tout comme de ceux de Loïs Diony. Le buteur n'a jamais craché sur le club et bénéficie pourtant d'un traitement de faveur de la part d'une partie des supporters. Il l'a démontré hier, il faudra compter sur lui. Tout d'abord parce qu'il est l'un des rares avant-centres de l'effectif, ensuite parce qu'il en est tout simplement le meilleur.

A ce jour, seuls Denis Bouanga et Mathieu Debuchy apparaissent comme ceux qui pourraient mener la révolte. Si le premier est jeune et ne dispose pas encore d'une place centrale dans le vestiaire, ses performances sportives lui donnent du crédit. Quant à Mathieu Debuchy, il est l'un des rares à posséder une expérience internationale, un état d'esprit irréprochable et un niveau de performance satisfaisant dans une équipe aux abois.

On le constate aisément, ce vestiaire dans lequel se côtoient de très jeunes joueurs pas encore au niveau de la L1 avec de vieux briscards, pas toujours au niveau des attentes placées en eux, semble ne pas pouvoir s'exprimer à l'unisson. Les nouveaux découvrent et récoltent les semailles plantées sous l'ère Gasset puis Printant. C'est finalement ce manque d'anticipation que l'on pourrait reprocher aux présidents. On pourrait également le reprocher à Jean-Louis Gasset qui avait tout à fait senti le coup. De vieux trentenaires à l'aube de leur retraite sportive et au salaire conséquent allaient-ils être les garants d'un nouveau projet ambitieux pour l'ASSE ? Claude Puel a déjà la réponse et a tenté d'apporter ses solutions dès son arrivée. Seulement voilà, il a voulu poser les premières briques d'un beau projet sans avoir eu le temps de creuser ses propres fondations. Puel est pourtant un excellent architecte et un bâtisseur hors-pair, mais quand on vous donne des planches pour construire un palais...

Crédit photo : Icon Sport

30
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
15 Fils de commentaires
15 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
18 Auteurs du commentaire
pilouNeil Isaac ThorpeRV42LUBO cedric 🌟🌟noam Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
PATRICK SNELA
Invité

A mon avis, il y aura beaucoup de départ cet été, le mercato sera très mouvementé !!!

Dans certains cas, par ici, la sortie !!!

Sgeg42
Invité
Sgeg42

Tant mieux....

ThomyBoy ⭐️⭐️
Invité

Zéro prise de conscience , un fond de jeu cataclysmique , aucune récolte... . J’ai bien peur que cette… https://t.co/oqQqQAMhO9

AT0405
Invité

Mais où sont donc nos deux présidents ?? https://t.co/SlNQ9hqWBD

Sgeg42
Invité
Sgeg42

Ils anticipent le naufrage....Roro cherche un ephad en suisse et tata yoyo drague leonardo

Nico
Invité

Il sont c est conard

carl
Invité

une belle erreur d'avoir donner le club dans sa totalité à Puel, j'ai rien contre lui,mais je pense que… https://t.co/hAbefHmGbP

stan91
Invité
stan91

puel ou un autre ca changera rien depuis galtier on n arrete pas de changer c est simple y a ceux qui veulent sauver le club et les autres et cela qu ils aillent jouer avec la reserve de toute facon ils pourrissent la mentalite de l equipe qu ils y croupissent jusqu a la fin de saison

Chris42❤❤
Invité

Il n'y en a pas, il n'y en a jamais eu...

roky43
Membre
roky43

il serait égal nécéssaire si une bonne vision des choses du foot-ball, que certains jeunes comme ABI que certains nous annonçaient trés prometteurs déçoivent beaucoup car il apparaît comme fort évident qu'il n'affiche pas une bien grande combativité et se montre plutôt statique dans son positionnement, alors que le foot au plus haut niveau se joue aujourd'hui davantage sur la vitesse d'exécution et la qualité technique indispensable à tout joueur que sur le seul aspect physique

Duc
Membre
Duc

M. Puel.

Sortez Ruffier et M'Vila et ça ira déjà mieux

pilou
Invité
pilou

origine de l'asse, c'est le casino
et au casino c'etait "si t'es pas d'accord, tu fous le camp"
il faut un chef qui impose sa methode

noam
Invité
noam

la reconstruction ça commence par des repreneur, ambitieux et des moyens et des compétence, pour que puel puisse enfin travailler sereinement, que ce soit en ligue 2 ou en ligue 1, meme si la ligue 2 nous tend les bras
j'espère que puel en ligue 2 sera encore là,

charentaisvert
Membre
charentaisvert

mais réfléchi un peu si on descend en L2! c est licenciement de personnel, une perte financière énorme ,perte des droits tv, les équipes de jeunes et les féminines vont aussi sauter Puel partira mais les présidents resteront et il n y aura aucun repreneur pour le club !! et ne me dit pas les marocains pour un club de L2 ! et le club déposera le bilan ou il mettra 10 ans avant de revenir en L1 si c est ce que tu veux pauvre de toi !!

Sgeg42
Invité
Sgeg42

La ligue 2 est le seul moyen de pipo et grosso de virer puel gratos.....

noam
Invité
noam

Romeyer l'as toujours dit je reprend le club en 2004, je partirai en ligue 2, je m'en rappelle encore de ce discours en 2004 j'ai de la mémoire

noam
Invité
noam

le problème Romeyer et Caiazzo en ligue 1 ils partiront jamais, les droit tv pour s'en foutre plein dans les poches, il faut une bonne crise comme en 2017 voir pire, il se sont rebooster après la 7eme place, sinon l'asse était vendu à peak6,

charentaisvert
Membre
charentaisvert

comme d habitude tu ne retiens que ce qui t interesses !! la L2 c est la mort de l ASSE!! personne ne reprendra un club en L2 ! tu comprends ça ?

Sgeg42
Invité
Sgeg42

Y a qu a voir auxerre,lens,sochaux,etc ...
L asse ne s'en relèvera pas .
Faut deja réduire leurs primes et salaires de ouf ,vous verrez ....

noam
Invité
noam

Monaco à était racheter en ligue 2, si le club n'est pas racheter en ligue 2, ça voudra dire que Romeyer et Caiazzo foutre encore la merde,

charentaisvert
Membre
charentaisvert

ne compare pas monaco et st etienne ! monaco il y a des avantages fiscaux énormes ! et meme si il est racheté il ne le sera pas l année prochaine donc tu en as rien à foutre que des mecs se retrouvent au chomage que des jeunes et les féminines se retrouve sans équipe !

noam
Invité
noam

non je m'en fout pas, tu à quoi comme solution, les essai on les à déjà fait,
le problème restera au niveau de la gouvernance, Garcia Paquet Puel en est l'exemple, Bonneau sera certainement compétent avec les 2 présidents difficile
on fait quoi l'année prochaine, on reconstruit avec quoi, les ambition du club c'est quoi, les moyens en terme de recrutement c'est quoi, j'avoue ça restera triste de voir un club à la dérive,

charentaisvert
Membre
charentaisvert

donc toi tu en a rien a foutre tout ce que tu vois c est la descente en L2 et peut etre la dissolution de l asse ! car un repreneur pour un club de L2 se ne le crois pas

noam
Invité
noam

pour les salaries non je m'en fout pas, la solution ça restera quoi pour vous,
la ligue 2 ça restera uniquement pour le nettoyage, meme en ligue 1 trop dure pour avoir des repreneur, les 2 clowns veulent rester dans l'organigramme, peut etre quand ligue 2 ils comprendront qui faut partir
un deuxième gervais martel Romeyer à s'abstenir

Didier42
Invité

Et le coach nest il pas censé être l'un des premiers meneurs ???

Sgeg42
Invité
Sgeg42

Dire que diony et bousebouse sont bons et que c est injuste de les siffler ,il a fumé ou quoi lui ?
Ils se contentent du minimum ou alors on nous a envoyé des contrefaçons....9m pour diony et 2 buts cette saison !
Quant à ruffier ,j'étais pas du tout fan mais là, j hallucine de le voir encore dans nos buts, moulin est un leader oui ....et bajic un jeune espoir, cher à puel a tartes....donc il fait oser, a moins qu une clause spéciale secrète empêche d'écarter le gros et sa chèvre de grange,alias le savonneur de planche

Didier42
Invité

Tres bon article. Tres bien construit. Il représente parfaitement ce qu'est ce club depuis 3ans

LUBO cedric 🌟🌟
Invité

Sur le banc ? La où Gasset en faisais ses tauliers en temps que titulaire INDISCUTABLE (Sauveteur même)… https://t.co/x3YlqlNOrC

RV42
Invité

Il n’y a plus de capitaine sur le navire et surtout de général sur le port ! Il est temps que nos deux… https://t.co/9I12DMVAV2

Neil Isaac Thorpe
Invité

Très bon article avec une vraie analyse réfléchie. Ça change des journalistes qui cherchent à faire du… https://t.co/XJvSRELfLM

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

P