22 mars 2023
Peuple-Vert.fr РFoot РASSE РActualit̩
Actualité

🚨 Succession de Claude Puel : Des pistes et une équation pas aussi simple à résoudre !

05 July 2019, Egypt, Cairo: Morocco manager Herve Renard stands on the touchlines during the 2019 Africa Cup of Nations round of 16 soccer match between Morocco and Benin at Al-Salam Stadium. Photo : PictureAlliance / Icon Sport

Claude Puel n'est pas encore parti. Si l'ASSE a confirmé hier soir qu'il n'était plus en charge du groupe professionnel, elle n'a pas signifié son licenciement au Castrais. La logique du droit du travail est ainsi respectée et Jean-François Soucasse devrait bientôt rencontrer le technicien lors d'un entretien préalable à son éviction. L'urgence réside dans la solution sportive à mettre en place, et force est de constater que rien ne sera simple...

"Reconnaître ses erreurs, les admettre et s'en amender est un pas vers la perfection" prétend un vieux proverbe chinois... Il est évident que pour ne pas avoir su reconnaître sa responsabilité dans de nombreux fiascos sportifs depuis des mois, Claude Puel s'est éloigné de cette perfection, mirage jamais atteint mais souvent proclamé.

Quelques minutes avant la fin de la rencontre, de nombreux signaux semblaient conduire vers l'éviction du manager général, ce qui nous a poussé à rapidement annoncer une probable mise à l'écart. Elle est arrivée quelques minutes plus tard, après que Claude Puel ait répondu aux questions des journalistes, usant d'un argumentaire aussi érodé que devenu lunaire.

Place à la succession de Claude Puel... Si Jean-François Soucasse a eu la responsabilité d'annoncer sa mise à pied à l'entraîneur stéphanois, il aura également toute latitude pour choisir la meilleure solution afin d'assurer l'intérim puis la succession du Castrais.

S'agissant de l'interim, L'Equipe annonce ce matin que deux duos sont en "concurrence". Il s'agirait d'un côté de la solution Dogon-Sablé, et de l'autre Huard-Nedder. Selon nos informations, la seconde tient la corde même si aucune décision n'a été prise hier soir. Outre l'intérim de Claude Puel, il sera surtout question de prévoir le plus rapidement possible son remplacement.

La vente en cours du club est de nature à complexifier le recrutement d'un nouveau coach. Il s'agira obligatoirement d'un homme enclin à signer un contrat de 6 mois et souhaitant se lancer dans une opération maintien pour un club classé 20ème de Ligue 1. Autre qualité recherchée : une approche humaine qui contraste résolument avec celle mise en place par Puel. Il s'agira de guérir les têtes avant de remettre à l'endroit des joueurs déboussolés et isolés par un staff qui n'a jamais su les écouter, les comprendre...

A lire également :  💸 Vente ASSE : David Blitzer déterminé à racheter l'ASSE

Parmi les noms évoqués, les mêmes que ceux sortis du chapeau il y a un mois lorsque Puel était déjà au bord du précipice. David Guion, ancien de la maison Verte dont le style défensif pourrait redonner un peu d'assurance à une équipe qui n'a à ce jour que trop peu d'arguments offensifs. Pascal Dupraz dont la gouaille et les qualités de meneur d'hommes devront s'accompagner d'un staff capable de combler ses lacunes tactiques. Jean-Louis Gasset dont le nom réapparait comme celui d'une ex vers qui on retourne après une relation ratée, comme pour se rassurer qu'on plaît toujours un peu et que notre désamour d'hier peut miraculeusement devenir le grand amour de demain... Hervé Renard, autre spécialiste des causes perdues dont les qualités de meneur ne sont pas à démontrer, mais engagé en Arabie Saoudite où le climat pourrait s'avérer aussi proche de l'hiver stéphanois que le montant de son contrat actuel avec celui que lui proposerait l'ASSE.

Le choix sera difficile mais une chose est certaine, c'est un pompier que recherchent les dirigeants. La vente en cours du club ne leur laisse que trop peu de marge de manoeuvre. Impossible d'embaucher un entraîneur pour une période supérieure à 6 mois, et encore... La meilleure solution ne serait-elle pas de ne pas recruter de coach avant janvier en installant un tandem interne ? Il se pourrait, en cas de recrutement hâtif, que les futurs propriétaires du club aient non seulement à régler les 6 mois de salaire de Puel, mais également ceux d'un coach embauché rapidement et qui pourrait être remplacé 1 mois après son arrivée au club... Quel que soit le milliardaire (ou pas) qui rachètera le club, il n'est pas certain qu'il apprécie que ses premières dépenses soient allouées à régler la gestion calamiteuse de ses prédécesseurs...

Dès aujourd'hui, l'ASSE devrait communiquer et apporter de premières réponses aux supporters... Et pendant ce temps-là, le club coule...

error: Ce contenu est protégé !!
P