1 octobre 2022
Actualité

🗣Josuha Guilavogui veut passer devant les Verts

23 Josuha GUILAVOGUI (fcgb) during the Ligue 1 Uber Eats match between Nantes and Bordeaux at Stade de la Beaujoire on April 24, 2022 in Nantes, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Arrivé au mercato hivernal chez les Girondins, Josuha Guilavogui a rapidement pris ses responsabilités. Capitaine des Girondins de Bordeaux, il s'est exprimé en conférence de presse aujourd'hui. Des propos retranscrits par le site Poteaux carrés. Extraits.

Josuha Guilavogui : "Avec les rĂ©seaux sociaux, on peut mesurer la dĂ©tresse de nos supporters, mais nous sommes les premiers malheureux. Ce sont des scĂ©narios dramatiques, quand Jimmy rentre et que pour un talon son but n’est pas validĂ© contre Saint-Etienne. À Nantes, on pense que le scĂ©nario est en notre faveur et finalement on perd. J’ai vĂ©cu un lundi catastrophique. C’est le foot, on doit l’accepter. La dĂ©faite Ă  Nantes est due Ă  mon erreur de relance.

[...] Il va falloir s’appuyer sur ce qu’on a fait de bien contre Saint-Etienne et Nantes, ce dĂ©but de match oĂč on arrive Ă  marquer, Ă  aller chercher ce deuxiĂšme but. Il va falloir apprendre Ă  gĂ©rer le score. Quand on voit nos deux derniers matchs, on a jouĂ© une Ă©quipe Ă  notre portĂ©e, une autre qui fait une bonne saison et on maĂźtrise notre sujet. DĂšs qu’on prend un but on a du mal Ă  gĂ©rer nos temps faibles car l’adversaire fait un peu plus. C’est lĂ  qu’on aura besoin du public qui joue un rĂŽle trĂšs important. On se doit de prendre cette victoire Ă  domicile.

Josuha GUILAVOGUI of Bordeaux and Arnaud NORDIN of Saint Etienne during the Ligue 1 Uber Eats match between Bordeaux and Saint-Etienne at Stade Matmut Atlantique on April 20, 2022 in Bordeaux, France. (Photo by Loic Baratoux/Icon Sport)

Ce match contre Nice est-il Ă  la vie, Ă  la mort ? On peut le voir comme ça. La vie, ce serait trois points qui nous laisseraient en vie pour les trois derniers matchs. La mort aussi car avec le temps il y aura de moins en moins d’opportunitĂ©s d’accrocher la 17e ou la 18e place. On s’est retrouvĂ©s plusieurs fois dos au mur dans la saison. Aujourd’hui, on y est plus que jamais. On se doit de croire encore au maintien. Il y a encore 12 points Ă  prendre. Nos adversaires ne nous voient pas encore morts. On ne peut pas se dire que c’est fini."

A lire Ă©galement :  🚑 Des absences importantes du cĂŽtĂ© nantais
P