28 juin 2022
Actualité

🗣 Pascal Dupraz voit des motifs d'espoir

Pascal DUPRAZ (Entraineur Saint-Etienne ASSE) during the Ligue 1 Uber Eats match between Saint-Etienne and Metz at Stade Geoffroy-Guichard on March 6, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Alexandre/Dimou/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon sport

Pascal Dupraz s'est présenté en conférence de presse. Le coach des Verts s'est exprimé devant les médias présents. Notons toutefois que la conférence de presse du jour n'a pas été diffusée cette semaine. Sans que personne ne soit prévenu. Probablement le fruit du hasard. Encore merci au Progrès qui nous a permis de suivre un des temps fort de cette semaine. Extraits.

Pascal Dupraz : « C’était difficile lundi mais cela s’est amélioré au fil des jours. Nous sommes relégables, mais il y a une 38e journée qui pourrait nous être salutaire. La résignation extérieure nous touche, mais on ne peut pas en faire état. Ce qui compte, ce sont nos forces pour bien préparer ce rendez-vous.

L'aspect tecnico-tactique, on ne peut pas s'en départir, mais c'est surtout l'envie commune. Il ne faut surtout pas que le pessimisme gagne l'équipe. Il faut que les joueurs aient des forces mentales multipliées.

Personnellement, je ne vais pas m'enquérir de ce qu'il se passe ailleurs. Ma mission est avec nos joueurs, et il faut que l'on fasse un résultat. Là, nous avons un réel impact. Tout en sachant que Nantes ne veut pas rater son dernier match.

Je ne sais pas si l'on s'est cru trop beau. Si je l'avais vu, j'aurais agi en ce sens. Les explications, il faut sans doute aller les chercher ailleurs. Je suis vraiment focus sur le match de Nantes où il nous faut faire tourner le compteur.

Je vais à Nantes pour gagner et faire le meilleur match possible. Je ne sais pas si Falaye aura 90 minutes dans les jambes, comme plusieurs joueurs contre Reims. Ce match pourrait nous pousser à prendre davantage de risques.

La question n'est pas de se réinventer mais de voir comment nous avons repris espoir. J'ai repris les compos où nous avons performé. Il nous faut un match plein. On peut aller vers une extrême conviction. Les heures qui arrivent sont extrêmement importantes. Il faut que tout se passe bien pour arriver à nos fins. On va chercher partout où l'on peut des motifs d'espoir.

A la 37e journée nous sommes en Ligue 2. J'ai dit aux joueurs de prendre les choses avec du recul. Samedi, nous jouons notre premier match en Ligue 2, mais on peut s'en sortir. 3 matchs de purgatoire, c'est mieux que 38. »

A lire également :  Succession de Dupraz : Antoine Kombouaré donne sa réponse au FC Nantes !
P