9 août 2022
Actualité

🗣 Laurent Batlles donne son plan pour remonter

Laurent Batlles sera le nouveau chef d'orchestre cette saison

Laurent Batlles a tenu sa première conférence de presse. Ses propos se sont articulés autour de trois notions : humilité, travail, cohérence. Extraits.

Laurent Batlles : "Je suis très heureux d'être ici dans ce club. J'étais dans l'attente d'un projet. Un projet Ligue 1 au départ. Venir en Ligue 2 je ne le voyais qu'à Saint-Etienne. Je voulais grandir après mon passage à Troyes. Mais le projet de Sainté est sur 2 ans. Je ne suis pas là pour vendre du rêve. On va faire preuve d'humilité. La Ligue 2 le nécessite. J'ai beaucoup d'ambition mais il faudra beaucoup de travail.

J'ai grandi. J'avais regretté de ne pas pouvoir revenir avec l'ESTAC à Geaoffroy-Guichard. J'espère pouvoir le vivre rapidement malgré les Huis-Clos."

Les sanctions

"Les sanctions de la LFP ? Il faut les appréhender et parler positif. Les 3 points en moins ce n'est pas courant. On va pouvoir avoir une motivation supplémentaire. 4 matchs de huis clos ça peut aussi  permettre à certains joueurs d'appréhender au mieux le stade.

Il y a un projet sur 2 ans. On essaiera de jouer pour être le plus haut possible dès cette saison. On fera un bilan toutes les 10 journées comme je le faisais à Troyes. Pour prétendre monter il faudra gagner 23 matchs. Il faut être positif.

Il faut chercher une cohésion entre les joueurs. Les ingrédients pour monter ? Construire une équipe cohérente avec de l'humilité et beaucoup de travail. Il y a un projet de jeu assez ambitieux. On est au début, je fais un inventaire de l'effectif. En fonction de ce qui se passera on verra. On a envie de vite arriver aux matchs amicaux."

Laurent BATLLES and Franck TABANOU of Saint Etienne during the French Ligue 1 match between AS Saint Etienne and Toulouse FC at Stade Geoffroy-Guichard on April 30, 2016 in Saint-Etienne, France. (Pho

Mercato

"On regarde des joueurs qui connaissent bien le championnat. Y compris le haut du tableau. On va essayer de construire une équipe compétitive et cohérente. Avec des joueurs qui parlent "positif". Le projet de jeu est très important pour moi. Il ne se fait pas sur une année.

La trêve hivernale pourra nous permettre de travailler encore plus pendant cette période. Ceci peut être bénéfique pour affiner notre travail. Physiquement on travaille de la même façon. J'essaie de rencontrer les joueurs un par un. Tout le monde travaille de manière cohérente. J'attends beaucoup de travail de chacun.

Des joueurs veulent partir, d'autres veulent rester. J'ai demandé un état d'esprit de travail. Ce que je peux observer dans les séances. Je veux de la cohérence. Si je n'en vois pas je prendrai les décisions que je dois prendre. Aujourd'hui je n'ai pas de soucis avec les joueurs.

il y a un inventaire à faire. Il y a des joueurs très intéressants pour nous. On ne peut pas avoir un bon centre de formation et ne pas s'en servir. On aimerait avoir 14 joueurs de L1-L2 et compléter jusqu'à 21 avec des jeunes. Les meilleurs jeunes de la prépa rentreront dans l'effectif. Il y a des casiers vides dans le vestiaire. A eux d'aller les chercher.

On n'amènera pas tous les joueurs à la Plagne. On veut amener 22 à 24 joueurs. On ne part pas en colonie de vacances. On veut être cohérent. Encore une fois."

Laurent BATLLES (Entraineur Troyes ESTAC) during the Ligue 1 match between Lens and Troyes at Stade Bollaert-Delelis on November 5, 2021 in Lens, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport)

Le projet de jeu

"On va être attendu. Il faut que les joueurs qui viennent soit capable d'assimiler la pression d'avoir ce blason de club historique. Il faudra beaucoup travailler et avec humilité. Le projet de jeu vous viendrez le voir sur les matchs. La base c'est de mettre beaucoup d'intensité pour récupérer la balle le plus vite possible et de la conserver avec des qualités techniques. Après c'est l'animation tactique qui fera qu'on y arrivera ou pas.

Niveau staff j'ai eu le choix. Benedik c'est une promotion interne. Sebastien Sangnier a pris la prépa athlétique. On a créé une cellule de performance dirigée par Thierry Cotte. Un analyste vidéo m'a rejoint. Il est avec moi sur le terrain. Ce n'est pas une personne dans une salle. Il faut qu'il s'impregne en totale cohérence. Sinon pour Manu (Da Costa) on a passé le BEPF. J'aimerais construire sur la durée avec mon staff.

 Il faut se concentrer sur nous en respectant toutes les équipes adverses. Les individualités passent après. Il y a des très bons joueurs. Tout le monde travaille très bien. On voit plus de jeunes. Il y a des équipes qui se renforcent très bien. On verra nos prestations. La Ligue 2 est un formidable laboratoire.

Il va falloir de la lutte presque tout le temps. On est sur un projet de 2 ans. Les barrages tiennent plus en éveil certaines équipes. Ce sera différent cette saison. Les équipes dans le ventre mou seront moins attirées par la place de barragiste. Il ne faudra pas s'éloigner du haut de classement. Il ne faut pas perdre trop de points en route"

A lire également :  🗣 JF. Soucasse : " D'autres bonnes nouvelles vont être annoncées dans les prochaines heures"
P