3 juin 2023
Peuple-Vert.fr РFoot РASSE РActualit̩ Live
Actualité

🗣 Jacky Bonnevay lâche toutes ses vérités (Puel, recrutement, Ruffier, Green)

Claude PUEL coach of Saint Etienne and Jacky BONNEVAY ass coach of Saint Etienne and Julien SABLE ass coach of Saint Etienne during the Ligue 1 match between Saint-Etienne and Nimes at Stade Geoffroy-Guichard on January 25, 2020 in Saint-Etienne, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - Julien SABLE - Claude PUEL - Jacky BONNEVAY - Stade Geoffroy-Guichard - Saint Etienne (France)

Jacky Bonnevay, ex-adjoint de l'AS Saint-Etienne était l'invité de l'After Foot sur les ondes de RMC. Le natif de Roanne a défendu le bilan de son passage à l'ASSE. Extraits.

Pourquoi parler maintenant ?

Jacky Bonnevay : "Nous n'avons pas parlé avec Claude après notre départ par respect pour les gens qui nous ont succédé. Il ne nous semblait pas utile d'intervenir. L'objectif c'était que les Verts se maintiennent. On ne voulait pas embêter qui que ce soit. Donc quand vous m'avez invité j'ai dit ok avec grand plaisir mais après la fin du championnat. On voulait laisser les gens travailler dans un certain confort et ne surtout pas amener des problèmes. Je pense que c'était mieux pour tout le monde. En ce qui concerne Claude, je pense que c'était pareil.

Quand on est arrivé on nous a proposé de revenir aux sources et de tout faire pour sauver le club financièrement. C'était ça la feuille de route donné à Claude Puel. Ce qui veut dire faire partir quelques joueurs à gros salaires uniquement dans le but de réduire la masse salariale. C'était ça le problème. 

La réelle question c'était où mettre le curseur entre le sportif et le financier. La mission qui a été donnée à Puel c'était celle-là et il l'a accepté. On a dit Puel il n'aime pas les anciens, il préfère faire jouer les jeunes. Mais ce n'était pas ça. Il fallait faire partir des M'Vila, Beric, etc... Ceci a été un affaiblissement de l'équipe mais Claude Puel ne s'est jamais plaint. Beaucoup de joueurs sont partis !

Une feuille de route tenue ?

Claude Puel a tout fait pour respecter la feuille de route du mieux possible. Imaginez seulement quand on arrive, les défenseurs centraux s'appellent Fofana, Saliba et Perrin. L'histoire Fofana illustre parfaitement. Claude a voulu en faire un fer de lance. Il a senti chez lui un potentiel. Jean-Louis Gasset ne l'avait fait jouer qu'une mi-temps. Avec nous il est devenu un titulaire indiscutable et indiscuté. Il a fallu le vendre pour justement essayer d'éponger la dette. Sous l'ère Puel, on a quand même vendu pour 54 millions € de joueurs.

Fofana parti à Leicester. On savait très bien que ça allait devenir un phénomène. Au départ on devait le vendre 20 millions et en attendant on l'a vendu 45 millions. Ce n'est pas à négliger dans un club qui a besoin d'argent. Fofana 45, Honorat 6 et Vagner 3, ça fait 54 millions d'euros. Et nous en 4 mercatos on a recruté aucun joueur. Juste 2 : Maçon à Dunkerque pour 450.000€ et un illustre inconnu, Neyou, 400.000€ au Portugal. Claude Puel ne s'est jamais plains de quoi que ce soit. 

Alors c'est vrai qu'à Saint-Etienne, on a été payé le 3 de chaque mois. C'est à souligner par rapport à d'autres clubs.

Problème de recrutement

Le problème c'est qu'on avait listé des joueurs mais on n'avait pas d'argent pour recruter. La cellule avait validé des joueurs. Badé, il était au Havre. On était prêt à le prendre mais on n'avait pas les moyens pour le recruter. Il a fini à Lens qui l'a vendu pour une belle somme à Rennes. Christopher Wooh pareil. Un jeune à fort potentiel. Je connaissais bien car il jouait à Nancy. Libre on s'est dit : c'est bon on va pouvoir le prendre car il y avait une indemnité de formation à payer ! Claude Puel ne s'est jamais plaint. On a fait avec les moyens du bord. On a quand même fait une finale de coupe de France et finit 11ème du championnat 2020-2021. Mais si on reprend le cheminement, la première année ce fut très difficile. Claude a fait progresser les joueurs. [...]

Une chose importante, quand on nous vire on a 12 points. C'est vrai. Mais le 17ème n'en n'a que 3 de plus, 15 points. Toujours à distance. Il y a eu des choix qui ont été fait. Je respecte. Aucun problème avec cela.

Bernard Caïazzo je l'ai vu 3 fois. Le premier match dans le derby. Je l'ai vu au Paris FC et la finale de Coupe de France contre Paris. Très gentil au demeurant. 

Je n'interviens pas pour me chercher des excuses. Claude pareil. Nous avons certainement notre part de responsabilité. On ne veut pas se dédouaner. Nous avons fait de notre mieux. Saint-Etienne est très important pour moi qui suis de Roanne. C'est sûr qu'on était navré.

Puel n'était pas là pour sourire

Claude Puel n'a jamais parlé de Peignoirs Claquette. Avec Claude Puel, l'entrainement est très précis, méticuleux et bien préparé. Je peux dire que les 27 mois passés, tout le monde s'est entrainé sérieusement. Avec Claude vous n'avez pas le choix. On ne sait jamais si un joueur dit vrai quand il vous explique qu'il est blessé mais ce n'est pas quelque chose qui m'a marqué. 

Claude Puel on ne va pas le présenter. On va pas lui demander de sourire. Il est là pour accomplir une mission.

L'épisode Ruffier ?

C'est difficile de s'exprimer car il y a une procédure judiciaire en cours. Il a été moins performant pendant une période. Claude a décidé de le faire reposer en faisant débuter Jessy Moulin. Il avait fait de bons matchs amicaux. Stéphane n'a pas apprécié et c'est parti en live. La machine médiatique a pris le relai et c'était innarétable. C'est dommage pour Stéphane Ruffier qui a fait 10 ans exeptionnel à Saint-Etienne.

Etienne Green

Etienne Green ? Cet épisode est incroyable. Jessy Moulin doit jouer. Il est blessé. C'est Bajic qui doit jouer. Il se blesse. On va à Nîmes. Il reste que Green. Il fait un match du tonnerre et l'aventure commence. Il fait 3 mois exeptionnel avec un body langage incroyable. Il est apprécié, il est calme. Un comportement remarquable. Même Leicester m'appelle pour se renseigner. Etienne n'a pas pu reproduire les prestations cette année car il a été bléssé. Mais c'est un gardien d'avenir. Aucun doute."

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR