1 mars 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
Actualité

💫 Le prêt le plus lucratif de l'histoire de l'ASSE !

Pierre Emerick AUBAMEYANG - 26.05.2013 - Lille / Saint Etienne - 38e journee Ligue 1 Photo: Dave Winter / Icon Sport

À l’occasion des 90 ans de l’AS Saint-Etienne, le site Peuple-vert vous propose le portrait des 50 meilleurs joueurs de l’ASSE parmi les 772 qui, depuis 1933, ont un jour porté le maillot Vert. De la place 50 à 21, les joueurs classés seront présentés par ordre alphabétique.

PIERRE-EMERICK AUBAMEYANG - (97 matches, 41 buts de 2011 à 2013)

Des débuts mitigés et merci Ruffier !

Quand Pierre-Émeric Aubameyang débarque à l’AS Saint-Etienne lors du mercato d’hiver 2011, il a déjà connu plusieurs clubs sans avoir vraiment réussi à convaincre et qui l’ont fait passer du statut de grand espoir du football à celui future déception.

Recruté par le Milan AC, l’attaquant gabonais est baladé de prêt en prêt pour obtenir du temps de jeu. C’est d’ailleurs toujours en prêt qu’il espère se relancer une énième fois dans le Forez. Les dirigeants stéphanois sont disposés à lui redonner sa chance même si un scepticisme règne parmi le staff de Christophe Galtier. Toutefois, Roland Romeyer espère que son entraîneur saura faire des miracles avec un joueur qui était pourtant promis à un bel avenir quand il a débuté à Dijon.

Il dispute ses premières minutes sous le maillot vert le 5 février 2011 à Montpellier en remplaçant Alejandro Alonso à la 62ᵉ minute et si l’équipe revient avec une victoire étriquée (2-1), le néo-buteur stéphanois n’a guère impressionné malgré une volonté de bien faire. Il devra ainsi attendre sa huitième rencontre, deux mois plus tard, pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs contre Auxerre, le 9 avril 2011.

D’abord utilisé comme joker, il n’est titularisé la première fois que le 12 mars 2011 contre Brest à Geoffroy-Guichard. Il n’est pas pour autant décisif puisqu’il reste muet pendant les 90 minutes, gâchant même plusieurs opportunités.

Il ajoute cependant une deuxième ligne à ses statistiques le 21 mai 2011 contre Sochaux. Deux buts en 14 participations, c’est trop peu pour considérer que son expérience à Saint-Etienne a été un succès.

Continuer l’aventure avec les Verts ne semble pas une évidence pour un attaquant bien trop discret, parfois pris en grippe par le public Geoffroy-Guichard, lassé de le voir si peu performant.

Aubameyang pense néanmoins qu’il est dans le bon environnement pour s’épanouir et il n’a pas déménagé pendant l’intersaison. De toute façon, le Milan AC lui a signifié qu’il ne comptait pas sur lui et veut lui trouver un nouveau point de chute.

Le Gabonais demande même à Galtier s’il peut continuer à s’entraîner avec le groupe en attendant que sa situation se décante. Le staff stéphanois hésite à lui proposer un nouveau contrat même si Roland Romeyer semble plutôt favorable à une prolongation de son prêt.

C’est en fait le transfert de Stéphane Ruffier à l’ASSE qui va débloquer la situation grâce à un jeu de poker menteur dont les Italiens ont le secret. En effet, ils ont appris que le gardien monégasque était sur les tablettes des dirigeants stéphanois.

Ils ont alors indiqué à leurs homologues qu’ils renonceront à proposer un contrat au portier international français s’ils consentent à conserver Aubameyang une saison de plus. N’ayant aucune envie de voir leur échapper un gardien qui, assurément, fera passer l’équipe dans une autre dimension, ils acceptent la proposition milanaise et l’attaquant reste dans le Forez à sa plus grande satisfaction.

2011-2012 la saison de l’explosion

Pierre-Emerick s’est entraîné comme un fou pendant la période estivale, car il veut rendre au centuple la confiance donnée par Saint-Etienne. Il a pu enfin participer à une préparation complète et il est très affuté. Il confirme ses bonnes dispositions par trois buts dont un doublé durant les matches amicaux semblant démontrer qu’il est parti sur de bonnes bases.

Confiant, Galtier le titularise dès la première journée du championnat à Bordeaux. Bonne décision parce qu’il ne tarde pas à faire parler la poudre peu après la demi-heure de jeu avec un but venu d’ailleurs suite à un centre rentrant, certainement chanceux, qui termine au fond des filets.

Trois buts au mois d’août, huit dans la première partie de saison dont son premier doublé contre Brest le 4 décembre 2011, finissent de convaincre l’ASSE de lever l’option d’achat comprise dans son prêt dès la trêve hivernale. Aubameyang est définitivement stéphanois contre un million d’Euros.

L’attaquant gabonais est devenu enfin décisif en plus d’être l’un des plus rapides du championnat. Il inscrit en tout dix-huit buts toutes compétitions confondues lors de la saison 2011-12 dont son seul triplé en Vert le 22 février 2012 contre Lorient, un match dont il se souviendra toute sa vie.

Une saison 2012-13 de rêve

La saison 2012-13 sera celle de la consécration. Il est une des pièces maîtresse de l’effectif stéphanois qui, associé à l’avant-centre Brandao, la nouvelle recrue estivale, fait des étincelles sur tous les terrains de l’hexagone.

Il continue à martyriser les défenses adverses, mais il va, en plus, enchaîner les matches mythiques. Le premier que l’on peut citer est celui du Parc des Princes contre le PSG de Carlo Ancelotti et Zlatan Ibrahimovic, le 3 novembre 2012.

Revenant de blessure, il n’est que remplaçant contre les stars parisiennes, à son grand désarroi, lui qui se faisait une joie de jouer devant toute sa famille et ses amis conviés en nombre dans les travées du stade. Il ronge son frein avant de remplacer Romain Hamouma à la 52ᵉ minute. Une accélération puis un CSC provoqué et un but, lancé en profondeur, permettent aux Verts de réaliser un exploit impensable dans la capitale (2-1).

Il sera renouvelé, le 27 novembre 2012, cette fois-ci à Geoffroy-Guichard, où l’ASSE élimine le PSG en quart de finale de la coupe de la Ligue (0-0, 5-3, Tab), Aubameyang se chargeant de transformer le cinquième tir au but décisif.

l fait rugir de plaisir tout un stade, témoin de la qualification de l’ASSE en finale de la coupe de la Ligue (direction le stade de France) grâce à l’élimination du LOSC de Rudy Garcia après une séance de tirs au but interminable (0-0, 7-6 tab) le 15 janvier 2013.

Il se rappellera également longtemps du match contre Montpellier le 9 février 2013. Auteur d’un but sur une aile de pigeon merveilleuse avant d’être tout aussi efficace, la pelle à la main, pour déblayer un terrain envahi par la neige tombé à gros flocons afin que le match puisse aller à son terme (4-1).

Et que dire de la finale d’anthologie au stade de France le 20 avril 2013 où il est passeur décisif pour Brandao à la 18ᵉ minute devant 80 000 spectateurs !

Grâce à cette victoire 1-0, Pierre-Emerick Aubameyang entre dans l’histoire par la grande porte puisqu’il permet à son équipe de remporter un trophée inédit, le premier depuis 32 ans et le dernier titre de champion de France en 1982.

Il peut dès lors partir en fin de saison avec le sentiment du devoir accompli, en signant au Borussia Dortmund pour un transfert qui a rapporté entre 13 et 15 millions d’euros dans les caisses du club. En moins de deux saisons et demie, il a laissé un souvenir exceptionnel dans le cœur du public de Geoffroy-Guichard qui ne l’oubliera jamais.

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR