Comme annoncé par l’Equipe, la nouvelle s’est confirmée ce lundi. L’ASSE a officialisé le début des négociations exclusives.

L’ASSE entre en négociations exclusives

« Après plus de vingt ans à la tête de l’AS Saint-Étienne, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer ont décidé de vendre le club à de nouveaux actionnaires engagés à construire sur leur vision et à accélérer le développement du club. Pour assurer un futur ambitieux pour le club, leur objectif est de mettre l’ASSE entre les mains d’un acteur de confiance, expérimenté et solide financièrement.

Après plusieurs semaines de discussions, les actionnaires de l’ASSE ont annoncé aujourd’hui être entrés en négociations exclusives avec le président de Kilmer Sports Ventures Ivan Gazidis en vue de procéder à la vente de l’intégralité des actions d’ASSE Groupe. Kilmer Sports Ventures est un groupe familial canadien appartenant à Larry Tanenbaum. »

Quoi qu’il advienne, la date du lundi 13 mai 2024 s’ajoutera dans la longue liste de péripéties qui entourent la vente de l’ASSE depuis 2018. La question qui se pose à présent : cette fois, c’est la bonne ?

Quelles étapes à venir ?

Bernard Caïazzo veut boucler la vente au plus vite. Les tractations se sont notamment accélérée après le nul concédé face à Rodez vendredi.

Ivan Gazidis et Larry Tanenbaum, Président de Kilmer Sports Ventures ont signé avec les deux vendeurs le put et le début des négociations exclusives.

Mercredi, le Comité Social et Économique sera réuni et consulté comme le veut la loi. S’en suivra le passage devant la DNCG. Suite à ces deux dernières étapes, acheteurs et vendeurs pourront boucler le deal.

Pas de révolution à venir pour l’ASSE ?

Ce n’est un secret pour personne, l’ASSE reste surdimensionnée pour un club de Ligue 2. Le club stéphanois compte plus de 200 salariés. Trop pour les finances d’un club qui n’évolue plus dans l’élite du foot français ? Les comptes poussent guère à l’optimisme de ce côté là. Si l’ASSE a pu éviter un PSE depuis sa descente, va-t-elle pouvoir continuer à faire le dos rond ?

À en croire RMC Sport, les potentiels repreneurs souhaiteraient éviter opérer un plan de licenciement. « Ce mercredi, les représentants des futurs repreneurs ont rendez-vous avec le CSE du club. Aucun plan social n’est prévu. Les futurs repreneurs veulent prendre leur temps. « Ecouter, observer et rencontrer toutes les entités du club », dit-on dans leur entourage. » Simple mots pour rassurer ou vraie volonté ?

Soucasse et Perrin partis pour rester ?

Pour aller plus loin dans la continuité, Kilmer pourrait conserver les dirigeants en place, toujours selon RMC. Jean-François Soucasse et Loïc Perrin resteraient alors sous contrat avec l’ASSE.

« Jean-François Soucasse (président exécutif) qui a déjà des échanges réguliers avec Ivan Gazidis (DG de Kilmer) restera patron opérationnel du club. Idem pour le secteur sportif autour de Loïc Perrin, qui planche déjà avec les futurs repreneurs sur des budgets mercato pour cet été. »

Vu le bilan très contesté des deux hommes, la nouvelle pose question et demande confirmation. D’autant plus que Jean-Francois Soucasse dispose d’un pont d’or qu’il percevra lors de la rupture de son contrat chez les Verts.

Du nouveau au recrutement ?

Le groupe Kilmer entend bien amener quelques hommes de confiance. Ivan Gazidis aurait coché le nom de deux de ses lieutenants.

« Deux représentants de Kilmer seront très régulièrement à Saint-Etienne : Jaeson Rosenfled et Huss Fahmy. Gazidis sera lui le visage de l’actionnaire Larry Tenenbaum. »

Comme toujours, l’avenir de l’ASSE s’annonce animé.