L’ASSE et son centre de formation disposent d’un ambassadeur à l’Euro 2024. William Saliba s’impose chez les Bleus et devient incontournable dans le onze de Didier Deschamps. Dans l’Equipe du jour, plusieurs acteurs ont commenté l’éclosion de Wilo au plus haut niveau.

Saliba parmi les plus grands

Claude Puel sur William Saliba : « J’ai connu Lilian (Thuram) ou Abidal, ils faisaient mal, ils avaient une densité physique assez énorme. William, c’est différent. Le duel, il ne le perçoit pas comme ça. Il défend toujours debout. Il est un peu tentaculaire, il met sa jambe, son corps, il enroule son attaquant. Ce qui le rend quasi impossible à contourner. C’est un joueur qui pense son jeu. Penser son jeu, c’est être capable d’anticiper les courses, les appels de l’attaquant avant même d’être dans le duel. C’est un superbe joueur à entraîner. Il a confiance en ses moyens, il n’y a pas d’arrogance chez lui. Les gens ne le savent pas, mais c’est un cérébral, William, quelqu’un dans la réflexion qui est toujours en quête de progrès. »

Razik aime Wilo

Razik Nedder sur William Saliba : « La grande force de William, c’est qu’il est très patient dans le duel. Il y a des joueurs qui vont tout de suite se ruer pour récupérer le ballon. Lui, il est dans l’optique d’annihiler l’action. Il va attendre le mauvais contrôle, le mauvais positionnement, l’erreur de l’attaquant et intervenir. »

Le meilleur à venir pour Saliba

Fabio Frasconi, son formateur à Bondy : « J’ai toujours été convaincu qu’il allait monter en puissance sur ce tournoi, conclut. On a vu une partie de qui est William. »