21 mars 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – ActualitĂ©
Chronique de Joss Randall

#240 đŸ€  " J'en veux beaucoup Ă  Laurent Batlles ! " - ASSE

CHRONIQUE D’UNE DÉFAITE ANNONCÉE

« Quand on voit beaucoup de glands Ă  la tĂ©lĂ©, faut-il changer de chĂȘne ? » (apophtegme)

 The Final Countdown de Micheline (de la compta) : Mise Ă  jour 29.01.23 – OPÉRATION MAINTIEN – 28 POINTS - « Ah voilà ! Ils font moins les marioles, lĂ , les gars !!! Ouiiiiiii 
 La remontada est en route, toussa, toussa !! Et bien moi je vous le dis : Mon cul, Paul !! On a toujours que 18 points, et je recommence Ă  avoir les miches qui font bravo !!! »

 

" Salut les Groupies !

Je vous avais abandonnĂ© quelques temps. Car j’avais autre chose Ă  branlocher. Je ne vous cache pas que j’aurais prĂ©fĂ©rĂ© vous retrouver pour de meilleures nouvelles !! D’ailleurs c’est Ă  se demander : je n’étais pas lĂ  pour les victoires 
. « Rien Ă  secouer » comme dirait Christmas Le GRAËT : je continue !

Aussi bizarre que ça vous paraĂźtra peut-ĂȘtre, et bien que je me sois bien gelĂ© les noyaux dans un Chaudron glacial, j’ai plutĂŽt vu un bon match samedi. Des intentions, une Ă©quipe qui ressemblait Ă  une Ă©quipe, modulo le peu d’actions de buts rĂ©ellement nettes pour valider cette impression positive. Si, si, je vous assure, je trouvais ça pas si mal.

Enfin ça 
 c’était avant le drame. Avant que notre coach nous fasse part de ses idĂ©es gĂ©niales. C’était jusqu’à la 85Ăšme en gros. Car 10 minutes plus tard, comme tout le monde, j’avais le gĂ©sier qui se prenait les pieds dans la rate, et tous les deux se seraient affalĂ©s dans l’intestin grĂȘle si mon pancrĂ©as ne les avait pas retenus. Groggy, le cowboy !! De quoi se la lĂ©guer par contumace au musĂ©e de l’Homme histoire de pouvoir continuer Ă  Ă©pater les dames aprĂšs son trĂ©pas !

Cerise du le MacDo : vous connaissez le concept de la *Victoire Ă  la Pyrrhus* ? (l'expression est une allusion au roi Pyrrhus Ier d'Épire, dont l'armĂ©e souffrit des pertes colossales et irremplaçables quand il claqua le beignet des Romains pendant sa guerre en Italie
 en gros, c’est une victoire obtenue au prix de pertes si lourdes pour le vainqueur qu'elle Ă©quivaut quasiment Ă  une dĂ©faite). Et bien nous Ă  l’ASSE, on a inventĂ© le concept de la *DĂ©faite Ă  la Pyrrhus* !! Non seulement on se fait enfler en 3 minutes, mais en plus on perd du monde important cĂŽtĂ© joueurs (BRIANÇON_ET_LUMIÈRES, KADER_BAMBA_LES_ ƒUFS).
Cela dit, j’en deviens con Ă  force d’ĂȘtre trop naĂŻf : les changements opĂ©rĂ©s par le coach racontaient dĂ©jĂ  les prĂ©mices d’une dĂ©faite annoncĂ©e.

DU MIEUX POURTANT INSUFFISANT

À tĂȘte reposĂ©e (comme disait Louis XVI ), je me repasse le match dans la tĂȘte. Jusqu’à la 78Ăšme, et ce but magique de CHARBONNIER_&_CLYDE (Merci #LaGonfle @zoeducayla, je la garde !), j’allais plutĂŽt bien. Si je dĂ©plorais toutefois le peu d’actions nettes crĂ©Ă©es par nos verts, je les avais quand mĂȘme trouvĂ©s plutĂŽt bons dans le jeu, qui plus est face Ă  une Ă©quipe d’un niveau au-dessus de ce que j’avais vu jusqu’ici Ă  GG, notamment dans le domaine offensif. Bien sĂ»r, l’insupportable lenteur de MONCONDUIT_SANS_PERMIS dans l’entrejeu ne m’a pas fait oublier le dynamisme de BOUCHOUARI_POTTER.

Et il ne m’avait pas non plus Ă©chappĂ© que AGATHA_MORT_SUR_LE_NIELS prĂ©fĂšre attaquer que dĂ©fendre, sorte de TROBEAU_TRAUCO du pauvre, et que ça pourrait ĂȘtre un souci. En revanche, portĂ©s par de trĂšs bons MOUEFFEK_LA_POLICE et KRASSO_BUCO , et Ă  un degrĂ© moindre par un CAFARO_DES_TEMPS_MODERNES plutĂŽt correct (c’est sĂ»r, quand on lui demande pas de « pistonner » c’est quand mĂȘme mieux
), je trouvais l’ensemble cohĂ©rent, et agrĂ©able Ă  voir jouer. Pire !

A la 78Ăšme, aprĂšs ce but un rien sublime de CHARBONNIER_LEVIDENCE (autant vous dire qu’avec LENNY_PINTOR_DU_CADRE, ça faisait toujours 1-1 et trois pigeons dĂ©cĂ©dĂ©s), je me disais mĂȘme qu’on allait faire « d’une pierre Doku » comme on dit chez les Rennais de mon copain Breizh : 3 points et la confirmation dans le jeu que les corrections de la mĂšre Catho d’hiver Ă©taient efficaces, donnant ainsi enfin raison Ă  Roro, pourtant habituellement serrĂ© du crapaud, de l’avoir jouĂ© « Au diable la varice » (comme dit son angiologue).

Seulement voilĂ , en moins de temps qu’il n’en faut Ă  Ibrahimovic pour Ă©crire son nom en pissant dans la neige, le chĂąteau de cartes s’est effondrĂ©. Et quand on a vu l’option choisie par C’EST_MON_FILS_MA_BATLLÈS, on s’est regardĂ©s avec mon @bruyas19 et on s’est dit qu’on n’était pas Ă  l’abri d’avoir le cul qui pique dans les 15 derniĂšres minutes. On ne se doutait pas encore Ă  quel point 


Donc si quelqu’un d’entre vous est capable de m’expliquer dans quelle mesure ça peut ĂȘtre une bonne idĂ©e, Ă  ce moment-lĂ  du match, de choisir une option purement dĂ©fensive en renforçant le « muscle » (LOUIS_LVMH_MOUTON, PÉTROT_N’EN_FAUT), ou les « copines » (MOËT_ET_CHAMBOST), tout en sortant CHARBONNIER_DE BAIN – ce qui eut pour effet d’isoler en pointe KRASSO_BUCO , le seul mec qu’on avait capable de tenir et cacher le ballon en zone intermĂ©diaire - le tout rĂ©sultant dans une brutale descente du bloc, en mode cul tournĂ© et short baissĂ© en attendant la cartouche (du coup on en a mĂȘme pris deux !!) 
 oui
 si quelqu’un(e) d’entre vous est capable de m’expliquer quelle mouche (du Coach) a piquĂ© BATLLES, alors lĂ  je veux bien qu’il m’éclaire, je suis prĂȘt Ă  payer le timbre de l’enveloppe retour !!!

A lire Ă©galement :  🎙 Toutes les rĂ©actions stĂ©phanoises aprĂšs la dĂ©faite face Ă  Sochaux

UN GARS QUI NE *COACHE* PLUS LES BONNES CASES

Bon attaquons le vif du sujet 
. J’essaye de me mĂ©fier des jugements un temps pestifs (yark) mais, lĂ  
. comment vous dire Ă  quel point je suis profondĂ©ment déçu de C’EST_MON_FILS_MA_BATLLÈS. DĂ©ception directement proportionnelle aux espoirs naĂŻfs que j’avais placĂ©s en lui Ă  son arrivĂ©e. Quand son nom a Ă©tĂ© annoncĂ©, j’étais mĂȘme enthousiaste. Un gars « frais », enfin, aprĂšs, le recyclage des anciens. Un mec assez labellisĂ© « ASSE ». Un mec dont l’expĂ©rience rĂ©cente Ă  Troyes avait fait grimper ses actions comme une grenouille Ă  la petite Ă©chelle de son bocal quand le temps va changer.

Un mec enfin, dont on pensait qu’il avait des « idĂ©es » sur le foot. Ah des idĂ©es, pour en avoir, il en a. Mais le tout c’est d’avoir les bonnes !!!!!
AprĂšs ses huit premiers mois Ă  la tĂȘte de l’équipe, le constat est froid : c’est un Ă©chec. Et ceux qui ont fait ce choix devront se questionner aussi.

Un Ă©chec suffisamment net pour que j’aie envie d’y aller de mon *« J’accuse »*, façon Zola (et Pan ! en plein dans l’Émile !!), pour au moins trois choses Ă  mettre dans la colonne dĂ©bit de son bilan intermĂ©diaire. Valse Ă  trois temps, chronologique et lancinante.

J’ACCUSE Laurent BATLLES d’avoir mis le club en danger jusqu’à la pause CDM, en s’entĂȘtant dans le dogmatisme de son systĂšme Ă  3 DC, qui s’est pourtant trĂšs rapidement rĂ©vĂ©lĂ© dangereusement suicidaire, faute d’avoir les bons combattants formĂ©s Ă  ce type de combat. Le rĂ©sultat sportif fut catastrophique, et au passage lui a fait perdre le soutien d’une partie de son groupe.

De ceux qui devaient tout le temps compenser les dĂ©sĂ©quilibres de ce systĂšme de jeu. De ceux qui ne jouaient pas au milieu et devant, faute de place disponible. Et enfin de ceux qu’il a fini par griller en voulant - Ă  marche forcĂ©e – en faire des « pistons » alors qu’ils n’en avaient ni la qualitĂ©, ni l’envie (MATHIEU_CAFAROUCHE, AIKI_PROFITE_LE_CRIME, MON_NAMRI_D'ENFANCE et je vous fais grĂące de sa copine PINTOR-OU-À-TRAVERS qui lui de toute façon n’est pas un joueur de foot). On paye encore aujourd’hui tous ces mois passĂ©s Ă  jouer contre nature.

J’ACCUSE Laurent BATLLES d’ĂȘtre incapable, pendant les matchs, d’avoir la bonne lecture de la partie, comme dit l’excellent gamin @green_prospect. D’ailleurs, je vous en ai dĂ©jĂ  parlĂ© mais, Ă  chaque gros plan dans les moments durs, on voit qu’il a ce regard du veau perdu dans la Luzerne. Ses choix samedi sont en grande partie responsables de cette catastrophe finale. Dun point de vue lecture tactique, j’ai de plus en plus le sentiment qu’il est Ă  l’architecture moderne du foot ce que la Tour de Pise est au fil Ă  plomb.

J’ACCUSE Laurent BATLLES d’avoir ses tĂȘtes, et d’avoir appliquĂ© la stratĂ©gie des « copines ». PINTOR_DU_COUP, LA_LÉGENDE_DE_JIMMY_GIRAUDON, MOËT_ET_CHAMBOST, PÉTROT_N’EN_FAUT, MON_NAMRI_D'ENFANCE. Trop souvent, trop longtemps. Et si au moins ces mecs-lĂ  rendaient quelque chose, Ă  leur coach ou Ă  l’équipe, j’aurais un peu moins le sentiment d’avoir Ă©tĂ© pris pour une truite. Mais les gars qui rentrent samedi, puisque le coach n’avait pas eu d’autre idĂ©e plus brillante que de « bĂ©tonner pour tenir le rĂ©sultat », devant 18000 personnes Ă  la piaule, j’attendais au moins que les 4 mecs concernĂ©s donnent tout, quitte Ă  finir en rĂ©animation Ă  Nord (l’HĂŽpital, pas le Kop hein !).

Et bien mĂȘme pas. Au passage, je fais mienne une rĂ©flexion de mon @bruyas19 : on a jouĂ© une grande partie du match avec une Ă©quipe. On a fini les 10 derniĂšres minutes avec une autre, introduisant les mecs en Ă©chec sur la phase aller. Les chiens ne faisant pas des chats, on a eu le mĂȘme rĂ©sultat que pendant la phase aller. On a perdu et on s’est fait rougir le fion.

En conclusion, maintenant que c’est fait, inutile de tirer des glands sur la pommette. Je reste confiant sur les apports sur le moyen terme des nouveaux joueurs arrivĂ©s et de ceux qui – peut-ĂȘtre – arriveront encore d’ici mardi minuit. En bon optimiste devant l’éternel, je suis mĂȘme prĂȘt Ă  vous parier le double de ce que vous pensez contre la moitiĂ© de ce que vous savez que l’ASSE va se maintenir.
Mais Ă  deux conditions.

DĂ©jĂ , ne plus traĂźner en route et arrĂȘter de rater le bus comme samedi. Voir apophtegme final ci-dessous.

Et aussi que C’EST_MON_FILS_MA_BATLLÈS arrĂȘte de faire les gros yeux du lapin pris dans les phares, et les ouvre enfin !! Et rĂ©agisse. Car si on suppute (bonjour madame !) que l’effectif a Ă©tĂ© suffisamment et qualitativement corrigĂ© pour viser un maintien, en football, un bon effectif sans un bon coach, c’est comme un taxi londonien sans essuie-glaces. Ça ne rime plus Ă  rien.

Et mĂȘme pour lui et la suite de sa carriĂšre, je le lui souhaite. Car parti comme c’est, il va quitter l’ASSE en juin 24, une main devant, un main derriĂšre, avec une rĂ©putation aussi souillĂ©e qu’un couvre-lit d’hĂŽtel de passe.

« Est-ce qu’à force de rater son bus on peut devenir ceinture noire de car ratĂ© ? »  [apophtegme]).

 

Version Vidéo

error: Ce contenu est protégé !!
P