21 octobre 2021
Brèves

Stéphane Ruffier version téléphone arabe !

Le 10 Sport rapporte aujourd'hui ce qu'aurait publié France Football concernant la conversation téléphonique qui aurait eu lieu entre Didier Deschamps et Stéphane Ruffier... A en croire la parution de France Football, il semblerait que les médias aient mis sur écoute le gardien stéphanois ou le sélectionneur de l'équipe de France ! La précision de la conversation le laisse croire en tout cas !

Voici en effet quelle aurait été la teneur des propos entre Deschamps et Ruffier :

- Allo ! Coach ? Stéphane Ruffier

- Stéphane ! Que me veux-tu ? Tu n’es pas blessé, cette fois-ci ? Bon. J’ai ma petite idée…

- Vous me connaissez bien coach, c’est vous qui m’avez placé pour la première fois sur un banc, chez les pros, à Monaco. Vous savez que j’aime la franchise ; on est basques tous les deux et on en avait déjà parlé au printemps dernier. Alors voilà : je ne veux plus être numéro 3. Je ne peux plus. Je ne me sens pas bien dans ce rôle-là. Ça ne me correspond pas. Vous savez pourtant combien le coq, l’équipe de France, c’est important pour moi…

- Je sais et tu as raison, j’aime que les choses soient claires. Je vais donc sûrement prendre Areola puisque Costil est blessé. Mais je peux quand même compter sur toi à l’avenir en cas de coup dur ?

- Bien sûr ! Je reste disponible pour l’équipe de France et pour vous.

Nous vous laissons juger de la réalité de cet échange... Le résultat reste toutefois le même : Stéphane Ruffier ne semble pas prêt de réintégrer l'équipe de France... sauf blessure du numéro 1 ou du numéro 2 !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
loulou lebretonvert
loulou lebretonvert
11 novembre 2015 17 h 17 min

ça doit etre a peu pres ça

1
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P