3 décembre 2022
Brèves

Une remise de médaille qui ne va pas réchauffer les relations entre la ville et l'ASSE !

Ce dimanche, Antoine Fuchs se voyait remettre la médaille de la ville. Pour ceux qui ne le connaissent pas, M. Fuchs a joué à l'ASSE de 1932 à 1946. Il est l'un des premiers joueurs de l'ASSE et à ce jour le plus ancien ayant porté le maillot Vert. Malheureusement, la fête ne fut pas à la hauteur de ce qu'on aurait pu espérer...

Antoine Fuchs, c'est une carrière de joueur qui débute à l'ASSE en 1932 et se termine à l'AS Boen Trelins en 1960. Entre temps, il passe par les clubs de St-Chamond et St-Didier-en-Velay. Né en 1920, Antoine Fuchs a 12 ans lorsqu'il signe sa première licence chez les Verts. Son premier match avec l'équipe senior, il le jouera face à l'Olympique de Marseille en 1939, 3 mois après la déclaration de guerre entre la France et l'Allemagne. S'en suivent 6 années chez les Verts à participer à ce que l'on appelait alors le championnat de guerre.

Ce milieu de terrain de 96 ans recevait donc ce dimanche la médaille de la ville de St-Etienne à l'initiative de Gaël Perdriau son maire. Cependant, faute d'autorisations par le club de l'ASSE, cette remise se fera sur le parking du stade... ou plutôt dans la cour extérieure de celui-ci. Les salons n'ont pas été accessibles aux journalistes, et donc au protocole de remise de cette médaille bien méritée. Même Roland Romeyer, que l'on sait handicapé avec son atèle, n'a fait qu'un aller-retour sur la photo officielle de cette remise... Une situation jugée honteuse par un hami du joueur. Henri Vial témoigne : "C’est honteux, inadmissible, j’en aurais pleuré, ajoute cet ancien amateur de l’ASSE et de l’AS Casino. Je ne sais pas qui est responsable, la Ville ou le club, mais on n’a pas le droit de faire ça à un Monsieur de 97 ans."

Sans plus d'informations de la part du club, il est en effet incompréhensible d'avoir fait si peut cas de cette ancien de la maison Verte ! Pourquoi ne pas lui avoir autorisé un coup d'envoi de la rencontre et une remise devant ceux qui font le club aujourd'hui. Ce Monsieur qui a contribué à l'histoire de l'ASSE ne méritait-il pas autre chose que d'être relégué sur le parking du stade. A 97 ans il n'aura sans doute plus beaucoup l'occasion d'être applaudi par sa famille Verte. Dimanche, il aurait bien mérité l'hommage du stade Geoffroy Guichard.

P