6 octobre 2022
Brèves

L'ASSE victime d'une cyberattaque le jour du Derby

Décidément, quand ça va mal, ça va mal ! Alors que les Verts s'apprêtaient à recevoir l'OL il y a une semaine, le club était victime d'une cyberattaque de type "ransomware". Une somme de 20 000 euros était ainsi réclamée pour restituer les données informatiques bloquées par le logiciel malveillant.

C'est le journal L'Equipe qui révèle l'affaire ce matin. Elle confirme que la prudence est de mise lorsqu'il s'agit d'informatique, surtout dans le monde de l'entreprise. Ainsi, le journal indique que "plusieurs adresses mails de salariés de la régie commerciale, de la billetterie et du musée, basés au stade Geoffroy-Guichard, ont été la cible d’une attaque de type ransomware. En clair, un logiciel malveillant a été téléchargé, sans le savoir, par une employée avant de contaminer plusieurs ordinateurs voisins. Une vingtaine d’adresses électroniques ont ainsi été bloquées par ce logiciel, élaboré par un ou plusieurs hackers. Ces cybercriminels exigeaient le versement d’une « rançon » en bitcoins, en échange du déblocage de ces courriels ainsi que la restitution de leurs contenus."

Immédiatement, le parquet de St-Etienne a été saisi et a ouvert une enquête afin de déterminer l'origine de cette attaque. Contacté par L'Equipe, un proche de la direction affirme : "Cette cyberattaque a entraîné le dysfonctionnement des messageries de la régie commerciale et du muséeUne partie des mails des ordinateurs visés n’a pas pu être récupérée. Nous n’avions jamais été visés jusqu’à présent."

Seules consolation, les données les plus sensibles, c'est à dire celle qui renferme des informations comme les contrats des joueurs, n'ont pas été impactées par cette attaque.

L'attaque aura tout de même perturbé les salariés dont les adresses mail étaient bloquées durant 5 jours. D'après les premiers éléments de l'enquête, les hackers auraient agi depuis la Russie... Étonnant !

En effet, Peuple-Vert.fr comme bon nombre de sites, est également la cible quotidienne de dizaines de tentatives de piratage venant d'Ukraine, de Russie, de Chine ou encore du Vietnam pour les plus actifs...

P