24 octobre 2020
Brèves

Culture ASSE : Le Chaudron, une histoire et un lieu uniques en France !

Il y a des stades mythiques. Certains rivalisent d'originalité dans leur architecture, d'autres sont de véritables mini-villes où cent mille personnes se retrouvent. D'autres encore ont acquis leur lettre de noblesse pour l'ambiance de feu qui s’y dégage les jours de match. La Bombonera, le Signal Iduna Park et le Geoffroy-Guichard, la fournaise française qui ne peut porter un meilleur surnom.

Quand on parle de football, on pense souvent à la ferveur des supporters, aux paris sportifs, aux compétitions légendaires. Le stade Geoffroy-Guichard est et restera un de ces stades mythiques qui a marqué l’histoire du football, non pas par une prouesse architecturale, mais par l’ambiance et la folie qui y règnent les jours de match. 

Le Chaudron, un mythe stéphanois

 Photo par Julien DROPA, CC BY-SA Le stade est entré dans la légende du football

Plus que des dates, c'est la façon dont le Chaudron a toujours été la propriété du peuple stéphanois qui est remarquable. Quand il est construit en 1931, le stade est omnisports, mais le football est déjà au centre de l'enceinte. L'équipe n'est pas encore professionnelle, mais le destin donnera à ce lieu une aura particulièrement mythique grâce à son public.

Le stade, aujourd'hui, est une enceinte comportant 42 000 places. Si cela est énorme comparé aux 10 000 personnes qu'il pouvait accueillir à ses débuts, c'est avant tout grâce aux supporters, qui par leur ferveur, ont transformé ce monument en enfer pour les adversaires. L'histoire du Chaudron est donc guidée par les supporters stéphanois, et ce, depuis le tout début. 

Une histoire vieille de 90 ans

Dès 1936, de grosses buttes de terre sont installées derrière les cages, créant ce qui deviendra les tribunes Charles Paret et Jean Snella. Une tribune latérale est ajoutée, faisant passer le stade à une capacité de 15 000 personnes.

C'est en 1957 que le stade devient une enceinte de football pure, retirant la piste d'athlétisme. Les tribunes sont placées proches du terrain, à la façon des stades outre-manche. L'ambiance déjà chaude va devenir bouillante pour les joueurs qui sont littéralement entourés de Stéphanois fiers et donnant de la voix pour les Verts.

Les travaux et les aménagements iront bon train en 1987 pour l'Euro, puis pour la coupe du Monde de 1998, et enfin, l'Euro 2016. N’oublions pas également son aménagement pour la coupe du monde de Rugby en 2007. Si le stade stéphanois est si souvent transformé, c'est avant tout car il compte comme l’un des stades de référence dans l'hexagone et en Europe. Les plus belles pages du football français se sont écrites ici, dans un lieu où même dans les années 70 et la fameuse épopée européenne des Verts, l'ambiance était louée par les adversaires comme par les observateurs.

Les supporters de Saint-Etienne

Photo par Altrensa, CC BY-SA  Les supporters stéphanois brillent par leur créativité !

Le Chaudron doit également sa réputation avant tout à son public : c'est son antre et sa maison. On l’a vu en mars dernier, à la suite de la qualification de St-Etienne en finale de la Coupe de France. À la manière des stades qui brûlent de la ferveur de leurs passionnés, vivre un match à Geoffroy-Guichard est un spectacle à lui tout seul. Un spectacle que très peu de clubs peuvent offrir en France, celui d'un public aussi divertissant que les joueurs sur la pelouse.

L’enceinte a toujours appartenu à ceux qui le faisaient vivre. Loin des constructions soutenues par un naming et une envie de construire en banlieue comme les nouveaux stades ont tendance à le faire, le “Chaudron” est une institution, un lieu de magie qui porte une histoire plus vieille que la plupart des clubs français. Et ça, on ne peut pas l'acheter.

La forme des tribunes, la proximité des supporters avec le stade, le surnom de Chaudron, tout dans l'écrin des Verts porte l'empreinte des supporters. C'est un club qui s'est littéralement construit à partir d’une ferveur populaire, adaptant son terrain au public stéphanois qui a toujours répondu présent même lors des moments plus difficiles. 

Le Chaudron est un endroit mythique, un endroit magique, où il n'y pas que 22 artistes sur le terrain, mais 42 022

Tant que le public sera au rendez-vous, le stade stéphanois n'aura pas à rougir devant les mastodontes neufs et impersonnels qui poussent dans les banlieues des grandes villes de France. Un stade, ça ne se regarde pas que de l'extérieur, c'est un endroit qui vit. Et, les soirs de match, on peut entendre le cœur de Saint-Etienne battre dans le nord de la ville. Au rythme du chant des Stéphanois.

Crédit photo : Icon Sport

0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
noam
noam
22 septembre 2020 12 h 24 min

il y a de moins en moins de monde au stade, ce n'est pas pret de s'arranger avec des joueurs de National et le spectacle proposer, en tout cas moi je ne remettrai pas de l'argent dans le club, tant que Romeyer et Caiazzo resteront au pouvoir,
faut que ça change de propriétaire, pour enfin rever de nouveau

Guillaume
Guillaume
Répondre à  noam
22 septembre 2020 13 h 04 min

Tu es vraiment incroyable on parle de l histoire du stade et tu peux pas t empêcher de venir vomir.
Faut te trouver un passe temps autre chose que internet je sais pas sors fais toi des amis.
Être pisse froid a ce point là ça doit être maladif on dirait yanne moix en moins intelligent

noam
noam
Répondre à  Guillaume
22 septembre 2020 15 h 33 min

je sors de chez moi j'ai internet sur le téléphone portable, quand au amis je préfère pas en avoir, si c'est pour avoir des amis comme toi, ça ne m'intéresse pas, je suis une personne peu sociable, j'ai bien du mal à dire bonjour dans la rue, je suis pas une personne bien fréquentable, les gens on autre chose à faire,

charentaisvert
charentaisvert
Répondre à  noam
22 septembre 2020 17 h 46 min

tu as internet au bled baltringue ? apres c est un peu normal que personne ne te parle quand on voit comment tu dégueules tes coms sur le club que les gens ne te parles pas ! tu es le mec le plus négatif que j ai vu ici ! tu dois etre dépressif alors vas t occuper de tes chameaux et tes moutons ! meme quand on parle du chaudron tu ne peux t empecher de dégueuler sur les anciens ! pue la pisse de baltringue !! Dégage !!

noam
noam
Répondre à  charentaisvert
22 septembre 2020 20 h 14 min

je suis pas une personne négatif, je préfère ne pas avoir le contacte avec les gens, chacun pour sa gueule aujourd'hui
et d'ailleurs je suis au CHOMAGE actuellement je fait des mission d'intérim, et je gagne très bien ma vie au CHOMAGE
pourquoi rechercher un travail, hein

noam
noam
Répondre à  Guillaume
22 septembre 2020 14 h 08 min

l'histoire c'était avant, maintenant on ai en 2020, et moi je veux 1 grand sainté, toujours les valeur, moi je veux 1 club avec du fric et des ambition sportif, hein

charentaisvert
charentaisvert
Répondre à  noam
22 septembre 2020 17 h 49 min

écris en français baltringue ! et si tu veux un grand sainté comme tu le dis achète le club ha merde avec ton rsa et tes alloc après avoir acheter ta bière tu n as plus rien ! pauvre baltringue !!

noam
noam
Répondre à  charentaisvert
22 septembre 2020 20 h 20 min

le CHOMAGE, et oui je suis pas un cas sociaux pas de bol
pour toi, tu aime rabaisser les gens plus bas de terre hein
en tout cas je suis bien au CHOMAGE je m'occupe de ce club
je regarde l'actualité

charentaisvert
charentaisvert
Répondre à  noam
22 septembre 2020 22 h 48 min

je n aime pas les personnes qui ne font que dégueuler sur le club et ne savent pas voir le positif !

Pupin
Pupin
22 septembre 2020 15 h 18 min

D'accord avec l'analyse qui est faite.
Moi même et ma femme avons assisté à un match au chaudron entre l'asse et Lille (7 à 0 de mémoire) ,se fut mémorable au niveau spectacle et ambiance.
Même ma femme qui n'est pas football à était ravie et agréablement surprise.je suis supporter des verts depuis mon enfance, cela fait maintenant plus de 50 ans .
Allez les verts.

10
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P