Accueil » Caiazzo :  » C’est le moment pour l’ASSE de prendre des risques ! « 
Brèves

Caiazzo :  » C’est le moment pour l’ASSE de prendre des risques ! « 

Le co-président de l’ASSE, Bernard Caiazzo était l’invité de la radio France Bleu, ce dernier est notamment revenu sur les efforts financiers réalisés cet été par le club pour garder les joueurs de l’effectif actuel et attirer de vrais renforts dans le Forez. Le but étant d’offrir un groupe de qualité à Jean-Louis Gasset. Le club espère que les risques pris au cours de ce mercato porteront leurs fruits au terme de la saison, l’objectif semble clair, retrouver l’Europe !

« Dans l’histoire de l’ASSE, il n’y a jamais eu une masse salariale aussi importante, aussi élevé. Elle a augmenté de plus de 25% cette saison, c’est énorme pour un club français. Aujourd’hui l’ASSE, c’est le sixième budget en France. On a tout à fait les moyens de finir européens à la fin de la saison. On a revu quelque peu notre stratégie avec Roland et Jean-Louis, aujourd’hui celle-ci consiste à recruter des joueurs d’expérience en ayant de l’autre côté les jeunes du Centre. C’est comme si à l’époque on avait conservé des Gomis, Payet, Matuidi ou bien des Zouma, Guilavogui, Aubameyang en leur donnant le salaire qu’ils retrouvaient dans des clubs huppés, notamment à l’étranger. Le fait de conserver nos meilleurs joueurs est un effort considérable fait par les actionnaires du club. Bien sûr, la saison sera conditionnée par les blessures, les résultats et tous les aléas qui entourent un club de foot. Mais nous ne pouvions pas avoir un effectif d’une vingtaine de joueurs du même niveau que nos quinze joueurs actuels. Ce sont des choix que nous avons fait et que nous assumerons. Vu la dynamique actuelle du football français, c’est le moment pour y aller, et ne pas avoir peur de prendre des risques, on a tout à gagner. »

Source France Bleu

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite