Brèves

Bernard Lacombe : "Saint-Étienne était le plus grand club de France !"

Dans un entretien accordé à L'Equipe, Bernard Lacombe revient sur les points saillants de sa carrière, et notamment son transfert à l'ASSE alors qu'il se trouvait en Argentine, en pleine coupe du monde avec l'équipe de France 78. L'ancien joueur de l'OL (1969 à 1978) fera un passage éclaire chez les Verts (1978 à 1979) avant de rejoindre les Girondins de Bordeaux (1979 à 1987) et de devenir dirigeant à l'OL.

J’ai appris que j’allais partir en pleine préparation à la Coupe du monde 1978, à Lille, avant un match contre la Tunisie. Fleury (Di Nallo), directeur sportif à l’époque, m’a annoncé qu’il fallait que je parte, que le club ne pouvait pas repartir financièrement, sinon. J’étais abasourdi. Je ne voulais pas partir trop loin de chez moi et je connaissais la plupart des Stéphanois depuis l’équipe de France juniors. Mais j’ai appris mon transfert pendant la Coupe du monde (en Argentine), à l’Hindu Club de Mar del Plata, que l’on partageait avec les Italiens, nos adversaires du premier match : on se croisait dans l’ascenseur, et on se suivait sur le terrain d’entraînement. Le représentant de la Ligue auprès de l’équipe de France était Roger Rocher, le président de Saint-Étienne. Un matin, au petit déjeuner, je vais le saluer, ainsi que madame Rocher. Il me tend la main et me lance : “Bonjour, tu es Stéphanois.” Je savais que c’était en instance, mais c’est à ce moment-là que je l’ai appris. Cela avait été difficile de quitter Lyon, mais je revenais souvent, d’autant que ma femme était enceinte de mon fils Arnaud. Et heureusement, “Jacquot” Santini m’avait rapidement invité, je suis resté deux ou trois mois chez lui, on prenait le petit déjeuner ensemble et ensuite on descendait à l’entraînement. M. Borelli me voulait au PSG, M. Campora aussi, à Monaco, et Strasbourg m’avait contacté, mais Saint-Étienne était le plus grand club de France. À l’époque, hein ! Je me souviens que quand j’ai signé à Saint-Étienne, Gérard Simonian, le journaliste du Progrès, qui avait suivi l’OL avant les Verts, avait écrit : “Trois millions de francs, ça fait cher du kilomètre (rires).”

Bernard Lacombe - Source : L'Equipe

Crédit photo : Icon Sport

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
noam
noam
14 décembre 2019 14 h 07 min

malheureusement aujourd'hui l'asse disparait à faute des 2 clowns qui font n'importe quoi depuis des années
en terme d'ambition en terme d'organisation en terme de moyens, aujourd'hui du temps il y en a plus
la vente devient indispensable, l'asse finira en ligue 2 très vite, si les choses ne bougent pas

durand
Répondre à  noam
14 décembre 2019 16 h 53 min

tu a raisons 2 charlots ces présidents la ligue 2 cest pas mal et on pourra jouer les premiers rôle lol

claude simon
claude simon
Répondre à  durand
14 décembre 2019 21 h 23 min

c'est sur avec les 2 guignol impossible d"esperer mieux

3
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P