22 janvier 2022
Brèves

Une affaire Carvalho-Romeyer qui reprend demain et n'aura aucun impact sur l'ASSE !

C'est un peu l'histoire sans fin que cette affaire Romeyer-Carvalho. Si nous traitons encore le sujet, c'est uniquement pour marteler ce que Me Nicolas Bes, l'avocat de Roland Romeyer a expliqué sur les ondes de Radio Scoop ce jour. Adao Carvalho est un individu qui cherche à salir le président Romeyer et tente un coup de poker pour s'accaparer une partie du club. Nous vous l'expliquions il y a plusieurs mois, Roland Romeyer et l'ASSE ne peuvent être mouillés ! Il serait grand temps qu'Adao Carvalho s'y résolve...

"Le club n'a pas à racheter "ses parts" comme disent les médias tout simplement car il n'a pas de parts C'est un fantasme. Personne ne veut entendre ça. Monsieur Carvalho n'a pas de part, il n'en a jamais eue. Monsieur Carvalho n'est pas associé de Monsieur Romeyer, ni actionnaire d'une quelconque société holding du club.L'ASSE n'est pas du tout concernée par le procès de demain. Nous sommes tous un peu fatigués des déclarations intempestives de Monsieur Carvalho qui utilise la presse et les médias comme un porte-voix pour mettre la pression sur tout le monde. C'est la lassitude qui domine à la veille de ce procès. Monsieur Carvalho a commis un délit que je trouve extrêment grave : essayer de s'accaparer le produit d'un abus de bien social et tirer profit de choses qui ne le concernent pas et ne lui appartiennent pas. Il n'a pas investi un centime d'euro dans l'ASSE. Jamais. L'état d'esprit de Roland Romeyer ? La lassitude..."

Source : Radio Scoop / Retranscription : Poteaux Carrés

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
boisvert
boisvert(@antoine-blois)
14 septembre 2017 11 h 35 min

'ai investi dans le club, pas pour blanchir de l'argent mais par passion. Pour ce faire, nous avons créé Croissance Foot, avec Romeyer. Chacun a mis 218 148€ et détient indirectement 22% des parts sociales du club, à égalité avec Cesse Foot, la société de Bernard Caïazzo. J'ai ensuite rajouté seul 1 031 852€ sur le compte courant de Croissance Foot, puis 168 000€ en 2006. Cet argent est remonté au club, qui se trouvait alors en difficulté financière. L'article 4 du pacte d'associés signé le 24 février 2005 avec Romeyer prévoyait que le compte courant ne serait pas rémunéré jusqu'au 1 er janvier 2009. Depuis, chaque partie peut demander son remboursement. C'est ce que je réclame, plus 157 680€ d'intérêts couvrant la période 2009-2017. Si cette dette n'est pas honorée, je porterai plainte devant le tribunal de commerce pour que Croissance Foot soit mise en cessation de paiement. Et si c'est le cas, l'ASSE se retrouvera en difficulté." LA SUITE .....

boisvert
boisvert(@antoine-blois)
14 septembre 2017 11 h 38 min

L'homme d'affaires véreux déclare même pouvoir bloquer la venue d'un actionnaire minoritaire au club. Alors que l'ASSE a mandaté il y a peu, la banque d'affaires Lazard pour lui dénicher l'oiseau rare :
"Une augmentation de capital nécessite l'accord de 75% des votes d'une assemblée générale extraordinaire de la SASP ASSE Loire. En vertu d'un autre pacte d'associés que nous avons signé tous les trois, ils n'y parviendront pas sans mon accord. Les statuts prévoient également qu'un président de la SASP ASSE Loire ne peut le rester au delà de ses soixante-dix ans. Romeyer devrait donc avoir quitté la tête du directoire depuis deux ans. Ils ont fait quoi, comme magouilles, pour qu'il y reste ? Ils ont dû modifier les statuts dans mon dos." LA SUITE ....

boisvert
boisvert(@antoine-blois)
14 septembre 2017 11 h 39 min

Et Carvalho d'enfoncer le clou lorsqu'on lui dit que les deux présidents affirment ne pas le connaître, ou très peu : "Je suis parti dans toute la France avec l'avion des joueurs et Romeyer, en 2005. Ils racontent tout le temps qu'ils sont partis ensemble avec Caïazzo en séminaire Barcelone (au printemps 2006) et qu'ils ont pique-niqué au retour sur une aire de repos près de Valence ! Mais qui conduisait la voiture ? Qui est allé acheter le pain et la charcuterie pour casser la croûte ? C'est Adao Carvalho. Et après, qui a demandé à me rencontrer en secret à Saint-Jean-Bonnefonds dans les bureaux de Jean-Marc Barsotti au sujet de la vente de mes parts, le 8 avril 2016 ? Romeyer. Demandez à Alain Martin, le maire de Le Pouzin, si ce n'est pas vrai. Il a assisté à la réunion comme administrateur du club. Romeyer a peur de perdre son fauteuil de président. Il l'a obtenu en utilisant mes parts. A mes yeux, il est donc un président illégitime. Si je récupère mes droits sur mes parts, il se retrouvera en minorité au conseil d'administration. Même avec la voix de l'association, dont son ami Barsotti est, comme… Lire la suite »

3
0
Qu'en pensez-vous ? A vous de commenter !x
()
x
P