26 mai 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
ASSE - Actualités

VAR : Vers une nouvelle utilisation de l'arbitrage vidéo !

The referee Marc BOLLENGIER consult the VAR during the French Ligue 1 Uber Eats soccer match between Nantes and Reims at Stade de la Beaujoire on April 2, 2023 in Nantes, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)

La saison prochaine, l'arbitrage vidéo va faire son apparition dans le championnat de Ligue 2. Un outil important qui devrait permettre de réduire le nombre d'erreurs d'arbitrage. Déjà présent en Ligue 1 depuis la saison 2018-2019, cet outil fait beaucoup débat ces derniers jours. Son utilisation pourrait être redéfinie !

Présent depuis quelques années dans le monde du football, le VAR est utilisé actuellement dans quatre situations définies par le protocole de l'International Football Association Board (IFAB) :pénalty, carton rouge, validation d’un but, identité d’un joueur. Depuis sa création, de nombreux débats émerges. Une partie de son utilisation n'est pas comprise, par certains joueurs, staffs, dirigeants...

Le week-end dernier, après le match entre l'OL et l'OGC Nice, le président des aiglons Jean-Pierre Rivère, se posait certaines questions : "Il y a la VAR, mais à quoi elle sert ? Monsieur Turpin est peut-être intouchable mais, à un moment, il faut qu'il redescende."

Si depuis deux ans, les Verts n'ont plus à faire à cet outil, l'année prochaine sera forcément différente ! En ligue 1, ou en ligue 2, il sera utilisé. Et pour que le VAR soit bénéfique, certaines modifications pourraient être faites selon RMC Sports.

Vers une simplification de l'utilisation ?

Dans un article, le média nous apprend que " Après les polémiques des dernières semaines liées à la VAR, les responsables de l’arbitrage français réfléchissent à élargir le champ d’application de l’assistance vidéo, selon les informations de RMC Sport. "

Dans ce cas, le protocole de l'IFAB resterait identique, avec toujours les quatre mêmes règles. " Mais l’idée serait que, dans ces situations-là, l’arbitre puisse aller visionner les images à chaque fois qu’il le souhaiterait. [...] L’argument mis en avant au sein des arbitres est d’apporter une confirmation supplémentaire, même si l’arbitre est sûr de lui, mais surtout d’apporter une "preuve" à l’équipe qui serait pénalisée par la décision.

Beaucoup d’acteurs se sont en effet récemment demandés pourquoi l’arbitre n’allait pas voir les images. L’inconvénient, ce sont les arrêts de jeu supplémentaires que cela pourrait provoquer. "

Des arbitres favorables à la réforme du VAR

Du côté des principaux acteurs de cet outil, on semble plutôt apprécié ce sur quoi on pourrait se diriger. " Plusieurs arbitres sont favorables à cette évolution. Stéphane Lannoy, responsable de l’arbitrage pro, et Eric Borghini, président du CFA (Comité français de l'arbitrage), y sont également favorables. Cette évolution ne nécessiterait pas l’aval de l’IFAB. Elle pourrait être à l’ordre du jour de la prochaine réunion du comité de liaison technique où figurent des membres de la LFP et du CFA pour aborder toutes les problématiques d’arbitrage. Le comité exécutif de la FFF pourrait aussi faire une demande en ce sens au CFA pour mettre en application cette évolution. "

Ces prochaines modifications du VAR, pourraient intervenir dans un futur proche.

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR