Après une première partie sur le joueur, Yohan Benalouane se confie sur l’actualité stéphanoise. Il s’exprime sur la vente, la situation sportive, Loic Perrin et Laurent Batlles mais aussi la suite de sa carrière. Une seconde partie riche en enseignements. Le défenseur central formé au club restera un fervent supporter du club.

Que penses-tu de la situation actuelle de l’ASSE ? Est-ce que tu suis un peu le club ?

Bien sûr que je suis et c’est sûr qu’en ce moment c’est un peu difficile. J’ai connu la ligue 2 quand on était au centre de formation à 14 ans. On allait au stade à ce moment-là. Pour le peuple vert, ça doit être vraiment difficile. Mais, dans la difficulté, il faut se relever et être solidaire pour retrouver des résultats favorables. Quand tu portes le maillot vert, pour moi ça a toujours été une grande fierté, tu dois arriver sur le terrain comme un leader et j’espère qu’ils vont retrouver cette force-là.

L’ASSE est la pire défense de L2. Que manque-t-il à cette défense toi spécialiste du poste pour performer. Quelle est la recette.

En Italie, quand tu as des périodes un peu creuses comme ça, on a tendance à resserrer les lignes. On défend bien davantage en bloc et cela permet de retrouver une certaine confiance et des automatismes. Pour ensuite, voir de l’avant. C’est un travail d’équipe de défendre. La première défense, c’est l’attaque puis le milieu. C’est vraiment toute une équipe et il faut travailler pour retrouver cette force collective. Je leur donne tout mon courage et ma force pour cela.

But et Joie de Yohan BENALOUANE – – 18.03.2009 – Saint Etienne / Werder Breme – Coupe de l UEFA – Photo

Tu as joué en compagnie de Loic Perrin qui est désormais à la tête du recrutement. Que penses-tu de l’homme ? Penses-tu que le costume n’est pour le moment pas trop grand pour lui ?

Lolo c’est un super mec. Il a grandi dans le Forez. Il a été capitaine et a tout fait pour le club. Loic il a toujours été loyal en restant au club. Il n’y a pas meilleure personne que lui pour connaître le club, l’environnement et ce qu’est l’ASSE. Il a connu la ligue 2 et la ligue 1 comme joueur avec ce club. Avec lui, je pense qu’il y aura un grand futur. Maintenant, il faut lui laisser du temps mais je suis sûr qu’il va réussir à changer la donne !

Tu as connu également Laurent Batlles, l’actuel coach de l’ASSE. Que penses-tu de l’homme ? Et de l’entraîneur ?

Laurent, c’est comme un grand frère pour moi. Il a été d’une grande aide au début de ma carrière. C’est un homme qui connaît le ballon. Malheureusement dans le football, il y a des mauvaises passes mais il faut laisser le temps aux gens de travailler. Laurent Batlles a cette capacité à apporter au club et je suis convaincu qu’il va apporter beaucoup au club lors de cette seconde partie de saison.

Laurent BATLLES (Entraineur Saint-Etienne ASSE) during the Ligue 2 BKT match between Saint-Etienne and Rodez at Stade Geoffroy-Guichard on November 12, 2022 in Saint-Etienne, France. (Photo by Alexandre Dimou/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

La vente est d’actualité. Que penses-tu de Romeyer et Caiazzo ? Sont-ils les hommes de la situation ou doivent-ils passer la main ?

J’ai une très belle relation autant avec Bernard (Caiazzo) que Roland (Romeyer). Ils ont toujours été géniaux à mes côtés. Ils ont fait du beau travail et j’espère qu’ils vont réussir à redresser ce bateau. Ce sont des personnes compétentes qui connaissent très bien le club. Dans les moments difficiles, il faut être à leurs côtés aussi et leur faire confiance. S’ils ont duré autant de temps au sein du club c’est qu’ils savent gérer les choses. Je suis persuadé qu’ils vont changer les choses. En tout cas, je leur donne mon soutien de l’Italie !

Un retour à l’ASSE est-il dans un coin de ta tête ?

Je ne ferme aucune porte. Saint-Étienne est toujours dans mon cœur. À partir de là, envisager un avenir avec le club pourquoi pas. J’ai encore beaucoup d’amis et de personnes là-bas. J’y passe avec Bafé régulièrement. Aujourd’hui, on dit loin des yeux près du cœur et pourquoi pas un jour se rapprocher du cœur !

Yohan BENALOUANE / Dimitri PAYET / Blaise MATUIDI / Batefimbi GOMIS – 06.11.2008 – Saint Etienne / Rosenborg – Coupe de l’UEFA

Comment envisages-tu la suite après ta carrière de footballeur ?

Je suis encore footballeur et j’espère jouer pendant encore 2-3 ans. Je prépare mon après-carrière. Cela fait 2-3 ans que je travaille dans la TECH. On a monté un fond d’investissement qui s’appelle « Origins » et il rassemble un grand nombre d’athlètes avec une grosse levée de fond. Parmi nos investisseurs, nous avons Olivier Giroud, Bafé Gomis, Ngolo Kanté, Paulo Dybala, Antoine Dupont, Presnel Kimpembe et d’autres. Notre objectif, c’est de faire rencontrer le monde de l’entreprenariat et du football. Aujourd’hui, il y a des grandes entreprises qui ont investi chez nous comme la Française des Jeux par exemple.

Notre objectif c’est de montrer que le footballeur peut-être bon sur le terrain mais aussi en dehors. On a la chance d’avoir un grand réseau et des fois on n’arrive pas à le fructifier. On a réussi à le faire avec Blaise (Matuidi). C’est un fond d’investissement que je mène avec Blaise Matuidi, Ilan Abehassera et Salomon Aiach. Notre objectif avec l’argent c’est d’investir dans les starts-ups et dans le Software.

Nous investissons quand le projet est encore à son commencement. Notre force c’est le réseau d’influence qu’on développe au-delà de l’argent qu’on lève. De ce fait, quand une compagnie est prête à voir le jouer, on utilise notre puissance de frappe en terme de communication pour les aider. En conclusion, on offre une belle opportunité en matière d’influence.

Pour finir, un petit mot pour les supporters ?

Ne lâcher rien. Vos encouragements sont importants. À un moment donné, le travail va payer et je reste proche de vous. Je continuerai à vous soutenir et vous regarder, toujours !

Yohan BENALOUANE – 14.08.2010 – Saint Etienne / Sochaux – 2eme journee de Ligue 1 – Stade Geoffroy Guichard – Saint Etienne – Photo : Jean Paul Thomas / Icon Sport

Un grand merci à Yohan pour sa disponibilité !