L’ASSE reçoit Grenoble ce samedi à 19 heures. Olivier Dall’Oglio s’est présenté en conférence de presse. L’occasion de s’exprimer avant ce rendez-vous très important pour les Verts.

 

| Stade Geoffroy-Guichard | samedi 20 avril 2024-19:00
AS St-Etienne
AS St-Etienne
v v v v d
2 : 1
Match terminé
FCG Bordeaux
FCG Bordeaux
n d n v d
I. Cardona
90'+1'
I. Cardona
90'+4'
Pedro Díaz
42'

Bordeaux n’est pas à sa place

Olivier Dall’Oglio (ASSE) :  « Bordeaux ? C’est une équipe qui cherche à bien jouer au ballon. Qui a une efficacité offensive redoutable. Moins sur le côté défensif, obligatoirement. Ils ne sont pas toujours équilibrés sur cet aspect-là.

Maintenant, en termes de résultats, je pense qu’ils n’ont pas les résultats qu’ils devraient avoir. Défensivement, il y a peut-être quelques errances, mais dans le jeu, c’est vraiment très efficace.

Ils marquent pratiquement tout le temps. Ils cherchent de l’efficacité, des projections très rapides vers l’avant. Il y a quand même quelques individualités d’un bon niveau. Mais c’est vrai que leur classement ne devrait pas être à ce classement-là. Il doit être beaucoup plus haut. Si on ne regarde que les stats et les datas, ils devraient être bien plus hauts que ça.

Les équipes à battre aujourd’hui, c’est Saint-Etienne et Bordeaux. Ça motive d’autant plus l’adversaire, c’est sûr. En plus, il y a souvent beaucoup de monde au stade. Ça met un engouement. On ne peut pas y échapper.

Maintenant, c’est un gros choc entre deux gros clubs qui ne sont pas à leur place aujourd’hui, avec des gros publics aussi. Donc, ça reste un match très important pour les deux clubs. »

 

Un arbitre plus expérimenté

Olivier Dall’Oglio (ASSE) :  « Un arbitre international pour l’occasion ? C’est important d’avoir quelqu’un d’expérimenté sur ce genre de match. Parce qu’il y a de la pression, puisqu’il y a du public. Et c’est important que le directeur du jeu. Soit expérimenté, soit capable de garder son sang froid dans certaines situations. On l’a vu, ça peut être désagréable.

L’expulsion du préparateur sportif de l’ASSE, Benjamin Guy ? Pour faire l’échauffement des garçons, il sera remplacé. Après, il a pris deux matchs. Derrière, il faut assumer ça, mais ça ne nous bouleverse pas non plus outre mesure. Ce sont des choses qui arrivent. Et nous, derrière, on aura un préparateur athlétique qui viendra travailler avec les garçons sur le bord du terrain. Ça ne change pas grand-chose.

 

Du choix en défense

Olivier Dall’Oglio (ASSE) : « La défense centrale ?  C’est sûr qu’Anthony (Briançon) fait partie des garçons qui ont besoin d’avoir du temps de jeu à l’entraînement. Pour pouvoir se rassurer suite à cette gêne qui le perturbait depuis un bout de temps. Il est là, il est présent, c’est le capitaine de l’équipe. On a besoin d’avoir des leaders, des piliers comme lui en pleine forme sur cette fin de saison. Je pense qu’on parle beaucoup de fraîcheur et tout ça. On a besoin d’avoir des garçons en pleine bourre au maximum, même si effectivement, quand on arrive en fin de saison, on peut être émoussé.

Moi, j’ai trois titulaires à ce poste-là. J’en ai même quatre parce que si on compte Léo (Pétrot) qui peut aussi jouer dans l’axe et qui est présent, qui fait ses matchs. Il y a des garçons comme Mahmoud Bentayg qui poussent, qui sont présents, qui auront certainement un rôle à jouer. Ça aussi, c’est important.

Non, j’ai beaucoup plus de titulaires que les Onze. Après, il y a des choix obligatoirement, suivant ce que j’ai vu à l’entraînement et les états de forme, les fatigues.

Comme tout un chacun en fait. Alors comme ce sont des sportifs de haut niveau, ils peuvent être un petit peu fatigués et puis attraper plus facilement des virus. Comme on vit en collectivité… Il faut être vigilant là-dessus. C’est vrai qu’on a une météo capricieuse. Comme ce matin avec de la grêle sur la tête. Surtout qu’on était un t-shirt la semaine dernière. Mais voilà, on s’adapte.

Olivier Dall’Oglio s’appuie sur Anthony Briançon

Olivier Dall’Oglio (ASSE) : « L’importance d’Anthony Briançon : « Oui, mais de toute façon, je n’ai pas non plus beaucoup de doutes sur son implication. En fait, quand il dit quelque chose, il le fait. C’est pour ça aussi qu’il est crédible. Et oui, bien sûr qu’il est présent, il est là, il bosse, il amène les autres aussi. Il sait qu’il doit être exemplaire et il le fait. Franchement, je n’ai pas grand-chose à rajouter là-dessus. Je sais que le travail sera fait. Comme lui et d’autres, certains sont des leaders. On a besoin de ces garçons-là pour qu’ils nous amènent ce petit plus, pour amener des joueurs plus jeunes, qui ont moins de caractère. Mais ce sont des garçons qui sont importants. Anto fait partie des garçons importants. »