Comme il fallait s’y attendre, le journal l’Equipe a dégainé un peu vite en affirmant que Christophe Galtier avait pris part à l’altercation, voire au début de bagarre avec Igli Tare, le directeur sportif de la Lazio de Rome. Il semblerait que ce soient les affirmations d’un dirigeant romain qui aient menées à ces accusations. Seul Bernard Caiazzo aurait levé la voix et rien ne prouve qu’un début de bagarre ait été évité… De son côté, Christophe Galtier remplissait calmement ses obligations médiatiques en répondant à la presse. On sait le coach stéphanois parfois impulsif et écorché vif, mais l’époque où il réglait des comptes dans les tunnels est bien loin derrière lui, au contraire, on ne peut que louer son comportement exemplaire.