Dans un match qu’ils ont entamé comme il le fallait, les verts se sont fait punir par leur bourreau suédois en pleine réussite. Si les joueurs de Galtier ont manqué de jus après l’heure de jeu, ils ont affiché un état d’esprit remarquable et se sont montré à la hauteur de l’événement pendant 60 minutes. A moins de signer l’un des plus gros exploits du football français, les stéphanois vont quitter cette compétition avec des regrets.

Ruffier (5.5) : Il réalise plusieurs bonnes interventions face à Martial et Mata, mais manque clairement de réussite face à sa bête noire Ibrahimovic. Un coup franc dévié, un centre repoussé sur l’attaquant et un penalty sur lequel il ne peut rien ont suffit à plomber les verts.

Malcuit (6.5) : Il a été le seul à contenir Martial en première période, tout en s’offrant des montées souvent intéressantes. Comme ses partenaires, il a eu du mal à enchaîner après la pause et fini la rencontre très fatigué.

Théophile-Catherine (5.5) : Il réalise un match correct face a une attaque de très haut niveau.

Perrin (6.5) : Le capitaine des verts a donné de sa personne ce soir, recevant pas mal de coups tout en indiquant la voie par ses interceptions ou ses montées balle au pied.

Pogba (7) : Il a fait de l’ombre à son frère pendant une longue heure, en multipliant les interventions et les gestes techniques intéressants sur la gauche. Il est obligé de sortir à cause de crampes, remplacé par Beric (79’) qui a effectué son retour sans incidents.

Veretout (7.5) : Il a affiché un énorme niveau et a symbolisé la domination verte pendant la première période. Des percés destructrices et énormément de ballons grattés. Quand il a baissé de pied, c’est toute l’équipe qui a cessé de respirer.

Pajot (7) : Comme Veretout, il a réalisé 45 minutes de haut niveau en prenant le dessus sur le milieu de Manchester. Remplacé par Selnaes (72’) qui s’est immédiatement mis en évidence avec une superbe passe pour Roux, avant de se faire déposer par Rashford sur le deuxième but.

Jorginho (6) : De bonnes choses en première mi-temps, dont cette percée qui aurait pu (dû ?) amener un penalty aux verts. Après la pause, il a un peu plus porté la balle et a cédé sa place à Roux (65’) qui s’est offert une énorme balle d’égalisation mais a manqué le cadre d’un souffle.

Saivet (6.5) : Il a parfaitement joué son rôle de numéro 10 pendant près d’une heure, en offrant quelques superbes ballons à ses partenaires, et il se procure deux grosses occasions en frappant à côté des cages de Romero. Attention à enchaîner les performances de ce niveau sur le long terme pour devenir vraiment indispensable.

Monnet-Paquet (6) : Un énorme travail de harcèlement et des accélérations qui ont fait mal à Manchester. Il a beaucoup combiné avec Hamouma et aurait mérité d’être décisif. Il a payé ses efforts en disparaissant après la pause.

Hamouma (6.5) : Son positionnement a énormément gêné ses adversaires et il se procure quelques énormes situations qu’il ne peut convertir. Si sa technique est excellente, il profite sans doute plus à l’équipe dans une position plus reculée associé à un véritable 9. A l’image de ses partenaires, on ne le voit plus après le deuxième but adverse.

L’adversaire (6.5) : Bousculé pendant la première période, Manchester est revenu plus motivé des vestiaires et a profité de la baisse de forme de Sainté ainsi que d’un coup de pouce arbitral pour s’assurer un énorme avantage avant le match retour. On peut discuter la manière, mais le résultat est là.