Les verts se déplaçaient chez les crocos pour tenter de relancer la machine…

Ghislain Printant est toujours sur le banc pour ce match qui semble bien être son dernier sous sa direction, Puel semblant être la piste privilégiée pour le remplacer. Sur le terrain, un 4-4-2 marqué par l’absence de Ruffier et d’un vrai n°9.

Le début du match donne le ton sur la difficulté de se déplacer en terre nîmoise surtout dans la spirale négative qu’est celle de Saint-Etienne en ce moment. Les verts ne parviennent pas à poser le pied sur le ballon et subissent les offensives maladroite des rouge et blanc. L’emblématique Jessy Moulin répond présent et réalise un excellent intérim en l’absence de Stéphane Ruffier. Le portier sauve les meubles et permet à des verts, très faibles dans tout les domaines du jeu, de garder espoir dans cette rencontre. Le retour au vestiaire se fait sur le score quasi-miraculeux de 0-0 mais les nîmois semblent surclasser leurs adversaires.

La seconde période est lancée avec l’entrée de Youssouf qui remplace un Cabaye peu inspiré mais surtout blessé au genou gauche. Les verts semblent montrer un un visage un peu plus encourageant et mettent plus de rythme dans le jeu grâce à la fougue de Youssouf. Cependant, les offensives sont timides et aucune des deux équipes ne semble pouvoir prendre le dessus sur l’autre. Or, c’est sur coup de pied arrêté que la solution va se créer. 68′ minute, Debuchy est trouvé sur corner et délivre le peuple vert. Les nîmois tentent de réagir mais laissent des espaces qui permettent aux verts de contrer.

C’était sans compter sur la faute absurde commise par Hamouma à la 74′ minute au pied du poteau de corner adverse, l’ancien caennais se fait sanctionner d’un second carton jaune, les verts vont devoir finir à 10. Cependant les verts tiennent tant bien que mal et réussissent à s’imposer aux Costières. Une victoire sur le plus petit des scores, dans la souffrance, mais qui fait le plus grand bien au mental. A noter qu’il s’agit ici du premier match sans encaisser de but de la saison pour les stéphanois.

 

Les notes :

Moulin (9) : Auteur d’un match de très grande classe, le légendaire gardien n°2 de l’ASSE a encore prouvé qu’il était capable de réponde présent quand on a besoin de lui.

Debuchy (7) : Parfois un peu juste défensivement, l’ancien gunner a montré une grande force mentale et s’est finalement montré plus que décisif. Buteur à la 68′ minute, il a aussi sauvé les siens quelques minutes plus tard d’un improbable sauvetage à quelques centimètres des buts stéphanois.

Perrin (5) : Auteur d’une première mi-temps catastrophique, le capitaine stéphanois a su relever la tête en réalisant une second mi-temps de haut vol.

Moukoudi (6) : Solide tout le long du match, l’imposant défenseur central a su faire parler son physique et a été plutôt juste dans ses interventions.

Kolo (3) : L’ancien des Tigres a encore réalisé une prestation très décevante. Il a été martyrisé par le talentueux Zinédine Ferhat durant toute la rencontre et n’a pas su apporter la sérénité qui le caractérisait tant la saison dernière. Sa préparation physique semble insuffisante et il ne semble pas être prêt à disputer des rencontres en tant que titulaire.

M’Vila (4) : Encore une fois, l’international français n’a pas su contrôler l’entre-jeu et n’arrive définitivement pas à montrer la justesse technique qu’il dégageait la saison précédente. Le joueur ne semble pas prêt physiquement à moins que le vrai problème soit plus au niveau du mental tant il semble ne pas se donner à son maximum.

Cabaye (3) : Le dernier arrivant dans le Forez n’a pas réussi à s’imposer au milieu et n’a que très peu apporté à ses coéquipiers. Remplacé à la mi-temps par Youssouf (6) qui a apporté son envie et sa justesse technique au milieu de terrain stéphanois.

Hamouma (1) : Très peu inspiré durant tout le match, le n°21 a laissé ses coéquipiers à 10 en se faisant expulser suite à un premier carton jaune évitable à cause d’une contestation et un second carton jaune à la 76′ minute après une faute absurde au plus loin de la surface stéphanoise.

Khazri (3) : A l’image de M’Vila, le joueur n’est clairement pas prêt sur le plan physique et son envie sur le terrain semble assez faible.

Nordin (5) : Trop juste techniquement, le jeune ailier stéphanois a tout de même été le seul joueur de champs lors de la première mi-temps à montrer un minimum d’envie sur la pelouse.

Bouanga (3) : L’ancien nîmois n’a pas brillé pour son retour au Stade des Costières. L’ailier n’a pas su trouver les espaces et faire les appels nécessaire pour mettre en difficulté la défense des crocos.