18 avril 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
ASSE - Actualités

L'ASSE tient déjà sa révélation de 2023 !

21 Dylan BATUBINSIKA (asse) during the Ligue 2 BKT match between Esperance Sportive Troyes Aube Champagne and Association Sportive de Saint-Etienne at Stade de l'Aube on September 30, 2023 in Troyes, France. (Photo by Dave Winter/FEP/Icon Sport)

Arrivé en provenance du club portugais de Famalicao, Dylan Batubinsika est entrain de s’imposer au sein de la défense centrale stéphanoise. Prêté la saison dernière au Maccabi Haïfa, il a pu goûter aux joies de la Ligue des champions. Priorité des verts pour apporter de la sérénité et de l’expérience au sein de l’arrière-garde stéphanoise, retour sur ses premiers mois encourageants dans le Forez.

Un début de saison compliqué

Dylan Batubinsika a signé son contrat en faveur des verts le 21 juillet 2023. L’ASSE a misé sur le nouveau numéro 21. En effet, les dirigeants stéphanois n’ont pas hésité à payer une indemnité conséquente pour un club de Ligue 2. Formé au PSG sans jamais n’y avoir sa chance, l’international congolais se lance dans sa première aventure professionnelle en France. Arrivé pour devenir un taulier de la défense stéphanoise, il a connu des premiers pas compliqués dans le Forez.

Une préparation physique tronquée et l’assimilation d’un système à trois défenseurs centraux, sont des explications à des débuts compliqués. Lors des cinq premières rencontres de championnat, Laurent Batlles décide d’installer une défense à trois centraux. Dylan Batubinsika va être aligné axe droit lors des quatre premiers matchs et au centre des trois défenseurs lors de la rencontre contre Valenciennes. Il va ainsi concéder deux penaltys au cours des matchs de championnat contre Annecy et Valenciennes.

Heureusement pour lui, Gauthier Larsonneur va réussir à stopper le penalty contre VA. Plus que ces deux penaltys bêtement concédés, c’est l’impression d’un défenseur peu à l’aise dans son placement, qui ressort en voyant ses premiers matchs. Toutes ses approximations font qu’il se retrouve souvent en retard dans ses duels défensifs. Il est à noter que l’ASSE va encaisser cinq buts sur ces cinq premières confrontations. Dylan Batubinsika n’est évidemment pas impliqué sur tous les buts, mais il n’apportait pas ce qu’avait imaginé Loïc Perrin et Laurent Batlles lors de son recrutement.

Un passage à quatre salutaire

Au cours d’un match décisif pour son avenir stéphanois, Laurent Batlles décide de changer de système en passant à une défense à quatre. Ce passage dans une défense plus classique va marquer un tournant dans le début de saison de Batubinsika. Associé à Anthony Briançon dans la charnière centrale, les deux joueurs vont trouver une alchimie et une complémentarité parfaite. Les hommes de Laurent Batlles vont effectuer cinq rencontres avec ce nouveau système et vont encaisser un seul but lors du match à Caen.

Depuis, Batubinsika et ses coéquipiers ont réussi à garder la cage de Gauthier Larsonneur inviolée. Quatre clean sheet consécutif auxquels l’international congolais a une grande part de responsabilité. Habitué à jouer dans une défense à quatre, dans ses clubs précédents, il apparaît plus sûr de lui. Cette sérénité se traduit par un placement maîtrisé et une autorité dans les duels gagnés. Il a ainsi effectué ses deux meilleures performances statistiques en termes de duels gagnés lors des rencontres contre Ajaccio (75% de duels gagnés) et contre Troyes (85,7% de duels gagnés). Sa vitesse et sa puissance lui permettent également de rattraper de nombreuses situations défensives.

Enfin, Sa lecture du jeu lui permet aussi de couper et intercepter de nombreuses passes adverses. Au niveau de la relance, sa qualité de passe (91,94% de passes réussis) est un atout pour les sorties de balles stéphanoises. Avec seulement deux cartons jaunes récoltés en l’espace de dix matchs, Dylan Batubinsika est un défenseur propre.

Son bilan statistique

  • Avec 900 minutes disputées en 10 rencontres, Dylan Batubinsika a joué toutes les minutes possibles depuis le début du championnat. Son taux d’actions réussi est de 79% depuis le début de la saison.
  • 5,76 duels défensifs remportés par match, soit 76,19%, (28ᵉ joueurs du championnat dans ce domaine.)
  • 3,38 duels aériens gagnés par match (45ᵉ joueur du championnat)
  • 8,31 récupérations par match (62ᵉ joueur du championnat)
  • 5 interceptions par match
  • 91,94% de passes réussis par match (40ᵉ joueur du championnat)

Conclusion

Dylan Batubinsika a connu un début de saison compliqué. Suite à une préparation tronquée par un transfert courant juillet et à un système à trois défenseurs centraux qu’il ne maîtrise pas. La décision de Laurent Batlles de passer dans un système à quatre défenseurs, lui a permis de retrouver des couleurs et d’augmenter son niveau de performance. Élément clef de l’équipe stéphanoise et constituant un duo complémentaire avec Briançon. De plus, Batubinsika s’impose comme un leader technique d’une défense stéphanoise retrouvée.

La cellule de recrutement est satisfaite de l'arrivée de l’international congolais. Joueur ayant connu la douce musique de la ligue des champions la saison dernière, il va devoir continuer à livrer des prestations solides sur les prochains matchs, pour mener son équipe dans l’élite du football français.

Crédit photo : asse.fr

 

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR