24 avril 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
ASSE - Actualités

💥 ASSE : Le Paris FC défend sa billetterie face aux critiques !

Illustration during the Ligue 2 BKT match between Paris FC and Saint-Etienne at Stade Charlety on April 8, 2023 in Paris, France. (Photo by Christophe Saidi/FEP/Icon Sport)

Le déplacement de l’ASSE à Paris ce week-end suscite encore une fois un fort engouement. Charléty est annoncé à guichets fermés, et pour ne pas avoir l’impression de jouer dans un stade aux allures de chaudron Vert comme ça a été le cas l'an passé, le PFC a mis en place une billetterie particulière qui a cristallisé les critiques des supporters des Verts. Le club francilien se défend !

Pas de crainte particulière pour la sécurité autour du match

La rencontre face au Paris FC ce samedi a été classée 2 sur 5 sur l'échelle du risque sécuritaire, ce qui correspond à un risque "moyen". Ainsi, un dispostif moins important que la saison dernière sera déployé samedi au stade Sébastien-Charléty. Souvenons-nous, la saison dernière, une unité de la controversée Brav-M avait été dépêchée sur place lors de la venue de l'ASSE. Cette fois, le dispositif sera moins impressionnant mais néanmoins conséquent : 2 à 3 unités de forces mobiles (environ 150 CRS) et 140 stadiers environ.

Ce dispostif sécuritaire sera chargé d'encadrer deux rencontre successives : celle des garçons d'Olivier Dall'Oglio et Stéphane Gilli en premier lieu à 15h, puis celle des filles de Laurent Mortel et Sandrine Soubeyrand en clôture à 19h30.

Une billetterie qui pose question !

Souvenons-nous. La saison passée, une vague verte avait déferlé sur le Stade Charléty situé dans le 13ème arrondissement de la capitale. De l'aveu même de Laurent Pruneta, journaliste suiveur du PFC pour Le Parisien, le stade parisien avait l'allure d'un mini chaudron :  "Avec 10 727 spectateurs, le stade Charléty a battu son record cette saison. Mais à entendre les manifestations de joie à chaque but ou action de Saint-Étienne, il était bien à dominante Verts (au moins à 70 %). Le peuple de Saint-Étienne avait investi Paris et il a pu bruyamment fêter le succès (4-2) de Saint-Étienne."

Cette saison, il était donc hors de question pour le club parisien de subir le même affront. Ainsi, pour les grandes affiches (Auxerre, Bordeaux, Saint-Étienne), le club a décidé de mettre en place une billetterie echelonnée en 3 étapes comme l'explique le secrétaire général du PFC, Arnaud Campanella, à l'Équipe : 

  • Une première phase seulement ouverte aux abonnés, avec un quota maximum de 4 places par abonné
  • Une deuxième phase ouverte aux supporters étant déjà venus à Charléty cette saison (quota de 3 places maximum)
  • Une troisième phase ouverte au grand public

Une stratégie plutôt logique en apparence et que l'on pouvait d'ailleurs retrouver à l'ASSE lors des matchs de gala et les matchs européens ou les matchs de Coupe. Mais dans le cas parisien, un détail a son importance : le club francilien expérimente cette saison la gratuité de tout son stade (hormis les places VIP et premium) pour tous les matchs. Une première en France, destinée à attirer un nouveau public et à fidéliser les supporters du Paris FC, club qui souffre de la concurrence du PSG et du Red Star pour attirer les fans de football parisien.

Le PFC se défend face aux craintes de "spectateurs fantômes"

Une initiative louable et qui a fait l'unanimité au moment de son annonce. Mais dans le cas précis du match face à l'ASSE et de ce système de billetterie en 3 étapes, les supporters stéphanois ont redouté que les parisiens prennent d'assaut la billetterie et se servent grassement en billets, sachant qu'ils sont gratuits, pour empêcher les stéphanois de se déplacer en nombre en dehors du parcage qui est déjà plein et qui accueillera plus de 1000 supporters de l'ASSE. La crainte était que des places soient réservées mais qu'elles ne soient pas occupés dans le stade samedi (les spectateurs fantômes).

À cette interrogation et critique, Arnaud Campanella rétorque : "On a demandé à nos supporters de ne prendre que les places dont ils avaient besoin. On souhaitait privilégier les personnes qui ont affiché leur soutien cette saison et on est quasi certains, vu l'affiche, que les gens se déplaceront". Crédulité du secrétaire général du PFC ou conviction et bonne prédiction ? Les chiffres de l'affluence ce samedi lui donneront raison ou tort.

Une billetterie ouverte à tous tardivement... et peu conséquente ?

Finalement, la billetterie du club parisien a ouverte au grand public dans la soirée de lundi. Des places ont été remises en vente petit à petit dans la matinée de mardi, comme l'explique encore Arnaud Campanella : "On n'ouvre pas toutes les places encore libres d'un coup mais bloc par bloc jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus. Ce qui devrait vraisemblablement être le cas vendredi soir".

Si c'est le cas, entre 18.000 et 19.000 supporters seront attendus à Charléty samedi après-midi. À voir si la stratégie du club parisien se sera avérée payante, ou si, comme la saison passée, les supporters stéphanois (bien aidés par une équipe emballante sur le terrain) auront fait du stade parisien, un nouveau petit chaudron.

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR