24 avril 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
ASSE - Actualités

◼ Carnet noir : Jean-Luc Ribar est mort à l'âge de 57 ans

Jean-Luc Ribar during the Division 2 match between AS Saint Etienne and Olympique d'Ales played in Geoffroy Guichard, France on February 08th, 1986. (Photo by Max Colin / Onze / Icon Sport)

Jean-Luc Ribar, ancien joueur de l'ASSE (137 rencontres entre 1983 et 1987), est soudainement décédé ce jeudi 17 mars à l'âge de 57 ans. Une minute d'applaudissements sera observée avant la rencontre de ce soir face à Troyes et les hommes de Pascal Dupraz porteront un brassard noir. Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille et aux proches.

 

Le communiqué de l'ASSE

L’AS Saint-Étienne pleure la disparition tragique et soudaine de son ancien joueur Jean-Luc Ribar, à l’âge de 57 ans, ce jeudi 17 mars 2022.

Ligérien de naissance (il est né à Roanne le 25 février 1965), Jean-Luc Ribar a rejoint à 16 ans l’AS Saint-Étienne, en provenance du Roanne Matel Sport FC. Parmi les plus doués de sa génération, ce talentueux et pur gaucher a découvert la Division 1 à seulement 18 ans, en novembre 1983. Relégation oblige, il évoluera en Division 2 les saisons suivantes avant de retrouver l’élite avec l’ASSE lors de la saison 1986-1987.

Une fois sa chance donnée, et pleinement saisie, il formait avec Jean-François Daniel un duo performant au milieu de terrain. Ne se définissant pas lui-même comme un vrai numéro 10, malgré ses qualités dans la distribution du jeu, le modeste Jean-Luc Ribar s’est installé au cœur du dispositif stéphanois, a signé 137 apparitions et 24 buts sous un maillot Vert qu’il aime tant.
À son aise en Division 2, il a participé à la série d’invincibilité de 24 matchs et aux deux magnifiques saisons (1984-1985 et 1985-1986) ponctuées par un titre de vice-champion de France de Division 2 et une accession dans l’élite après une épopée en Coupe de France. Durant cette dernière, plus de 46 000 spectateurs tassés dans un stade Geoffroy-Guichard en feu l’ont notamment vu inscrire, aux dépends de Lens et dans les ultimes minutes, le but de la qualification pour les quarts de finale de la compétition. Sa joie sincère, vêtu de la tunique de son club de cœur, restera comme l’image la plus marquante de Jean-Luc Ribar.

Parti à Lille puis Quimper, c’est finalement à Rennes où il a évolué le plus longtemps (1989-1995, 183 matchs et 13 buts). Des problèmes de hanche l’ont obligé à raccrocher les crampons à 30 ans et à se reconvertir. Ce passionné de basket dirigeait plusieurs entreprises de nettoyage dans sa ville natale.

Ce vendredi, l’AS Saint-Étienne et le stade Geoffroy-Guichard honoreront sa mémoire avant le coup d'envoi d'ASSE-Troyes par avec une minute d’applaudissements.

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR