24 avril 2024
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité Live
A la Une

L’ASSE trouve un atout surprise et insoupçonné !

Porté par un élan collectif qui semble tout balayer sur son passage, les Verts se reprennent à rêver d’accession en Ligue 1. Alors que de nombreux éléments de l’effectif sont en fin de contrat à l’issue de la saison, à commencer par l’entraineur Olivier Dall'Oglio, cette épée de Damoclès qui plane au dessus de la tête de certains joueurs, les poussant à se dépasser pour obtenir un nouveau contrat, peut-elle devenir la source de motivation parfaite pour finir la saison en boulet de canon ?

Des joueurs en fin de contrat métamorphosés

Chaque saison, nombreux sont les footballeurs professionnels arrivant en fin de contrat dans leurs clubs respectifs. Tous n’ont qu’une crainte, retomber dans l’anonymat d’un joueur qui échappe aux radars du football professionnel. Souvent ces joueurs alternent entre les stages ou les matchs amicaux proposés par l’UNFP FC. En d'autres termes, l’équipe du syndicat des joueurs professionnels, et des essais au sein de clubs souvent de niveau inférieur.

Côté Stéphanois, quatre joueurs arrivent en fin de contrat au 30 juin 2024. Maxence Rivera le départ en fin de saison semble quasi acté. En revanche, Aïmen Moueffek, Mickaël Nadé et Dylan Chambost sont complètement métamorphosés alors que se rapproche la date fatidique.

Aïmen Moueffek

Surement le joueur le plus « bankable » parmi les trois cités, qui ont d’ailleurs la particularité de tous être formé du côté de l’Étrat, Aïmen Moueffek, enfin épargné par les blessures à répétitions, semble enfin exploiter le plein potentiel annoncé par ses formateurs. Majoritairement remplaçant en début de saison, ce qui s’expliquait notamment par une volonté claire et assumée de Laurent Batlles de ne pas trop tirer sur le physique fragile de l’Espoir Marocain, ses entrées en jeu, à chaque rencontre, apportait une réelle plus-value à l’effectif de l’ASSE.

Depuis le 25 novembre 2023 et la défaite à domicile face à Pau (1-2), le jeune milieu de terrain des Verts a disputé 64 minutes de jeu en moyenne sur les 11 derniers matchs, un temps de jeu inimaginable la saison dernière. Encore mieux, Moueffek est décisif, avec deux buts cette saison, notamment une tête victorieuse à la dernière seconde du déplacement à Troyes (victoire 0-1), et une passe décisive. Depuis l’arrivée d’Olivier Dall'Oglio, et alors que la fin de saison approche, le Marocain semble encore plus libéré, même si la gêne l’ayant obligé à sortir à Angers l’a privé du match face à Annecy, notons d’ailleurs que le club n’a pas communiqué sur sa durée d’indisponibilité.

Très attaché au club, Moueffek ne devrait pas être contre une prolongation, même si la première offre faîte par l’ASSE en début de saison, très loin des attentes du jeune Stéphanois, a été refusée. Depuis, de nombreux prétendants se sont renseignés au prêt du clan Moueffek, et les Verts, qui ont bien dégraissés au niveau salarial cet hiver (départ de Charbonnier et Lobry), sont revenus à la charge avec une nouvelle offre en février. Affaire à suivre…

Mickaël Nadé

C’est peut être la métamorphose la plus exceptionnelle du côté du Forez. Au placard en début de saison sous Laurent Batlles, Mickaël Nadé n’avait disputé que 70 minutes sur les 11 premières journées (défaite à Rodez, 2-1). Du jour au lendemain, et alors que se profile la réception du SCO d’Angers (victoire 2-0), le défenseur formé au club est soudainement propulsé en défense centrale aux côtés d’Anthony Briançon pour palier à la blessure de Dylan Batubinsika.

Auteur d’une prestation aboutie, le défenseur de 24 ans, comme ses coéquipiers, traverse une passe difficile avec l’enchainement des 5 défaites ayant précipité l’éviction de Laurent Batlles. Avec le départ de Batubinsika à la Coupe d’Afrique des Nations 2024, Mickaël Nadé retrouve une place de titulaire à chaque rencontre, hormis le déplacement à Dunkerque (défaite 1-0). Exceptionnel sur les trois dernières victoires face à Troyes, Angers et Annecy, le solide défenseur Stéphanois a conservé sa place dans la 11 malgré le retour de Batubinsika, signe de la grande confiance que lui témoigne le coach Olivier Dall'Oglio.

Là encore, Mickaël Nadé est en fin de contrat au 30 juin 2024, mais sa métamorphose couplée à l’arrivée d’un ODO qui semble lui accorder une grande confiance pourrait peser dans de potentielles discussions avec la direction du club.

Dylan Chambost

Voilà un autre cas de transformation totale à l’approche de sa fin de contrat. Dylan Chambost n’a jamais été aussi fort avec l’ASSE que depuis l’arrivée au club d’Olivier Dall'Oglio. Souvent utilisé en tant qu’ailier sous Laurent Batlles, un poste inadapté à ses qualités premières de meneur de jeu, le natif d’Annecy était durement décrié en première partie de saison. Trois fois hors du groupe, deux fois sur le banc sans joué, la première partie de saison de Chambost, avant l’arrivée du nouveau coach, se résume à 26 minutes de jeu en moyenne pour 17 rencontres et un petit but, à Annecy justement (match nul 1-1).

Comme son compère ci-dessus, l’ancien-Troyen change complètement de visage avec l’arrivée d’Olivier Dall'Oglio. Utilisé au coeur du jeu en tant que milieu offensif très libre de ses mouvements, Dylan Chambost devient un incontournable du 11 de l’ASSE. La preuve, il a participé à 800 minutes des 810 minutes jouées (9 matchs) depuis l’arrivée d’ODO, pour trois buts et trois passes décisives. Acteur majeur, lui aussi, de la récente très bonne passe de son équipe, ses performances et la confiance que lui confère le coach devraient être des arguments de poids pour une potentielle prolongation de contrat.

Quoi qu’il en soit, ces trois joueurs, mais plus particulièrement Mickaël Nadé et Dylan Chambost, sentant leur contrat arriver à son terme et pour qui le début de saison était très difficile, mais étant avant tout des joueurs formés au club et très attachés à l’ASSE, se démènent sur le terrain pour faire remonter l’équipe au classement. Avec en point d’orgue une remontée en Ligue 1 fin mai accompagnée d’une prolongation de contrat ?

Un coach en mission d’ici la fin de saison… en attendant la suite ?

Un remplaçant qui réussi

Sur le banc de l’ASSE, un homme est également en mission. Arrivé à la suite de Laurent Batlles le 12 décembre 2023, Olivier Dall’Oglio a signé un contrat de six mois, reconductible automatiquement d’un an en cas d’accession dans l’élite à l’issue de la saison. 4 jours après sa signature, le technicien Cévénol est déjà dans le grand bain pour jouer les pompiers de service avec un déplacement à Bordeaux conclu d’un match nul et vierge avant une victoire à domicile face à Bastia avant la trêve (3-2).

À l’issue de la rencontre, ODO dressait un premier bilan de ses deux premiers matchs à la tête de l’ASSE, avec l’envie de travailler sérieusement pendant les fêtes de Noël : « Quand on fait deux matchs comme cela, on a un petit peu plus de billes. Cela permet de bosser pendant les vacances. On va essayer de proposer quelque chose de très cohérent pour la suite. ».

Objectif ligue 1 pour l'ASSE

Samedi à Paris, Olivier Dall'Oglio jouera sa 10ème rencontre à la tête des Verts, et le bilan, pour le moment, est supérieur à celui de son prédécesseur : 5 victoires, 2 nuls, 2 défaites, soit 1,88 points par matchs contre 1,41 points par match pour Laurent Batlles. Revenu à la quatrième place du championnat (41 points) à 5 points du deuxième le SCO d’Angers (46 points), les Verts sont plus que jamais replacés dans la course à la montée directe en Ligue 1 Uber Eats, et il est peut dire que la philosophie de jeu d’ODO est totalement adoptée par ses joueurs, en témoigne les trois dernières victoires de l’ASSE, ponctuées par deux démonstrations de force face à Troyes (5-0) et Angers (0-3).

Même s’il ne l’affirme pas officiellement, nul doute que l’ambition d’Olivier Dall'Oglio est de faire remonter le club en Ligue 1, ce qui lui assurerait un contrat pour la saison prochaine. Cependant, au vu des prestations sérieuses offertes par les Stéphanois, la question d’une prolongation d’ODO pour l’an prochain, même en cas de non-montée en Ligue 1 à cause, par exemple, d’une défaite en barrage d’accession, devrait faire réfléchir les dirigeants de l’ASSE sur une poursuite de l’aventure avec l’ancien coach du Stade Brestois.

Des joueurs prêtés qui changent le visage de l’ASSE

Dans le même cas des joueurs en fin de contrat fin juin, les joueurs prêtés à l’ASSE cet hiver sont un vrai plus pour Olivier Dall'Oglio. En effet, Nathanaël Mbuku et Irvin Cardona, tous deux arrivés en provenance d’Augsbourg (Allemagne) en janvier, ont changé le visage offensif des Verts.

Là encore, ces deux éléments, pour lesquels la direction Stéphanoise n’a pas réussi à glisser d’option d’achat, ont tout intérêt à se donner à 200% sur le terrain pour taper dans l’oeil de leurs dirigeants d’Augsbourg. D’autant plus que Mbuku et Cardona était totalement mis au placard Outre-Rhin.

Nathanaël Mbuku

L’ancien Rémois, transféré en janvier 2023 de Reims à Augsbourg pour 5 millions d’€, ne s’est jamais imposé en Allemagne. Arrivé après un début de carrière prometteur chez les Champenois, le joueur offensif n’a disputé que 4 minutes avec l’équipe première cette saison, ce qui lui a valu de nombreuses critiques lors de son arrivée dans le Forez, les supporters craignant un nouveau joueur en difficulté physique venu à l’ASSE pour se refaire une santé.

Après 6 matchs, Mbuku a démontré sa volonté de s’imposer chez les Verts. Majoritairement remplaçant, le jeune espoir français est une solution de poids pour ODO qui lui a accordé 33 minutes par matchs en moyenne cette saison. Auteur d’une réalisation face à Troyes (victoire 5-0), Mbuku devrait être un joueur déterminant dans la quête d’une remontée en Ligue 1.

10 Nathanael MBUKU (asse) during the Ligue 2 BKT match between Association Sportive de Saint-Etienne and Esperance Sportive Troyes Aube Champagne at Stade Geoffroy-Guichard on February 12, 2024 in Saint-Etienne, France. (Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)

Irvin Cardona

Pour Irvin Cardona, l’aventure allemande est sensiblement la même que pour Nathanaël Mbuku. En début de saison, après être arrivé à Augsbourg en janvier 2023, lui aussi, pour 2,5 millions d’€, l’ancien Brestois est dans le groupe et joue 24 minutes face au Bayern Munich (2ème journée). Aussi, il va rentrer pour 12 minutes face à Bochum (3ème journée). La suite est un long calvaire, et comme pour Mbuku, Cardona n’est plus du tout convoqué aux rencontres d’Augsbourg.

À son arrivée à l’ASSE, comme pour l’ancien Rémois, les critiques sur son état physique pleuvent. Malgré des premières prestations quelconques où le joueur formé à Monaco semble en difficulté physique, Olivier Dall'Oglio lui maintient sa confiance, et il semble avoir bien fait au vu des dernières prestations de l’ailier gauche de l’ASSE.

Avec 57 minutes de moyenne en 7 rencontres, Cardona monte en puissance et son entente offensive avec Sissoko et Cafaro est en train de devenir très intéressante. Avec 3 buts et une passe décisive sur les deux derniers matchs, il est clair qu’une potentielle remontée de l’ASSE dans l’élite passera par un Irvin Cardona en grande forme.

Articlé écrit par Gabriel

P
Peuple Vert

GRATUIT
VOIR