29 juin 2022
Actualité

Zéro pointé pour le recrutement des jeunes à l'ASSE !

L'ASSE recrute malin ! Voilà 4 ou 5 saisons que la cellule de recrutement des professionnels commet peu d'erreurs : Aubameyang, Pogba, Tabanou (merci Galtier !), Hamouma, Gradel, Lemoine, Théophile-Catherine, Ruffier... On pourrait aussi citer les joueurs qui ont été des échecs, mais là n'est pas le propos. Globalement, entre le prix d'achat et le prix de revente, il y a peu de joueurs qui sont partis en moins-value...

Pourquoi l'ASSE n'est-elle donc pas capable d'appliquer aux jeunes ce qu'elle fait plutôt bien avec les professionnels ? Aujourd'hui nous apprenons que Torde Johnsen Salte, jeune prodige norvégien, a choisi l'OL alors que l'ASSE était sur le coup...! Ce n'est pas le fait d'avoir raté ce joueur qui est préoccupant, mais le fait qu'il ait préféré le voisin rhodanien. Que propose l'OL que ne peut se permettre l'ASSE ?

Et bien tout d'abord de l'argent ! Et oui, bien qu'un jeune joueur de 16 ans comme ce norvégien n'ait encore rien prouvé, le pari sur l'avenir n'est pas gratuit. Un club professionnel ayant des ambitions se doit donc d'accorder un budget suffisant au recrutement de sa jeune garde. Le pari est tout de même calculé pour Torde Johnsen Salte puisque ce joueur est le capitaine des U17 norvégiens. Pas une garantie d'énorme talent, mais au moins que le joueur n'est pas le plus mauvais de Norvège ! De plus, un petit essai de 15 jours (comme l'a fait l'OL) permet de se faire une meilleure idée sur ledit joueur... Il n'a même pas effectué d'essai à l'ASSE ! Les arguments financiers lyonnais ont dû être très convaincants, mais pas que...

Les infrastructures de formation sont aussi prépondérantes, et le projet de l'OL est alléchant avec sa "Groupama Academy" qui va sortir de terre, c'est une usine à talents qui risque d'écraser la concurrence dans quelques années... A la façon d'un certain Barça ! Oui oui, le Barça... Et l'ASSE n'aura que les miettes, à savoir ceux que l'OL n'aura pas voulu...

Le maillage de détection joue aussi un grand rôle. L'ASSE progresse en France avec son système de partenariat avec des clubs amateurs. C'est aussi la politique de l'OL avec son "Réseau Sport" et "Réseau Sport Excellence". Plus de 40 clubs de la région y adhèrent. Du côté de l'ASSE, le FC Roche Saint-Genest est le 37ème club qui se rapproche du club. C'était au début du mois de juin 2015. OL et ASSE ont donc le même nombre de clubs sur lesquels s'appuyer afin de détecter les futurs talents. Il est certain que tous les joueurs qui signent à Lyon ou à St-Etienne sont connus de l'un ou l'autre club. La différence se fait donc dans la capacité de persuasion des cellules de recrutement.

A lire également :  👀 Les anecdotes croustillantes de la saison des Verts

Enfin, la politique offensive de l'OL fait la différence. Lyon est partout et met les moyens très rapidement quand le joueur en vaut la peine. Du côté de l'ASSE, il semble qu'on attende, qu'on n'use pas de l'image positive du club pour convaincre les joueurs ciblés. L'ASSE donnerait presque l'impression de complexer face à la concurrence ! Clairement, quand il y a 200 000 € à investir, pas sûr que le recrutement d'un jeune soit prioritaire à St-Etienne. Et puis n'oublions pas, à la décharge des Verts, que 30 ans de disette laissent des traces dans l'esprit des jeunes joueurs... Ou plutôt n'en laisse pas ! Pour un jeune de 14, 15 ou 16 ans, l'ASSE ça signifie juste un bon petit club de L1 ! L'OL signifie la Ligue des Champions... Ca a dû jouer dans la signature du norvégien qui de son pays a sûrement déjà entendu parler du voisin... Pas forcément de l'ASSE !

Gageons que cette période est en passe de devenir un vilain souvenir puisque Christophe Galtier semble vouloir développer et améliorer le recrutement des jeunes talents. Ce serait l'une des missions de David Wantier. Espérons en effet que les choses changent car il y a dans l'ADN de l'ASSE la formation... Mais il faut croire que beaucoup l'avaient oublié...

P