Actualité Transferts

Willy Sagnol : "Je suis toujours en contact avec les dirigeants stéphanois"

Willy Sagnol était déjà pressenti pour occuper le poste de manager général en 2010, livre une interview au cours de laquelle il indique être toujours proche du club et de ses dirigeants. Et la rumeur d'un retour au club resurgit... Pourtant, c'est un profil en activité en L1 qui devrait toutefois arriver...

Ghislain Printant ? Par rapport à la situation, au timing à l’instant T et au fait qu’il soit là depuis un an et demi, oui c'est le bon choix. Il connaît bien l’effectif, même s’il est faible en quantité, et les jeunes. Il va savoir qui il peut intégrer à moyen ou long terme. Si un entraîneur extérieur était venu, je ne vais pas dire que ça aurait été une perte de temps, mais d’énergie.

Ce n’est pas parce qu’il n’a qu’une expérience à Bastia qu’il ne fera pas bien les choses. Si on doutait toujours de l’expérience, pas beaucoup d’entraîneurs trouveraient un club. Ancelotti s’est fait virer plus d’une fois et il est toujours considéré, à juste titre, comme l’un des meilleurs coachs du monde.

Le départ de Jean-Louis Gasset estnune grosse perte pour le club, mais quand il est arrivé, ce n’était pas l’assurance tous risques. Son expérience de numéro un récente était à Montpellier pour empêcher la descente. Il y a très longtemps, à Istres, ça ne s’était pas très bien passé. Avec l’ASSE, cela a fonctionné. Alors je me dis pourquoi pas avec Printant. Je ne sais pas quel rapport Ghislain Printant avait avec les joueurs. Il faut simplement qu’il continue à être honnête et droit.

Pour l'ASSE, la difficulté va être de trouver un modèle pérenne. Le club a vécu au-dessus de ses moyens et ne pourra pas le faire très longtemps. Il n’a pas la surface financière pour acheter des joueurs confirmés en pleine possession de leurs moyens. Il peut faire des coups sur des joueurs plus âgés ou qui cherchent à se relancer.

St-Etienne n'est pas à sa place, elle est au dessus. Saint-Étienne a plus que performé. Après, est-ce que c’est elle qui a plus performé ou les autres, comme Monaco, qui ne l’ont pas assez fait ?

Les Verts ont déjà franchi un palier. On les franchit un par un et doucement. Quand on veut aller trop vite, vous tombez en bas de l’escalier. Et cela prend du temps pour remonter.

Le poste de directeur sportif ? Je n’ai pas grand-chose à dire là-dessus. Je suis toujours en contact avec les dirigeants stéphanois depuis de nombreuses années. Ils ont validé l’entraîneur. C’est difficile de faire venir un directeur sportif dans un club, on est déjà mi-juin. Je ne peux pas vous dire oui ou non. Tout le monde sait les liens qui m’attachent à ce club. Un jour, peut-être que ça se fera. Je ne sais pas sous quelle forme mais c’est toujours un club qui compte. On n’oublie jamais d’où l’on vient.

Willy Sagnol - Source : Le Progrès

Rappelons nous toutefois que Willy Sagnol avait tenu des propos très incisifs envers les dirigeants il y a 9 ans, juste après la nomination de Christophe Galtier comme entraîneur de l'ASSE...

J'ai reçu de la part de Bernard Caïazzo et Roland Romeyer une proposition pour devenir manager général du club. Nous nous étions entendus sur les conditions financières, 15.000 euros mensuels si je venais seul, ou bien nous étions deux avec Sabri Lamouchi comme coordinateur sportif et moi, pour la même somme. J'avais choisi la seconde formule." A cette époque,  Bernard Caïazzo avait déclaré n'avoir pas senti Sagnol "suffisamment motivé". "C'est sa déclaration. Il doit l'assumer tout en sachant que c'est tout sauf la vérité" affirmait alors l'ancien joueur stéphanois.

"Mes seules revendications portaient sur l'organisation du club mais certains auraient perdu de leur pouvoir. J'ai préféré renoncer. On peut donc effectivement parler d'un manque de motivation mais pour quelles raisons aurais-je été motivé pour un projet qui n'était plus le mien. Je ne pouvais accepter un poste de manager général alors qu'il y a déjà un directeur sportif, qui prend normalement les décisions sportives, un directeur des services et un président décisionnaire en dernier ressort. Quel aurait été mon champ d'action? Dominique Rocheteau va un jour se poser la même question. Je l'adore mais il va se heurter aux personnes qui m'ont poussé à refuser le poste de manager général.

Les grands clubs sont dirigés par des grands dirigeants qui savent prendre les décisions au bon moment. Il y a deux têtes. Deux présidents qui n'ont pas de points communs, qui ne sont pas amis, qui n'ont pas les mêmes intérêts. Bernard Caïazzo souhaitait l'arrivée de ce fonds, pas Roland Romeyer. Je me suis retrouvé entre deux chaises. Si le fonds arrive, il est clair que certains vont perdre leur pouvoir au sein du club. Ils font donc tout pour que l'opération n'aboutisse pas.

Willy Sagnol - Source : Eurosport

ASSE-BORDEAUX (1-1) : Les déclarations d'après-match

Cédric

5
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
Alex SokicThierry BoulangerChristian RenaudJean Michel Fourniernoam Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
noam
Invité
noam

je rigole, aucune compétences Sagnol viré à Bordeaux viré au Bayern, monsieur Romeyer aime les ancien
verts, pas la meilleure façon de faire progresser ce club légendaire, que Romeyer quitte ce club

Jean Michel Fournier
Invité

Non pas lui

Christian Renaud
Invité

foncer franchement il a un carnet d'on le bayern munick

Thierry Boulanger
Invité

la derniere fois qu'il avait été contacté, en 1, il allumait tous les gens du club: non merci willy

Alex Sokic
Invité

Non et non et non......

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

P