7 février 2023
Peuple-Vert.fr – Foot – ASSE – Actualité
Actualité

Violences au stade : maintenant il faut arrêter vos conneries !

L'ASSE traverse actuellement une crise sportive et de gouvernance. Une crise qui n'est ni la première, ni la dernière. Elle ne justifie en aucun cas les violences et actions encore subies et vécues vendredi par tout un stade ! Nous sommes clairs : les Ultras doivent arrêter leurs conneries ! Et arrêtons de jeter le pavé dans la mare du Préfet de la Loire en confondant tout !

Avant même de développer, autant vous dire de suite que peu importe que ce billet plaise ou pas. Il y a presque 3 ans, lorsque j'ai créé ce site, je m'étais surtout engagé à donner mon avis sans filtre et en toute indépendance. C'est ce que je fais encore aujourd'hui. Je m'étais également engagé à donner la parole à TOUT le Peuple Vert, et personne ne sera censuré tant qu'il restera poli et respectueux.

Vendredi soir, je n'étais pas au stade. Une chance ! Depuis plusieurs mois je souhaite y emmener mon neveu de bientôt 9 ans, mais comment convaincre aujourd'hui ses parents ?  Comment leur expliquer que nous allons assister à un match dans le plus beau stade de France à la ferveur populaire enviée de nombreux clubs ? Outre le niveau sportif des Verts, ce qui risque de lui piquer les yeux ce sont surtout les effluves de gaz lacrymogènes lancés par des CRS obligés de défendre le Chaudron. Notre Chaudron ! Car on en est là. Le stade Geoffroy Guichard et tout un club sont aujourd'hui en proie aux comportements imprévisibles d'une frange d'ultras. Et je dis bien une frange ! Car dans les milliers d'ultras qui se massent dans les kops, beaucoup pensent ce que j'écris.

Alors que le club risque systématiquement des amendes et suspensions de tribune, voire le huis-clos, les ultras s'amusent à craquer des fumigènes. Alors qu'on leur interdit l'accès à une tribune fermée, les ultras parviennent à nous faire honte en s'introduisant dans un stade vide. Ils ont d'ailleurs répété l'opération ce vendredi face à Monaco avec plus de discrétion toutefois. Alors qu'ils ont des billets (puisqu'ils le disent), ils passent (en force ?) en Henri Point pour aller brandir des banderoles hostiles à la direction.

Mais que croyez-vous ? Que le club vous appartient ? Que nous autres "simples" supporters ne sommes pas déçus, en colère voire exaspérés par la situation du club ? Vous pensez que puisque nous ne disons rien nous acceptons ce qu'il se passe ?

Vous dénoncez les comportements de certains joueurs comme Florentin Pogba qui joue en dilettante ou Loïs Diony qui n'est pas assez bon à vos yeux. Mais ouvrez les yeux ! Vous êtes nos Pogba ou nos Diony à nous, les supporters ! Nos boulets aujourd'hui c'est vous !

A lire également :  De nombreux messages de soutien de nos ex !

Bien sûr que la direction a fait de nombreuses erreurs, bien évidemment qu'il faudrait mettre dehors beaucoup d'incompétents. Et que croyez-vous ? Que c'est en affrontant les CRS que cela va changer ? En ne vous remettant jamais en question ? Vous voulez que Roland Romeyer et Bernard Caïazzo partent ? Parfait. Ils vous entendent et partent... Et après ? Qui assure la présidence de l'ASSE ? La plupart d'entre-vous étiez certainement trop jeunes pour avoir connu la valse des présidents Vernassa, Khoel, Caillat, Grange ou Schmider ! Heureusement qu'ils sont arrivés nos deux présidents. Alors oui ils sont aujourd'hui dépassés par beaucoup de choses. Mais vous faites partie du problème qui les dépasse !

Aujourd'hui, et puisque nous avons certaines informations, sachez que des joueurs ont dit non à cause du contexte lié aux supporters. Oui vous lisez bien. Des joueurs ciblés prioritairement ont déjà expliqué que le contexte ne les attirait pas. Ils ne sont pas fous les gars. Se relancer dans un stade hostile, à quoi bon ? Être escorté par des CRS pour sortir du stade est-ce que c'est une vie ? Les investisseurs ? Mais comment voulez-vous qu'ils se projettent dans le club en étant témoins d'un tel spectacle ?

Aujourd'hui, les groupes de supporters ont pris bien trop d'importance à St-Etienne. Ils veulent rencontrer les joueurs et on se met au garde-à-vous. Ils veulent rencontrer les dirigeants et on accède à leurs demandes. On marche sur la tête.

Je lisais même des propos sur un autre site sur lequel il est expliqué que le préfet s'est ridiculisé lorsque les ultras ont forcé le huis-clos face à Rennes ! Mais dans quel pays sommes-nous ? C'est donc le Préfet qui est ridicule quand il explique qu'il est en colère que plusieurs dizaines de supporters aient eu entre les mains les clés du musée des Verts pour accéder au stade ! Parfait...

Alors nous sommes prêts à être vilipendés sur les réseaux sociaux et tout le reste, mais nous aurons au moins notre conscience pour nous.

Nous ne cautionnons pas les violences, nous ne cautionnons pas la défiance des quelques ultras qui voient dans chaque décision du club ou de la préfecture un acte liberticide. Cessez donc de vouloir balayer devant la porte des autres et posez-vous les bonnes questions.

A mon sens, un supporter supporte. Il a bien évidemment le droit de s'exprimer mais dans la limite de ce qu'il est, à savoir un supporter. Il peut siffler, déployer certaine banderoles, huer, encourager, applaudir... Mais tout ce qu'il fait ne doit JAMAIS porter atteinte à son club. Jamais. Pourtant, aujourd'hui, les ultras sont le 12ème homme de l'adversaire à St-Etienne. Un comble.

error: Ce contenu est protégé !!
P