2 octobre 2022
Actualité

Les verts créent l'exploit

Fidèle à son histoire sur la scène européenne, l'A.S.S.E. a réussi un exploit sur la pelouse d'Anderlecht et s'empare de la première place du groupe. L'objectif est atteint. Place maintenant aux 16e de finale.

Les hommes de Christophe Galtier nous aurons fait passer par toutes les émotions hier soir sur la pelouse du Constant Vanden Stock. Après une première mi-temps catastrophique, à l'image des derniers matchs contre l'O.M. et Rennes, riche en inquiétudes justifiées, ils ont réalisé un deuxième acte incroyable et renversé une situation qui semblait irréversible à la pause. De quoi ravir l’entraîneur stéphanois : "A la mi-temps, j'ai simplement dit à mes joueurs qu'ils n'étaient pas assez conquérants. On jouait à la baballe sans beaucoup de détermination dans les duels, dans les courses et dans l'intensité. Il fallait mettre autre chose dans ce match là pour faire une bonne deuxième période et ils ont su faire une seconde mi-temps extraordinaire. » a t-il précisé au micro de Margot Dumont sur BeIN Sports à l'issue de la rencontre. « C'est une bonne victoire, une belle victoire, sûrement l'une des plus belles que nous avons vécues tous ensemble. »

Galtier opte pour le 3-4-3

Pour la quatrième fois cette saison, Christophe Galtier avait choisi d'aligner son équipe en 3-4-3, comme contre Montpellier (3-1), Lille (3-1) et Mayence (0-0) avec Nordin sur le flanc gauche de l'attaque et Monnet-Paquet à droite. Un système ambitieux mais qui très rapidement fit naître de vives inquiétudes sur le banc stéphanois, tant les verts semblaient, à l'image de Nordin trop discrets et surtout de Polomat, proche parfois du pathétique, en manque de repères offensifs et défensifs. Anderlecht en a rapidement profité pour prendre un avantage conséquent par l'intermédiaire de Chipciu bien servi par Acheampong (21e) et par Stanciu (31e). La fin de la première mi-temps ne changea rien à la triste dynamique stéphanoise...

La rentrée d'Hamouma a dynamisé l'équipe

Hamouma apporte du sang neuf

Mais comme souvent cette saison, « sainté » s'est métamorphosée après la pause. Le penalty manqué par Saivet (53e) qui a vu son tir s'écraser sur la barre, aurait pu définitivement assommer les hommes de Galtier mais ce ne fut pas le cas. Ce nouveau coup du sort a bien au contraire galvanisé les hommes de Christophe Galtier qui, avec un esprit de révolte retrouvé, se sont mis a récupérer les ballons plus haut et à se projeter beaucoup plus rapidement vers l'avant. La rentrée d'Hamouma à la 63e à la place de Nordin, a également fait beaucoup de bien à l'équipe. A la 62e, après un tacle rageur de Théophile-Catherine, c'est Malcuit qui permettait à Söderlund de se mettre en valeur grâce à une tête décroisée qui ne laissa aucune chance au gardien d'Anderlecht. Cinq minutes plus tard (67e), comble du miracle stéphanois, c'est encore l'attaquant norvégien, après un éclair de génie de Romain Hamouma sur son aile gauche, qui égalisa pour l'A.S.S.E., faisant ainsi taire, le temps d'un match, les nombreuses critiques dont il était la cible. Plus rien ne semblait alors pouvoir arrêter la furie verte. Et ce qui devait arriver arriva. A la 74e, Monnet-Paquet, opportuniste sur une mauvaise intervention de Roef, permit aux verts de réussir l'impensable et d'arracher la victoire, faisant exploser de joie le banc stéphanois et les nombreux supporters présents au stade.

A lire également :  De nombreux messages de soutien de nos ex !

Une victoire fondatrice

« Sainté » a répondu avec la manière aux critiques qui ont accompagné ses dernières prestations. Plus que la victoire, ce match doit servir de référence et apporter au groupe toute la confiance qui manquait cruellement ces derniers temps. « C'est une victoire fondatrice oui, mais aussi collective », a conclu Kévin Malcuit au micro de BeIN Sports. « Tout le groupe s'est déchiré pour rattraper ces deux buts et essayer d'obtenir la victoire. Il faudra se servir de ça, bien se reposer et être au taquet pour le match de dimanche."

P