Accueil » Un Derby historique entre tensions, provocations et humour
Actualité

Un Derby historique entre tensions, provocations et humour

On trouve bien souvent une origine historique à la rivalité entre l’ASSE et l’OL opposant Lyon, la grande ville, à Saint Etienne la modeste, les cols blancs aux mineurs etc. Origine historique ou non, la rivalité est avant tout footballistique.

Nombreux sont d’ailleurs les exemples de rivalités entre clubs : si l’on est que trop familier de l’opposition OM/PSG, les non fans de foot ont tendance à oublier qu’au delà de celle qui est sans doute la rivalité la plus célèbre du monde du foot, il existe un autre type de rivalité : le Derby régional, où il en va de l’honneur d’une région.

Si pour prendre des exemples de Derbys régionaux on peut citer Toulouse / Bordeaux ou Caen/Le Havre, il n’y a aucun Derby comparable à Saint-Etienne/Lyon en termes de ferveur. Un engouement indéfectible des supporters qui a accompagné chacun des matches, avec notamment un record d’affluence battu en 1980 (avec 58 000 spectateurs), record qui tient toujours à ce jour.

Tensions

Dans l’histoire du Derby, nombreux sont les matches qui se sont déroulés sous haute tension : des affrontements entre supporters comme en 1993 aux supporters interdits de stade, la tension est là, palpable, à chaque rencontre. A l’image des banderoles mémorables exhibées dans les tribunes : on se souvient des « Vous avez beau nous détester, vous finirez bouffés par les Verts » ou encore « Des valeurs qui nous sont chères, humilier les Verts ».

Et que dire des joueurs qui changent de camp ? Ceux qui ont évolué tour à tour pour les deux clubs sont au nombre de 11. Inutile de préciser que ces transferts sont mal passés auprès des supporters : si Anthony Mounier en a fait les frais récemment, il n’est pas le seul ! La banderole sur le mur du centre d’entrainement était on ne peut plus claire : « Mounier, nos couleurs ne seront jamais les tiennes »). L’ancien joueur de l’OL ne passera que 24 heures à l’ASSE et ne jouera jamais pour les Verts.

Stade Geoffroy Guichard, surnommé le Chaudron ou l’Enfer Vert (PHOTO par Paul Maxwell /CC BY-SA 4.0)

Provocations

L’ultime provocation a eu lieu en novembre 2017, lorsque le Lyonnais Fekir retire son maillot après avoir marqué le 5ème but pour l’exhiber devant les fans de Saint Etienne. Tout cela lors d’une rencontre perdue pour l’ASSE (5-0 pour l’OL), avec un score encore aujourd’hui difficile à encaisser. Une provocation stupide de Fekir (réplique d’un geste de Messi) condamnée d’ailleurs par l’entraîneur de l’OL, Bruno Genesio. Ce geste de Fekir attira la foudre des supporters des Verts, qui sont descendus furieux et en nombre sur le terrain.

Station Stade Gerland à Lyon (PHOTO par Tusco / CC BY-SA 3.0)

Humour

Familiers de l’épisode des carottes de 1967 ?

Il s’agit sans aucun doute, d’un moment d’anthologie qui restera dans les annales du Derby ! En 1967, après un match perdu, l’entraineur des Verts, Jean Snella, avait lancé : « À force de jouer la carotte, Lyon n’ira pas loin en coupe. ». Qu’à cela ne tienne, lors du match retour, les supporters lyonnais avaient accueillis les joueurs de Saint Etienne sur la pelouse de Geoffroy-Guichard en lançant des kilos et des kilos de carottes ! Esprit taquin, Georges Bereta ramassa une carotte pour la croquer devant les tribunes des supporters adverses !

Dur d’être un fan. Qui ne se retient pas d’entrer sur le terrain ? Certainement pas le fan des Gones Jean-Pierre Ciccarello ! En 1990, il a enjambé la main courante pour aller prêter main forte à son équipe et s’est illustré en taclant un joueur stéphanois ! Ce tacle lui vaudra l’approbation de l’entraineur de l’OL de l’époque, entraineur qui n’était autre que Raymond Domenech : « Ton tacle était parfait, régulier ».

Enfin, après la tirade de Jean-Michel Aulas « Nous jouons en Ligue des Champions alors que les Stéphanois la disputent sur Playstation » en 2010, ce dernier se vit offrir une PlayStation par un supporter des Verts !

Depuis la première opposition des deux équipes en 1951, les matches de légende et autres incidents mémorables ont fait couler beaucoup d’encre. Le Derby a encore de beaux jours devant lui. En février dernier, le match opposant les deux équipes s’est soldé par un match nul. On attend le prochain match où l’on pourra suivre la nouvelle recrue Kolodziejczak.

Articles en lien avec cette actualité

#Derby : Le coup d’envoi sera donné demain !

Alexandre S.

#U17 : Le résumé du Derby en images

Alexandre S.

#U17 : Yanis Lhéry égalise au bout du suspense dans un Derby disputé !

Alexandre S.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite